N26 s’exprime et explique officiellement pourquoi certains comptes sont bloqués

Publié le - Auteur Par Emmanuelle Audibert
N26 s’exprime et explique officiellement pourquoi certains comptes sont bloqués

N26 compte plus de 7,5 millions de clients et ce nombre ne cesse d’augmenter. La start-up berlinoise indépendante évolue très vite, ces derniers mois, elle se retrouve face à un flot de haine sur les médias et réseaux sociaux. La raison ? Des comptes bloqués. Ce qui signifie : argent inaccessible et clients dans l’incompréhension. Nous avions mené l’enquête pour vous, afin de démêler le vrai du faux, lors d’une interview du General Manager N26 France, Monsieur Jérémie Rosselli où nous leur avons donné la parole. Aujourd’hui, la néobanque décide de répondre officiellement sur leur blog français afin de délivrer un message clair et des réponses pour les internautes. Elle bloque et clôture certains comptes dans le cadre de lutte contre la criminalité financière et la fraude bancaire.

N26 explique directement à ses clients pourquoi des comptes sont bloqués

Un message posté aux yeux de tous sur le blog français

L’équipe N26 explique qu’ils sont dans l’obligation de se soumettre à un grand nombre de lois et règles du secteur bancaire afin de protéger chacun des clients et leurs fonds. La néobanque, en tant qu’établissement bancaire à part entière, se doit de surveiller le comportement de ses clients avec des contrôles de routine réguliers et aléatoires. C’est le cas de tous les acteurs du secteur.

Lorsqu’une activité est considérée comme suspecte, N26 doit la signaler à la cellule allemande de renseignement financier. Elle doit déposer un rapport d’activité suspecte, compte tenu de la loi allemande. C’est en effet lors de ces contrôles que certains comptes peuvent se retrouver bloqués temporairement ou fermés définitivement.

Cependant, il n’y a pas d’inquiétude à avoir, les fonds sont restitués aux clients concernés.

N26 évoque aussi l’erreur humaine

C’est avec humilité, que le leader de la banque mobile exprime la possibilité de commettre des erreurs de jugement qui peuvent effectivement arriver. Il rassure sur le fait que ces écarts sont rares et dans la plupart des cas rapidement résolus par le service client.

Dans leur quête de perfectionnement, la néobanque annonce également investir dans des systèmes de détections d’activités illégales afin d’être plus efficace dans le repérage de fraude fiscale, mais aussi pour éradiquer ces anomalies de fonctionnement.

Les établissements financiers contraints par des règles très strictes

Un devoir de lutte contre la criminalité financière

La lutte contre la criminalité financière est un devoir pour un détenteur de la licence bancaire allemande. Elle est régie par la loi sur le blanchiment d’argent qui définit des exigences claires et précise en matière de signalement d’activité potentiellement frauduleuse ou criminelle. Cette réglementation les oblige parfois à fermer définitivement les comptes suspects. L’argent de ces clients leur est restitué dès que possible et lorsqu’ils peuvent l’être. Chacune des lois exécutées est faite pour protéger les clients et leurs ressources, mais aussi pour éviter tout risque. C’est donc pour le bien et la santé financière de tous que N26 prend les mesures adaptées.

Des interdictions fortes

De fortes interdictions pèsent sur eux, comme l’article L. 562-1 du code monétaire et financier qui les interdits de mettre à disposition les fonds d’un compte suspect, l’interdiction de communiquer avec celui-ci … ceci afin de ne pas éveiller l’attention du suspect et de faciliter l’enquête contre le financement du terrorisme et la prolifération.

Le blanchiment d’argent n’est pas si rare. Certains individus malveillants se servent des établissements de paiement pour participer à des crimes. Ce type de compte de paiement est plus facile à ouvrir : moins de contraintes légales et plus rapide. La néobanque est encadrée par des lois comme les autres institutions et elle veille scrupuleusement aux flux financiers qui sont opérés au sein de son enseigne. Il vaut mieux trop de contrôle plutôt que de participer indirectement à des crimes ou à des actions qui peuvent lui faire de l’ombre. Et surtout lui coûter très cher. Car si un acte est avéré, une sanction peut la pénaliser.

De plus, vous l’aurez compris, il est interdit aux néobanques de communiquer toute information au titulaire du compte bloqué. Cette exigence légale a une raison pratique : celle d’empêcher les fraudeurs de connaître la nature des enquêtes qui sont effectuées par les autorités compétentes. Ces contrôles sont exécutés pour protéger les clients, mais aussi leurs fonds. N26 peut contacter le client d’un compte suspect afin d’obtenir des informations supplémentaires pour déterminer une fraude. Si tel est le cas, il faut coopérer très rapidement pour fournir les justificatifs demandés.

On peut retrouver de nombreux messages sur internet de clients qui se sont retrouvés avec un compte bloqué. Les établissements qui répondent publiquement sur internet sont rares. On peut citer le compte pro Anytime, il y a quelque année qui a également livré une réponse officielle en toute transparence sur le web. Nous saluons le courage et l’honnêteté de ces établissements qui osent assumer leurs actes.

Par Emmanuelle Audibert

Rédactrice en école de journalisme à Aix-en-Provence

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire