Quels sont les risques de se voir refuser un paiement avec la carte Ultim de Boursorama ?

Publié le - Auteur Par Antonin C.
Quels sont les risques de se voir refuser un paiement avec la carte Ultim de Boursorama ?

La banque en ligne numéro 1 a récemment pris un tournant assez marqué, en supprimant les cartes Visa Classic et Premier de son offre. Désormais, Boursorama Banque présente de nouvelles cartes à son arsenal : Ultim et Ultim Metal. Bien que l’institution bancaire essaie de rassurer ses clients, beaucoup n’osent pas encore franchir le pas. La raison ? Les deux cartes demanderaient des autorisations systématiques. Quels sont les risques et les craintes de ce mode de paiement ?

Des craintes de refus de paiement légitimes ?

Boursorama sait que les utilisateurs ont toutes les raisons d’être réticents face à ses nouvelles cartes.

Une certaine flexibilité

C’est pourquoi elle rassure à ce sujet. L’établissement compte bien autoriser certaines transactions hors ligne « dans une certaine limite », qu’il n’a pas encore souhaité partager. En effet, les détails sur la gestion du « off-line » sont souvent une donnée conservée secrètement par l’établissement.

Les cas probables de terminal de paiement hors ligne sont les suivants :

  • Absence de connexion au réseau internet,
  • Péage, parking, avion …

Des obstacles avérés

Il ne faut cependant pas non plus omettre le risque de refus lors de l’interrogation du compte. Si le client ne dispose pas du montant nécessaire, le paiement sera refusé. Ce qui peut sembler désagréable à quelqu’un qui dispose d’une carte Metal qui est censée être haut de gamme.

En fin de compte, malgré la réticence assez prononcée de ses utilisateurs, Boursorama n’a pas prévu de reculer. Cependant, le fait de proposer une carte à débit différé prouve que l’établissement financier écoute cette crainte.

La carte Ultim : deux alternatives proposées aux utilisateurs

Avant toute chose, il est essentiel de noter que la carte Ultim peut être prise en débit immédiat ou différé. C’est un point important dans la mesure où une carte à autorisation systématique n’est généralement qu’à débit immédiat.

Débit immédiat : des conditions strictes

Dans le cas du débit immédiat, il n’est toujours pas possible de dépasser le plafond défini par la banque. Il ne faudra donc pas compter sur les découverts ainsi que les agios. Dès que le compte n’aura pas assez de fonds, les paiements seront directement refusés. Cette option est particulièrement intéressante pour les jeunes ou les personnes à faibles revenus qui ont un budget limité à gérer.

Toutefois, ce mode de paiement à prélèvement instantané n’a pas que des atouts. Étant donné qu’une vérification du solde est obligatoire à chaque fois, la transaction peut prendre davantage de temps : vérification du solde du compte et du plafond. Notons aussi le fait qu’il n’est pas encore accepté par tous les TPE.

Débit différé : moins de risques de refus

Si, par contre, le client opte pour un prélèvement différé, la banque sera un peu plus permissive au niveau des découverts. Le détenteur du compte pourra faire des achats même s’il n’a pas les fonds sur son compte tant que le plafond n’est pas atteint. La demande d’autorisation est basée ici sur le plafond de paiement exclusivement.

Le widget qui indique le solde en temps réel

Pour résoudre en partie le problème du débit immédiat, Boursorama a lancé un nouveau widget très pratique. Cette application interactive permet d’afficher le solde d’un compte sur la page d’accueil d’un smartphone. Il n’est alors plus utile de se connecter pour savoir où en sont ses finances.

Ultim Metal : l’offre Premium revisitée par Boursorama Banque

Si cette nouvelle carte se nomme « Ultim METAL », c’est déjà parce que Boursorama Banque l’a habillée avec ce matériau. En revanche, c’est sur ses fonctionnalités que la banque a surtout mis l’accent. Même si, elle est également à autorisation systématique.

Débit immédiat ou différé : disponibles

Tout comme sa version classique, la version Metal est disponible en débit immédiat ou en différé. En outre, l’utilisateur disposera d’un compte banque Boursorama. Mais les deux points les plus importants restent certainement :

  • La possibilité de faire des transactions mondialement, avec des virements internationaux exemptés de frais (si au moins une transaction est effectuée dans le mois) ;
  • Les paiements plafonnés à 50 000 € tous les mois.

Diverses garanties et assurances sont aussi au rendez-vous. À ce propos, les personnes qui voyagent sont la principale cible d’Ultim Metal. Les avantages sont étendus, de quoi prévenir les risques durant les séjours à l’étranger. Toutefois, ses caractéristiques supplémentaires étaient à 2,50 € mensuellement sur Ultim en déclinaison classique.

Le conseil pour n’importe quelle carte Ultim

Ceux qui craignent vraiment de se voir refuser le paiement et qui ont fait de Boursorama leur banque principale doivent prendre le paiement différé.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire