BNP Paribas en passe de racheter Orange Bank et Floa Bank ?

Publié le - Auteur Par Hélène N.
BNP Paribas en passe de racheter Orange Bank et Floa Bank ?

L’information est tombée hier sur le site du quotidien Les Echos. Non seulement BNP Paribas serait favoris pour la prise de participations chez Orange Bank mais il se positionne aussi sur le dossier de Floa Bank.

Un point rapide sur le leader des facilités de paiement

Floa Bank, anciennement Banque Casino qui appartient au groupe Casino; issu de la grande distribution; à 50% et de Crédit Mutuel pour le reste, est à la vente depuis son changement de nom en octobre 2020.

3 propositions pour Floa Bank en janvier

En janvier, trois acteurs se sont manifestés pour acquérir l’enseigne qui revendique plus de 3 millions de clients.

  • L’espagnol Santander, qui détient déjà une partie de PSA Banque.
  • BNP Paribas : tentaculaire avec Hello bank!, Nickel, Cetelem, …
  • La Banque Postale qui cherche à se positionner sur le secteur lucratif du crédit.

Une passation en bonne voie

La proposition émise par BNP Paribas en passe d’être validée. Ce lundi 29 mars, le document final sera transmis à Floa Bank pour acquérir au moins 50% des parts de l’entreprises. En décembre dernier, la modique somme de 200 millions d’euros était attendue par ses actuels propriétaires.

Qu’en est-il du dossier Orange Bank ?

Après trois ans d’association avec Orange Bank, Groupama décide de céder ses parts. Dès lors, des sources proches de la direction de la telcoBanque ont affirmé que la société recherche actuellement un nouveau partenaire dans son projet. Parmi les acteurs financiers qui ont marqué un intérêt à cette offre, BNP Paribas se montre comme le candidat favori.

Récemment, BFM Business a partagé sur son site internet un rapport concernant le départ de Groupama et la recherche de nouveau partenaire pour Orange Bank.

Orange prête à lâcher le contrôle de sa banque pour la relancer

Lancé en 2017 par Stéphane Richard, PDG de la télécom, Orange Bank se retrouve aujourd’hui dans le rouge. En effet, malgré ses plus d’un million de clients en France, son bilan n’est pas à la hauteur des attentes. Ses pertes se font ressentir et atteignent même les 643 millions d’euros. Rappelons que dans ce secteur, les entreprises ne sont que très rarement rentables et encore moins en si peu de temps d’existence. Pour tenter de redynamiser sa banque en ligne, Orange décide alors de monter un processus de recherche de partenaire « qui en vaut le coup » pour remplacer Groupama qui décide de quitter l’aventure.

Rentabilité et Fintech sont des mots qui ne vont pas toujours ensembles.

Départ de l’assureur Groupama

Depuis plus de trois ans, la néobanque est contrôlée par le Groupe Orange à hauteur de 78% d’action et par Groupama pour les 22% restants. Aujourd’hui, l’assureur décide d’arrêter les frais en cédant ses parts. Dans le cadre de son projet de relance, la télécom recherche un remplaçant.

En raison de son expérience avec Groupama, Orange a tout de suite écarté les assureurs. Toutefois, elle a déjà reçu des marques d’intérêt provenant de trois banques françaises à savoir :

  • la Société Générale (Boursorama),
  • le Crédit Agricole
  • et BNP Paribas.

D’après ces dernières, Orange Bank offre une opportunité permettant de rentabiliser leur banque en ligne.

 

BNP Paribas marque certains points chez Orange

Parmi les trois organismes qui ont montré un intérêt à l‘offre d’Orange, BNP Paribas figure actuellement en tant que favori.

La banque française favorite d’Orange

Selon une source proche du dossier, la banque BNP Paribas a coché toutes les cases répondant aux critères recherchés par Orange. D’ailleurs, pour la TelcoBanque, avoir un partenaire solide comme BNP lui permettra d’accélérer le projet de relance. En effet, cette banque a l’habitude de travailler avec d’autres partenaires et correspond bien à ce qu’Orange Bank recherche.

Toujours selon la même source, BNP Paribas ne cherche pas à cacher son intention de vouloir profiter des réseaux internationaux d’Orange en Afrique, en Espagne et en Pologne afin de renforcer son réseau bancaire. Toutefois, en retour, Orange Bank pourrait également bénéficier des leurs, notamment le réseau en Italie, pour relancer sa banque en ligne.

Les avantages de BNP Paribas avec Orange

 En s’associant avec Orange pour remplacer Groupama, BNP Paribas s’offre l’opportunité de :

  • proposer différents services financiers, d’assurances et de crédit aux particuliers et aux entreprises,
  • avoir accès à une banque en ligne déjà existante et aux contacts des clients mobiles d’Orange.
  • compléter l’offre bancaire alternative lancée après le rachat de Nickel en 2017.

Par contre, contrairement à l’assurance, la banque explique clairement qu’elle ne veut pas être un simple actionnaire minoritaire auprès d’Orange Bank. En effet, elle veut se charger de l’ensemble des activités de la néobanque. Une condition qui ne dérange pas Orange, vu que ce dernier était déjà prêt à lâcher le contrôle de sa banque si le partenaire en valait vraiment le coup. De plus, en donnant le contrôle à un actionnaire qui sait s’y prendre, Orange Bank pourra enfin devenir une vraie banque.

L’appétit de la banque au logo vert pourvu d’étoiles est grandissant. Cela fait parti des stratégie de survie : manger ou être mangé.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire