Voitures électriques : satisfaction de certains et constat inquiétant d’autres

Publié le - Auteur Par Nantcy L
Voitures électriques : satisfaction de certains et constat inquiétant d’autres

Si selon une étude Ipsos pour Vinci Autoroutes « 6 Français sur 10 considèrent aujourd’hui qu’un véhicule électrique serait adapté à leurs déplacements », certains points semblent pourtant particulièrement les inquiéter. Détails.

L’électromobilité séduit de plus en plus les Français. Les aides de l’Etat, le rabattage médiatique et la menace d’interdiction de vente de véhicule thermique expliquent cela. Cet attrait qui leur paraît pertinent est renforcé par le contexte actuel d’inflation et de la flambée des prix du carburant. Les ventes de véhicules électriques neufs ont ainsi bondi de 30 % sur les 8 premiers mois de 2022. D’après une étude Ipsos réalisée en septembre dernier pour Vinci Autoroutes, il existe néanmoins « encore un frein financier à l’achat d’un véhicule électrique ». Mais, « 22 % des Français interrogés ont déjà pu le tester et 11 % déclarent en conduire un, que ce soit régulièrement ou occasionnellement », peut-on lire dans le rapport.

Voiture électrique : plus de la moitié des Français se projette

Plus de la moitié des Français interrogés disent se projeter au volant d’un véhicule électrique dans les 5 ans à venir. En même temps, tout est fait pour. On donne l’impression qu’ils ont le choix, mais il est très fortement orienté. C’est un passage en force à ce nouveau mode de transport.

Voiture électrique : 1 Français sur 5 envisagent d’en acheter une

Dans le détail, près d’1 Français sur 5 (soit 18 % et même 25 % chez les moins de 35 ans) assure vouloir acquérir un véhicule électrique dans les 5 prochaines années. Plus d’1 sur 3 (35 %) affirme y réfléchir.

6 Français sur 10 estiment à présent que la voiture électrique est parfaitement adaptée à leurs déplacements. Ils jugent même qu’il n’y a que « peu ou pas de différences d’usage aujourd’hui par rapport à un véhicule thermique, sauf pour faire le plein ou partir en week-end ou en vacances », note Ipsos.

Voiture électrique : une majorité des propriétaires ne repassera pas au véhicule thermique

Les propriétaires de voiture électrique semblent pleinement satisfaits de leurs choix (91 %). 89 % d’entre eux indiquent d’ailleurs que « l’adoption de l’électromobilité s’est passée facilement ». Une majorité d’entre eux, convaincus par les bénéfices financiers et environnementaux de la mobilité électrique, n’envisagent donc plus de revenir au véhicule thermique. 44 % pensent que l’utilisation d’une voiture électrique leur permet de réaliser des économies et de préserver leur pouvoir d’achat. Pour 62 %, elle assure le même niveau de sécurité et de sérénité (53 %). 76 % des propriétaires actifs se servent « systématiquement » ou « souvent » de leur voiture électrique pour se rendre au travail, et 80 % pour aller faire leurs courses.

Parmi ceux ne roulant pas encore en véhicule électrique, « 1 sur 2 reconnaît d’ailleurs que la hausse des prix du carburant est susceptible de l’inciter à sauter le pas », détaille Ipsos.

L’électromobilité n’a toutefois pas que des points positifs… Nous devions tempérer cette étude un peu trop orientée peut-être ?

Voiture électrique : diverses sources de préoccupations

Si les Français se tournent indéniablement de plus en plus vers l’électrique, une autre étude menée par Opteven, Moba et YouGov en octobre dernier pointe leurs plus grandes préoccupations.

Voiture électrique : top 3 des sujets d’inquiétudes

Bornes de recharge, autonomie, capacité de la batterie… De nombreux propriétaires de véhicules électriques constatent « que la capacité de leur batterie diminue depuis l’achat de leur véhicule, soit près de 50 % », pointe le rapport Yougov, Moba et Opteven. Usure, autonomie, recyclage… 69 % y portent ainsi une attention particulière. Plus inquiétant, « plus de la moitié ne connaissent pas la durée de garantie de leur batterie ». Voici les éléments qui les tourmentent le plus.

  1. Une faible autonomie (< 20 %) pour plus de 50% des propriétaires
  2. Un trajet long ou inconnu
  3. Des bornes hors service

Quant aux propriétaires de véhicules électriques de plus de 2 ans, ils sont plus inquiets de rencontrer des bornes hors service. En effet, « 52 % des propriétaires interrogés ont rencontré un problème lors de leur recharge, principalement sur un lieu public ou leur lieu de travail », énonce le rapport. Les problèmes de charge sur les bornes individuelles doubleraient, après un an d’ancienneté, selon les automobilistes.

Top 3 des pannes les plus fréquentes sur les véhicules électriques

Comme toute voiture utilisée au quotidien, la voiture électrique nécessite un entretien. « Contrairement aux idées reçues, elle semble tomber en panne aussi fréquemment qu’un véhicule thermique », avertissent les auteurs du sondage. Et cela a un coût. En raison de l’inflation, le coût moyen des réparations des véhicules a augmenté de 8 % en 2022 et de plus de 10 % sur les véhicules électriques.

Voici, toujours selon le rapport, les pannes les plus fréquentes :

  1. Chargeur de batterie à haut voltage
  2. Batterie 12V
  3. Faisceau de câbles haut voltage

Pour pallier ces dysfonctionnements et répondre à ces nouveaux besoins, les acteurs spécialisés en assistance et garantie automobile développent une gamme de services dédiés aux véhicules électriques. Remplacement de la batterie électrique, prise en charge d’un remorquage vers la borne disponible la plus proche, carte de recharge… Cela suffira-t-il à rassurer les Français ?

De votre côté, pensez bien à assurer votre véhicule. Les assurances de e-car augmentent. Mettre votre assureur en concurrence devient essentiel pour conserver le prix le plus attractif.

Par Nantcy L

Journaliste plurimedia depuis 15 ans, je m'intéresse à différents univers : économie, lifestyle, société, culture, psycho & développement personnel... Pour Comparateurbanque.com je vous livre, à l'aide d'experts, des conseils pour mieux gérer votre argent.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire