Pouvoir d’achat: état des lieux, ce qui a changé et comment le booster

Publié le - Auteur Par Lucie
Pouvoir d’achat: état des lieux, ce qui a changé et comment le booster

Comme chacun le sait, les mois dernier ont été plutôt rude pour tout le monde tout pays confondu. Le covid et le confinement ont changé les règles, et nous laisse dans le flou quant à ce que nous réserve l’avenir, et dans un avenir plus proche la rentrée. Certains redoutent une grave crise économique, d’autres pensent que les français ont de quoi rebondir. Etat des lieux de la situation, prévisions et des solutions pour éviter les dépenses inutiles et assainir son budget avant septembre.

État des lieux de la consommation des ménages

Afin de lutter contre la pandémie, le gouvernement français, comme beaucoup d’autres a mis en place un confinement pour éviter toute propagation. Ce dernier a effectivement été une forme de barrière contre le virus mais a aussi contraint les français à ne se déplacer et à ne consommer que pour le minimum vital : courses de type nourriture, médicaments…

Mode de consommation

La majeure partie des magasins étant fermés, les français ont appris à consommer de manière différente, beaucoup se sont tournés vers les producteurs locaux pour manger bio et faire vivre les entreprises de sa région par exemple.

Le confinement a eu pour effet des changer les mentalités et par la même occasion les habitudes de consommation des gens. Certains poussés par des prises de conscience et un ras le bol de vivre dans une société qui pousse à la consommation, d’autres ont mis à profit le temps libre qui leur faisait défaut auparavant pour faire un point, et malheureusement certains par la force des choses en voyant leur revenu mensuel baisser.

Le moral de français

Même si la situation de l’emploi en France reste peu engageante avec 4,42 millions de nouveaux chômeurs, et des prévisions peu optimistes pour le reste de l’année, le moral des ménages remonte. Est-ce lié à l’effet déconfinement, à la période estivale ou la conjoncture en meilleure posture? Toujours est-il que même s’ils restent prévoyants les français ont le moral. D’après l’enquête mensuelle de l’Insee, en juin le moral été remonté de 4 points pour atteindre la note de 97 sur 100. Les français restent également optimistes quant à leur situation financière future avec 12 points gagnés.

Économiquement parlant

Après le déconfinement le 11 mai, il y a eu une augmentation des dépenses des ménages de 36%, en sachant que le mois de mai n’était pas entier, ce qui fait que le niveau est presque revenu à la normale, soit le taux avant le confinement.

Hormis les produits frais et le tabac pour le moment les prix stagnent, et il n’y pas d’inflation en vue. Suite à cette crise mondial la Chine décide de baisser certains de ses prix à l’export.

 

Ce qui a changé après le déconfinement

Le moral des ménages remonte, les dépenses reprennent leur cours, les habitudes changent cependant une question demeure, les français sont-ils prêts à consommer ?

L’épargne

Bien que considérée comme forcée, à cause du fait confinement et de l’impossibilité dans l’ensemble de consommer, l’épargne a fait un bon chez les français, ils auraient cumulé 75 milliards d’euros entre le 17 mars et le 5 juillet d’après l’Observatoire français des conjonctures économiques.

Les Soldes

Les français ont repris le chemin des commerces, mais cela ne fait pas tout. Le gouvernement a permis aux commerçants de débuter les soldes 15 jours après la date initialement prévue. Ceci dans le but d’espacer le début des soldes, des dernières grosses promotions qui avaient été autorisées pendant le confinement. Pour le moment, les soldes cette année sont mal engagés.

Même si les magasins sont autorisés à vendre à perte, au vu des stocks qu’ils ont à écouler 54% des personnes interrogées à ce sujet dans un sondage ifop préfèrent renoncer aux soldes ou dépenser moins. Il faut dire que les enseignes n’ont pas été avares de promotions entre les offres du déconfinement, les French Days, les ventes privées et maintenant, les soldes arrivent dans un environnement peu propice à la dépense supplémentaire.

 

Les achats sur Internet

Le grand gagnant dans tout cela est le e-commerce, avant pendant ou après le confinement, c’est un mode de consommation privilégié et bien établi. La Fevad et Médiamétrie ont enregistré un renforcement du e-commerce ces derniers temps. Pas besoin d’aller bien loin, pas de problème de gestes barrières, les sites sont à la portée de chacun, que ce soit derrière un écran d’ordinateur, de tablette ou de smartphone.

Autre raison et non des moindres, que ce soit les sites, les ventes privées le e-commerce propose des offres très séduisantes. Se rajoute à cela le CashBack, parce que oui les offres sont cumulables. Ce qui correspond exactement avec la volonté de dépenser moins des ménages. En effet, pour un achat donné, entre la promotion et le CashBack l’internaute aura une plus grosse remise ce qui lui permettra de payer moins cher. Pour ce qui veulent faire des affaires cela permet de consommer de façon plus intelligente en cumulant les offres. La ristourne finale n’en est que plus appréciable, ce qui permet d’acheter plus pour le même budget que si l’internaute avait acheté moins ailleurs, tout en cumulant pour sa cagnotte.

 

Le CashBack propose des offres très attractives pour les soldes, c’est l’exemple notamment d’eBuyClub qui propose à ses clients de cumuler à la fois : soldes + CashBack + code promo, que ce soit sur la beauté, la mode, la déco, les voyages, les jouets… Il y en a pour toute la famille, chacun pourra y trouver son bonheur.

 

Au de la conjoncture, les ménages l’ont bien compris, pour consommer raisonnablement et intelligemment il faut d’une part réduire ses frais inutiles, notamment les mensuels comme les cotisations fixes que l’on paye pour la banque, les assurances, le téléphone, internet … et profiter des bons plans comme le CashBack, qui permet de gagner de l’argent tout en en dépensant.

Pour réduire les charges fixes, nous vous invitons à :

 

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire