Juillet : Consommation, porte-monnaie, quelles sont les nouveautés ?

Publié le - Auteur Par Lucie
Juillet : Consommation, porte-monnaie, quelles sont les nouveautés ?

Comme chaque année le 1ER juillet est signe de changements tarifaires, que ce soit en baisse ou en hausse cela concerne le portefeuille de tous les français. Alors que beaucoup de français essayent de réduire les dépenses inutiles pour boucler les fins de mois, certains prix qui vont augmenter ne va pas les aider. Bilan sur les hausses et les baisses à venir, et quelques conseils saupoudrés par ci par là pour limiter la casse.

Quels sont les nouveautés de la vie courante ?

En effet ces modifications interviennent tous les ans, rappelant bien que le coût de la vie ne cesse d’augmenter alors que les salaires, eux, stagnent…

Les modification ayant un impact dans la vie de tous les jours

  • Le prix du tabac augmente dans 90% des cas, se rapprochant des 10€ le paquet pour les marques qui n’ayant pas encore atteint ce palier. Mais les prix toujours plus élevés n’ont globalement pas un effet dissuasif pour les fumeurs de longues dates. Début des années 2000 le paquet de Malboro coûtait 20 francs ou environ 3,20€ contre 10€ en 2020. Aussi mauvais pour la santé que pour le porte-monnaie. Autre coup dur pour les fumeurs qui achètent leurs cartouches dans les pays limitrophes, que sont l’Espagne, la Belgique et l’Italie. Ils ne pourront traverser la frontière plus qu’avec une seule cartouche au lieu de quatre.
  • Les véhicules utilitaires transformés en véhicules de tourismes seront soumis au malus.
  • Le prix du gaz, Engie va baisser en moyenne ses prix de 0,3% par rapport au barème de m-1 soit juin 2020, elle devrait continuer cette baisse de manière lissée sur plusieurs mois afin d’éviter que la hausse ne soit trop rude cet hiver.

Les allocations chômages

  • Le chômage partiel longue durée pour les secteurs les plus touchés, le montant de l’allocation est de 84% du salaire net, dont 15% sont à la charge de l’entreprise.
  • « Revalorisation » des allocations chômage de 0,4%. L’allocation minimale passe donc de 29,26€ à 29,38€ (+0,12 centimes). Elle concerne 92% des demandeurs d’emploi indemnisés ce qui correspond à 3 millions de personnes.

Amendes & Impôts

Faisant suite à un test réussi, il est maintenant possible de payer ses amendes et ou ses impôts chez le buraliste, pour une somme maximum de 300€ en liquide ou en carte bleue.

Cette méthode est disponible dans 4700 points de 3400 communes pour le moment.

Les changements niveau banque et épargne

Les changements opérés en début d’été touchent tous les secteurs. Au vu du coût de la vie et de sa façon non proportionnelle d’augmenter face aux salaires et au pouvoir d’achat, il est important de se tenir informé de ce qu’il se passe au niveau de l’épargne et des prêts…

Le taux d’intérêt légal

Le taux d’intérêt légal correspond à la somme d’argent due (surendettement, crédit, divorce) à un créancier (particulier ou professionnel) en cas de retard de paiement d’une dette. S’applique aux personnes

Ce taux actuellement au plus bas depuis 2015, varie de 0,84% à 3,11%.

Le taux d’usure

Il s’agit là du taux maximum au-delà duquel une banque ne peut pas prêter. Ces taux vont légèrement augmenter, ce qui est une bonne nouvelle, notamment pour les prêts supérieurs à 20 ans (en général les prêts immobiliers). Il faut prendre le problème à l’envers pour comprendre pourquoi il s’agit d’une bonne nouvelle, en effet l’augmentation se place ici du côté du client, ce qui veut dire que la banque ne pourra pas prêter de sommes d’argent à un taux supérieur aux taux actuels mais à un taux moindre.

  • L’augmentation des taux maximums pour les prêts supérieurs à 20 ans va de +0,06% à 2,57%.
  • Pour les entre 10 et 20 ans, cela reste stable : 2,40%, et
  • pour les prêts inférieurs à 10 ans, de -0,02% à 2,39%.

Ce qui constitue une bonne nouvelle pour les foyers les plus modestes souhaitant emprunter à un taux faible.

Frais de PEA plafonnés

Bonne nouvelle aussi ici pour ceux qui souhaitent se créer une épargne en investissant dans l’économie réelle : les entreprises françaises. Faisant directement suite à la loi Pacte du 22 mai 2019 pour relancer les PEA, cette annonce permettra de faire des économies sur les placements. Cela concerne les tarifs qui seront plafonnés, appliqués par les banques, les courtiers ou tout autre intermédiaire.

Pour ceux qui s’y connaissent les frais sont proches de ceux pratiqués sur un petit portefeuille, pour ceux qui ne connaissent pas bien voici plus de détails :

  • Aucun frais supérieur à 10€ pour une ouverture.
  • Les frais de transaction et d’arbitrage par voie dématérialisée sont plafonnés à 0,5% de la valeur de l’opération.
  • Les droits de garde ne doivent pas être supérieurs à 0,4% de la valeur des titres détenus par an.
  • Les frais de transfert ou de clôture sont plafonnés à 15€ maximum par ligne de transfert dans une limite de 150€ pour l’ensemble des frais liés à ce même transfert.
  • Aucun frais pour les PEA remplis d’espèces.

Les frais des PEA par le biais d’intermédiaires ne sont pas autant impactés que dans le cas de banques traditionnelles, leurs tarifs étant déjà plus bas de base. Si votre PEA se trouve dans une banque traditionnelle il reviendra donc moins cher où cela sera moins coûteux pour ceux qui veulent justement se tourner vers une banque en ligne par exemple.

 

 

Pour ceux qui ne sont pas encore constitués une épargne, c’est le moment de profiter de ce genre d’aubaine pour se constituer un filet de secours pour les coups durs, ou pour investir plus tard.

 

Mention légale :

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire