Les Fintech ont le vent en poupe

Publié le - Auteur Par Stéphanie Thomas
Les Fintech ont le vent en poupe

Pas de vacances pour le secteur des Fintech ! Les startup de la finance entrent dans une course effrénée : innovation permanente, déploiement dans de nouveaux pays, ajout de fonctionnalités… et tout ceci financé par des levées de fonds.

Fintech: Les 4 acteurs qu’il faut suivre cet été

N26 boucle une excellente série D

La néo banque N26 vient tout juste de terminer le dernier tour de table de sa série D. Cette levée de fonds fait de l’ex. Number 26 la Fintech allemande la plus cotée et par la même occasion, N26 intègre le TOP 10 des Fintech mondiales les mieux valorisées.

Les chiffres évocateurs :

  • 470 millions de dollars américains levés à l’issu de cette extension de série D.
  • Pour un total depuis son lancement de 670 millions de dollars,
  • Une valorisation à 3,5 milliards de dollars.

Ce qui explique le succès de cette startup :

  • Des services d’une néo banque de très bonne qualité.
  • Des collaborations avec les meilleurs prestataires : Allianz pour l’assurance, Younited pour le crédit consommation en ligne, Raisin pour l’épargne et TransferWise pour la conversion des devises sans frais.

Curve va arriver en France

L’agrégateur de compte qui dispense également les services d’une néo banque vient de terminer sa série B ou son deuxième round de levée de fonds.
Cette plate-forme d’agrégateur de cartes bancaires est britannique. Actuellement disponible sur une trentaine de pays, ces fonds supplémentaires vont lui permettre un déploiement sur 6 nouveaux marchés dont la France et l’an prochain les Etats-Unis. Dans les investisseurs de cette étape on y retrouve certains qui étaient présents à l’amorçage comme Santander Innventures, Speedinvest… Seedcamp…

Les chiffres prometteurs :

  • 55 millions de dollars levés pour développer son outil,
  • Une valorisation à un quart de milliards de dollars,
  • Curve entre directement dans le TOP 5 des Fintech grande consommation au UK et dans le TOP 50 des Fintech européennes les plus prometteuses.

Monzo boucle sa série B, 8 mois après sa série A

Tout va très vite chez Monzo, la star des néo banques britanniques. Le Brexit n’a semble-t-il aucun impact sur ce secteurs qui au final est sans frontière.

Les chiffres valorisants :

  • 114 millions d’euros levés dans ce second tour de table,
  • Une valorisation à 2,2 milliards d’euros,
  • 1,7 million de clients rien qu’au Royaume-Uni.

TransferWise la discrète qui gagne sur tous les plans

S’il y en a une qui gagne sur tous les plans, c’est bien TransferWise. Créée en 2011 et spécialisée dans la conversion de devises, cette startup a tout compris. En rendant disponible par API son outil de conversion, la belle fait un all-in grâce à l’open-banking. De nombreuses néo banques, banques et autres acteurs de la Fintech utilisent sa solution. Parmi elles : N26, Monzo, le groupe BPCE, Stripe, Bunq… Donc quand un des ses partenaire gagne, elle gagne aussi.

Contrairement à ses concurrentes, cette startup a fait des bénéfices dès 2017. Alors que la majorité des acteurs de la Fintech sont uniquement consommateurs de fonds mais sans bénéfices.
C’est en partie pour cette raison, qu’au sein de ses investisseurs on y trouve : Richard Branson, les co-fondateurs de Paypal…

Une ascension spectaculaire :

  • En 2018 : 136 millions d’euros de chiffre d’affaires, avec 11 millions d’euros de bénéfices,
  • 397 millions d’euros levés en mars 2019,
  • Une valorisation à 3,5 millards de dollars.

En plus de permettre de convertir les devises, TransferWise propose maintenant l’accès à un compte en banque via une carte Mastercard.
Solution idéale pour les expatriés, ceux qui voyagent, ou qui utilisent les devises, que ce soit des particuliers ou des professionnels.
En savoir plus sur cette offre TransferWise.

 

Les Fintech européennes regardent en direction des Etats-Unis

Beaucoup de néo banques visent les USA (N26, Revolut, Monzo…). Mais à l’image de Gad Elmaleh dans la série Netflix « Huge » elles ne sont pas connues outre Atlantique.
Elles vont certainement devoir redoubler d’efforts pour conquérir ce marché. Qui a ses codes bien à lui et ses acteurs déjà bien implantés.
L’enjeu est aussi d’arriver à décrocher une licence bancaire sur place.

Ces startup doivent agir vite avant qu’Apple lance son Apple Card et Amazon sa banque.

 

 

 

Sources :

  • Communiqué de presse de N26,
  • Challenges avec « le radar des valos »,
  • BusinessInsider France : Classement des 27 licornes de la Fintech (mai 2018),
  • Frenchweb : Monzo depasse la valorisationd de Revolut… (24 juin 2019),
  • L’usine digitale : Curve lève 55 millions de $… (17 juillet 2019)
  • L’usine digitale : Les 50 fintech les plus prometteuses.
Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.