Compte bloqué et néobanque : sortir de cet enfer !

Publié le - Auteur Par Hélène N.
Compte bloqué et néobanque : sortir de cet enfer !

Depuis quelques mois, le nombre de plaintes d’internautes concernant leur compte bloqué augmente dans une néobanque augmente. Un point sur la situation.

Comment les clients réagissent-ils face au blocage de leur compte ?

Les comptes bloqués sèment la panique auprès des clients des néobanques.

Avoir un compte bloqué : « les néobanques n’assurent pas »

Beaucoup d’internautes ont fait part de leurs inquiétudes suite à plusieurs signalements de comptes bloqués de la part des clients des néobanques, particulièrement Revolut. Mais cette néobanque n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

Ce problème de blocage de compte a été rapidement jugé comme une grande lacune du système utilisé par les néobanques.

Nombreux utilisateurs désapprouvent les points suivants :

  • Le fait qu’il faille attendre beaucoup de temps pour pouvoir récupérer leur argent.
  • L’absence de communication avec le service clients.

Effectivement, les détenteurs de comptes sont privés de toute possibilité d’avoir des explications claires auprès des responsables. Les blocages peuvent durer plusieurs semaines, voire même des mois. Les comptes détenant des milliers ou des dizaines de milliers d’euros sont les plus touchés.

Du côté utilisateur, ils ont l’impression d’être laissés pour compte, abandonnés par une néobanque dont le service client ne parle pas toujours leur langue… beaucoup craignent ne jamais revoir leur argent. Nous recevons des messages de personnes complètement désabusées qui se retrouvent sans argent. Les néobanques étrangères sont les plus touchées par ces contrôles.

 

Les néobanques perdent leur notoriété

La défaillance des services de transfert d’argent et de cryptomonnaie donnait une mauvaise image à toutes les néobanques étrangères.

Les comptes bloqués dans les banques en ligne sont devenus un vrai sujet d’actualités sur internet. Un grand nombre de témoignages a également été publié dans les pages des journaux célèbres comme Le Times et le Telegraph. Revolut, la néobanque londonienne reste la plus ciblée des journalistes. La plupart des victimes possèdent un compte au sein de ce service de transfert d’argent. Revolut, qui attire plus d’une dizaine de millions de clients, traverse une période délicate à ce sujet. Mais le problème touche aussi d’autres néobanques comme N26, Monese, bunq ou d’autres…

Pourquoi les néobanques bloquent-elles des comptes ?

La vraie question se trouve ici. Les néobanques ne bloquent pas les comptes pour le plaisir. Le blocage de comptes n’est que temporaire et sert à des processus de vérification.

Les néobanques se protègent et protègent l’argent de leurs clients

Donc plus haut, il s’agissait de la vision des utilisateurs. Car dans la réalité et du côté des néobanques, le blocages des comptes est pour eux un moyen d’éviter des sanctions qui peuvent causer leur perte. En effet, si un client arrive à blanchir de l’argent ou à réaliser des opérations illégales par leur services, la néobanque peut être sanctionnée et les amendes sont très chers payées. Dans certains cas, elles peuvent amener la néobanque à fermer tellement le prix à payer est élevé. Ce sujet est plutôt tabou d’ailleurs.

Le blocage de compte : un système de sécurité

Tous les services néobancaires tentent d’être plus clair auprès de leurs clients sur la nécessité de bloquer temporairement des comptes.

« Tout blocage de compte est justifié ! » C’est ce que soulignent les responsables de Revolut, la néobanque la plus critiquée des internautes sur le sujet. Les néobanques disposant de moins de lourdeurs administratives sont plus sujettes à attirer les personnes malveillantes. Et donc par exemple, ceux qui cherchent à blanchir de l’argent.

Pour lutter contre ce problème, tout compte suspecté de délits financiers est soumis à des vérifications qui nécessitent leur blocage. Les détenteurs ne risquent donc pas de perdre leur compte. Les comptes bloqués sont seulement remis entre les mains des spécialistes antifraudes pour détecter tout type d’activités financières illégales.

Fonctionnement de ces contrôles de compte

Certaines néobanques ont instauré des routines de contrôle automatiques et aléatoires. Ceux là ne durent que quelques secondes. Et généralement, le client ne s’en rend même pas compte.
Il y a ensuite, une multitude de facteurs qui sont analysés au quotidien pour surveiller les transactions. Si un compte semble douteux, le service « compliance » ou service dit de conformité prend le relaie. Dans certains cas, ce service fait partie de l’entreprise, c’est le cas de Transcash par exemple, dans d’autres cas, une entreprise externe prend la main sur le compte. Quand les choses se passent en externe, il est bien plus difficile au service client d’être informé de l’avancement du processus.

La durée trop longue du blocage peut s’expliquer par deux raisons :

  • Un nombre élevé des cas examinés,
  • Une marche à suivre qui dépend de plusieurs acteurs et il faut que chacun coopère. Par exemple, si le problème vient d’un transfert d’argent, l’établissement du client dont le compte est suspecté va contacter l’établissement qui est à l’origine de l’arrivée des fonds. Il faudra donc arriver à joindre la banque ou néobanque d’où le transfert a été initié et le client qui est le propriétaire de ces fonds.

Toutes les néobanques utilisent le même processus pour mieux prévenir les transactions douteuses.

Compte bloqué : ce qu’il faut faire

Ce que propose Revolut pour accélérer les choses

Il est possible de débloquer rapidement un compte si l’utilisateur est sûr de ne pas avoir fait de mouvements suspects sur son compte. Voici les options possibles pour libérer un compte bloqué chez Revolut :

  • Suivre les instructions sur son application étape par étape (vérification de l’identité ou confirmation d’une information financière).
  • Contacter directement les services clients de la néobanque via le chat.
  • Récupérer les informations relatives aux récentes transactions.

À noter que les étapes sont à peu près les mêmes pour les autres néobanques.

Notre recommandation

Afin d’éviter de se trouver avec un compte bloqué, il faut respecter les règles établies par la néobanque. En général, il existe un certain plafond de dépôt qu’il ne faut pas dépasser. Tout service de transfert d’argent réclame si nécessaire des informations sur l’origine des fonds placés dans le compte. Les informer au préalable sur la possibilité de faire un gros virement reste une décision très judicieuse.

Normalement, si un compte est « clean », il ne risque pas d’être bloqué longtemps.

 

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire