Vol annulé ? Comment être remboursé ?

Publié le

C’est le vacances ! Cela rime avec déplacement, voyage, transport et parfois aéroport ou gare. Et il arrive qu’en France, ce soit aussi le moment des grèves ou pour une quelconque raison, un vol ou un train peut-être annulé.  Que faire face à cette menace qui plane, comment demander un remboursement et l’obtenir ou un dédommagement ?

Les banques idéales pour se faire rembourser en cas d'annulation (avec une carte haut de gamme)

Pourquoi mon vol a été annulé ?

L’été 2022 sera malheureusement placé sous de sombres nuages en ce qui concerne les compagnies aériennes. Elles subissent en effet actuellement le double coup de grèves à répétition et d’un manque important de personnel.

Elles peuvent aussi subir des aléas propres à leur activité : surbooking, retards (heure d’arrivée tardive, qui engendre une correspondance manquée), etc.

Conséquence pour les clients du secteur aérien ? L’annulation pure et simple du vol prévu de longue date, celui qui devait les amener vers leurs vacances de rêves !

Nous abordons donc aujourd’hui un sujet important : que faire en cas d’annulation d’un vol et comment obtenir le remboursement du billet ?

Comment faire quand un vol est annulé ?

Voyons à présent comment procéder si on est confronté à l’annulation d’un vol.

La loi est claire : remboursement ou réacheminement !

L’Union européenne a quand même certains atouts, elle protège les passagers aériens et impose des règles intracommunautaires harmonisées pour les acteurs du tourisme.

En ce qui concerne l’aviation civile, pour l’annulation d’un vol, la réglementation européenne numéro 261/2004 propose au consommateur le choix entre :

  • le remboursement du prix du billet,
  • un réacheminement.

Précisons d’emblée que la compagnie aérienne ne peut pas refuser au client sa demande de remboursement sous prétexte qu’elle lui a proposé une place sur un prochain vol.

Cette règle vaut dès que le vol a été annulé et pour toute raison d’annulation.

De nombreux vols de et vers l’Europe sont concernés

La règle que nous venons d’évoquer concerne :

  • tous les vols au départ de l’Europe, quelle que soit la destination ou la compagnie aérienne,
  • ainsi que tous les vols à destination de l’Europe lorsqu’ils se font avec une compagnie aérienne européenne.

Quel est le délai déclenchant l’indemnisation ?

Vous pouvez donc prétendre à une indemnisation, mais n’y êtes pas éligible lorsque :

  • L’annulation vous a été notifiée plus de 2 semaines avant le départ,
  • L’annulation vous a été notifiée entre 7 jours et 2 semaines avant le départ, avec proposition d’un vol de remplacement partant moins de 1 heure plus tôt et arrivant moins de 4 heures avant l’heure d’arrivée prévue,
  • L’annulation vous a été notifiée moins de 7 jours avant le départ, avec proposition d’un vol de remplacement partant moins de 1 heure plus tôt et arrivant moins de 2 heures avant l’heure d’arrivée prévue.

Comment savoir si mon vol a été annulé ?

Afin de savoir si son vol a été annulé, le client peut soit visiter le site Internet de sa compagnie aérienne, soit contacter l’aéroport de départ. Pour les férus d’aviation, il existe également des applications de suivi des vols commerciaux !

Comment obliger une compagnie aérienne à rembourser ?

Pour se faire rembourser, il faut commencer par bien connaître ses droits. C’est l’objectif de cette partie !

Connaître ses droits à indemnisation

Pour connaître l’ensemble des droits des passagers aériens, n’hésitez pas à consulter la page dédiée au sujet sur Service-public.fr

A savoir : en théorie, la compagnie aérienne est responsable de faire les démarches pour contacter ses clients impactés et leur proposer le remboursement adéquat… Mais en pratique, mieux vaut prendre l’initiative et déposer une réclamation si la compagnie met du temps à réagir.

Une indemnisation complémentaire de plusieurs centaines d’euros

Le client bénéficie du remboursement de son billet d’avion, mais ce n’est pas tout.

Si le vol est annulé moins de deux semaines avant le départ, sans réaménagement rendant possible d’arriver à destination au maximum quatre heures après l’heure initialement prévue, le client recevra aussi une somme comprise entre 200 et 600 €. Il dispose de 5 ans pour réclamer l’indemnisation !

A noter : les mêmes règles s’appliquent si le client est passé par une agence de voyage ou un site de réservation en ligne.

Et les frais annexes ? Jusqu’à 4.500 euros de prise en charge !

Lorsqu’on réserve un vol pour une destination lointaine, il est fréquent qu’on réserve aussi un ou plusieurs hôtels, et qu’on loue une voiture sur place, voire qu’on anticipe en réservant des excursions.

Non seulement on se retrouve avec son été annulé, mais en plus, sans compensation pour les frais sur place ?

Heureusement, ce n’est pas le cas.

La loi précise également que le passager dont le vol est annulé bénéficie d’indemnités pour les frais annexes, qui peuvent atteindre jusqu’à 4.500 euros.

Toutefois, les compagnies aériennes cherchent en général à ne pas payer ces frais, et le consommateur doit alors entrer dans un jeu de négociations avec sa compagnie aérienne.

Bref, en cas d’annulation de votre vol, n’hésitez pas à réclamer le remboursement des frais annexes et pensez à bien conserver vos justificatifs d’achats !

L’idéal : choisir une carte bancaire haut de gamme

Un dernier conseil : choisir une carte de paiement haut de gamme, de type Gold Mastercard, Visa premier ou Visa Platinum.

Les voyageurs fréquents auront également intérêt à choisir des plafonds de remboursement plus élevés, afin d’être sûrs de couvrir leurs frais annexes en cas de vol annulé.

 

Par Stéphanie Thomas

Directrice de publication du site.

Les autres établissements de notre comparatif