Une banque mutualiste, c’est quoi ?

Une banque mutualiste est une banque coopérative, ses clients sont sociétaires et ils disposent de parts sociales dans le capital.

Les Top banques mutualistes

Une banque mutualiste, c’est une banque qui appartient à ses clients. Voilà une définition vague de ce concept déjà implanté en France depuis le XIXe siècle. Le Crédit Agricole, le Crédit Mutuel, la Banque Populaire ou encore la Caisses d’Épargne sont les principales banques mutualistes existant sur le territoire. Voici un article détaillant les caractéristiques et le fonctionnement de ses enseignes.


Les caractéristiques d’une banque mutualiste 

Aussi appelées banques coopératives, les banques mutualistes sont des organismes avec des caractéristiques propres les différenciant des banques commerciales classiques.


Une banque appartenant à ses clients

Toute la particularité des banques mutualistes réside dans le fait que ses clients ne sont pas de simples usagers. À l’instar des établissements bancaires classiques, les banques mutualistes n’ont pas d’actionnaires. Cela dit, elles ont des sociétaires. Il s’agit de clients qui ont acquis des parts sociales composant le capital social de l’entreprise. Les clients sociétaires deviennent alors associés et perçoivent des dividendes tout en participant aux décisions prises relatives à la banque au cours d’assemblées générales des associés. Ainsi, ils ont la possibilité de choisir la stratégie commerciale à adopter au sein de l’organisme.

Une banque spécialisée

 

La notion de banques mutualistes a vu le jour en réaction au capitalisme des banques commerciales du XIXe siècle. Une époque où toutes les couches sociales n’avaient pas l’opportunité de s’offrir les services des banques classiques. Crédits et autres prestations n’étaient accessibles qu’aux élites de la population. C’est alors que des philosophes désintéressés tels que Charles Fourier et Joseph Proudhon ont initié le mouvement. Ainsi naquirent les banques pour les agriculteurs, le Crédit Agricole et le Crédit Mutuel. Pour les commerçants et les artisans, c’est la Banque Populaire qui a été mise en place.

Le fonctionnement des banques mutualistes

La gouvernance d’une banque mutualiste va bien au-delà de la coopération entre plusieurs sociétaires. Il existe plusieurs échelons qui permettent à ce système de fonctionner.

Les sociétaires et les caisses locales

 

  • À la base de la pyramide, le sociétaire est la raison d’être des banques mutualistes. Et pour cause, chacun d’entre eux a un vote qu’il peut utiliser pour élire les dirigeants de la banque ou pour influer sur la direction de la stratégie de la firme. Il est bon de noter qu’un sociétaire n’a droit qu’à une seule voix qu’importe le nombre de parts sociales.
  • Au deuxième niveau se trouve la caisse locale. C’est grâce à celle-ci que les sociétaires pourront acquérir leur part sociale. La caisse locale sert aussi d’intermédiaire entre les sociétaires et l’échelon du dessus. Chaque année, les sociétaires sont également conviés à l’assemblée générale de la caisse locale pour définir la stratégie commerciale de la banque concernée.

Les caisses régionales et la caisse nationale

 

  • La caisse régionale est l’échelon au-dessus de la caisse locale. Il s’agit d’un organisme autonome qui est chargé de lancer des offres de bienvenues ou encore de fixer les tarifs. Cette caisse fonctionne comme une banque à part entière.
  • À la tête du système mutualiste se situe la caisse nationale. Cette dernière a pour mission d’assurer la cohésion entre les caisses régionales. Elle est également chargée de veiller au respect de la stratégie commerciale. Son plus grand rôle est de gérer les activités financières de la banque à travers plusieurs filiales.

De par sa structure, la banque mutualiste est un système qui a une gestion décentralisée. Toute décision est prise démocratiquement, ce qui permet de répondre au mieux aux besoins des clients. À l’instar des établissements classiques, ce type de banque joue la carte de la sécurité et prend moins de risques par rapport à leurs opérations sur les marchés financiers.

Liste des établissements