Younited Crédit, licorne de la FrenchTech, lève 60M€ supplémentaires

Publié le - Auteur Par Danielle B
Younited Crédit, licorne de la FrenchTech, lève 60M€ supplémentaires

Une nouvelle fintech française décroche son statut de licorne. En levant 60 millions d’euros, Younited vient d’être valorisé à 1,1 milliard d’euros. Sur son activité historique, ce spécialiste des crédits instantanés à destination des particuliers entend être rentable en 2022.

Nouvelle levée de fonds réussie pour Younited Crédit

 A l’heure où plusieurs fintechs sont dans l’obligation de licencier des salariés, Younited Crédit réalise un exploit en parvenant à lever des fonds. Et cette bonne nouvelle ne vient pas seule !

60 millions d’euros provenant de ses principaux actionnaires

Cette fois-ci, l’acteur du crédit à la consommation a bouclé 60 millions d’euros. Certes, cette opération est bien loin des 170 millions d’euros récoltés en juillet 2021. Cependant, elle porte la valorisation de l’établissement à 1,1 milliard d’euros faisant de lui la 28ème licorne en France.

Le tour de table a vu la participation des investisseurs historiques que sont Crédit Mutuel Arkéa, Eurazeo, Goldman Sachs et Large Venture.

Pour le Président du Conseil de Surveillance de la fintech Gilles Grapinet, cette levée de fonds démontre la maturité de la stratégie de développement de l’entreprise et la confiance des investisseurs. Elle est maintenant en bonne voie pour devenir un acteur majeur en Europe.

De nouveaux fonds pour concrétiser plusieurs projets

Pour rappel, la fintech travaille aujourd’hui en relation directe avec les clients particuliers. Elle propose également ses services de prêt en ligne en marque blanche avec des institutions financières et des marchands. Les fonds nouvellement levés vont lui permettre de :

  • Continuer à déployer ses solutions de crédit instantané basées sur un parcours fluidifié et une réponse en quelques secondes,
  • Investir dans l’open banking et les data pour permettre aux clients de partager l’historique de leur compte bancaire en quelques clics,
  • Développer la seconde activité « Partenariats » sur la totalité de ses marchés afin de permettre aux acteurs partenaires de proposer une solution de prêt instantané sur leurs plateformes en utilisant son expertise et ses technologies.

Des résultats solides qui tendent vers la rentabilité

Si Younited continue de lever des fonds, c’est pour poursuivre son développement et accélérer l’atteinte de la rentabilité. Contrairement à d’autres startups du secteur de la Fintech, il ne connait pas la crise.

Une forte croissance en 2022

Dans un récent communiqué, l’établissement a mis en exergue des résultats solides pour 2022 :

  • Ses revenus totaux ont connu une progression de 54% jusqu’à atteindre 190 millions d’euros,
  • L’entreprise doit sa croissance à son canal historique Direct-to-consumer dont la production de nouveaux crédits a enregistré une hausse de +50%.
  • Elle a également accéléré considérablement son canal Partenariats pour lequel elle a noté une croissance de la production de nouveaux crédits de +185%. Lancée en 2018, cette activité est de plus en plus importante. Plusieurs partenaires de renom utilisent déjà les technologies Younited pour ne citer que Fortuneo, N26, Free, Microsoft, Orange Bank, et Lydia.

L’atteinte de l’équilibre pour l’année 2023

Dans le même communiqué, la fintech française prétend qu’elle sera rentable en 2023, notamment sur son activité historique :

  • Depuis 2019, le résultat net est positif en France,
  • Pour l’Italie, la rentabilité est atteinte depuis 2021,
  • La profitabilité est en ligne de mire cette année sur l’ensemble des 5 marchés.

Si tout se passe comme prévu, il aura fallu 13 ans à Younited Crédit avant d’atteindre l’équilibre. Son cofondateur Charles Egly parle d’ailleurs d’un « long tunnel ». Selon son interview réalisée par Presse Citron, le prêt entre particuliers n’engendre pas de grosses marges. Les fonds prêtés proviennent d’investisseurs particuliers ou institutionnels. L’établissement agit seulement en tant qu’intermédiaire. Par conséquent, faute de valorisation stratosphérique, l’entreprise a dû s’ouvrir à plusieurs marchés pour atteindre un niveau représentatif. Aujourd’hui, elle déploie sa solution de financement en France, en Italie, en Espagne, au Portugal et en Allemagne.

Par Danielle B

Rédactrice spécialisée sur les sujets : Argent, banque, budget.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire