La voiture électrique rattrapée par la réalité ? La recharger coûte plus cher que l’essence

Modifié le - Auteur Par Hélène N.
La voiture électrique rattrapée par la réalité ? La recharger coûte plus cher que l’essence

Face à la situation environnementale, les gouvernements et les écologistes mettent la pression sur les constructeurs de l’industrie automobile pour prioriser les voitures électriques et sur les consommateurs pour accélérer la transition vers ce mode de transport. Malgré une forte hausse des ventes, elle rencontre des difficultés et questionnements : le prix de la recharge qui revient de plus en plus cher, parfois même plus que l’essence et le diesel, face à un ralentissement de création d’énergie électrique, comment alimenter toujours plus de personnes, comment recycler les batteries, le coût de la nouvelle batterie et sa durée de vie remise en cause…

Un début prometteur, une réalité plus compliquée

Si le concept de mode de transport écologique a immédiatement séduit la population, qui en fut incitée à coup de bonus et de prime, il est vite remis en question, notamment à cause d’un changement trop ambitieux.

Un manque d’infrastructures qui représente un frein pour le passage à l’électrique

La forte hausse de la vente des véhicules électriques a mis à jour un problème important. Il s’agit du manque d’infrastructures adéquates pour subvenir aux besoins des propriétaires qui sont toujours plus nombreux. En effet, selon auto-infos.fr, la population déplore la complexité de la recherche et de la recharge des voitures électriques, ce qui restreint considérablement l’usage de cette énergie.

La question de la hausse du prix de l’électricité

Avec les primes écologiques proposées par l’État pour l’achat d’une voiture électrique, les propriétaires ont été nombreux à passer le cap. Cependant, avec le nombre croissant, certains utilisateurs ont remarqué une augmentation généralisée du coût de recharge.

Selon capital.fr, la recharge rapide a été la plus impactée par cette hausse. Cela dans un contexte où le nombre de nouveaux utilisateurs qui passent à l’électrique augmente sans cesse. Une meilleure gestion de la hausse s’impose, mais les principaux acteurs concernés, ajustent leurs prix selon le contexte actuel. Par conséquent, de nombreux experts estiment que le tarif des recharges sur les bornes électriques devrait dépasser le prix à la pompe.

Le choix de la source d’énergie

L’écologie reste la principale raison, du moins l’officielle, pour laquelle les véhicules électriques sont aussi plébiscités. Cependant, cette notion fondamentale doit inclure une source d’énergie propre et suffisante pour subvenir aux besoins des conducteurs.

La question de l’autonomie

Rouler à l’électricité n’est pas seulement une tendance, mais surtout, une nécessité pour préserver l’environnement. Toutefois, il est également essentiel que le concept puisse satisfaire les utilisateurs afin de ne pas les pénaliser. Il est question dans ce cas de rentabilité. Comment allons-nous satisfaire cette demande croissante ? Tout cela représente un frein pour l’objectif de 2030, celui de 30 millions de véhicules et zéro-émission, souligne le site lopinion.fr.

Des progrès importants ont été apportés afin d’améliorer la distance parcourue par les voitures électriques en une seule recharge. Ainsi, certains modèles peuvent parcourir 320 km. Si cette possibilité représente une grande avancée dans le concept, la question de la difficulté de recharge constitue un inconvénient majeur.

L’importance de la source d’énergie

La voiture électrique se veut écologique et cela semble être le cas, compte tenu de ses différents aspects. La demande en énergie étant de plus en plus importante, la question de la source d’énergie pose problème. D’autant plus qu’une grande partie de la population a été montée contre le nucléaire. Quelle source d’énergie va satisfaire ce besoin grandissant ? Il est clair que l’enthousiasme de rouler totalement à l’électricité pénalise en quelque sorte les utilisateurs de voitures à essence et ne peut assurer une énergie totalement propre pour produire de l’électricité. Le moteur thermique reste incontournable. Par conséquent, il devient indispensable de trouver le juste milieu entre les 2 technologies et d’assurer une migration progressive. Cela consiste principalement à encourager le passage à l’électrique, tout en maintenant la possibilité de rouler à l’essence et au diesel.

Et encore, nous n’avons pas abordé le sujet du vieillissement des véhicules ou ceux de seconde main. Acheter une voiture électrique d’occasion peut-être un gouffre financier si le coût de rechange de la batterie n’est pas pris en compte. Et cela induit la question environnementale du recyclage de celle-ci. Il n’y a pas de solution miracle. La voiture électrique n’est pas un véhicule qui ne pollue pas, il pollue différemment.

Par Hélène N.

Hélène est rédactrice pour ComparateurBanque.com depuis 2019. Elle traite souvent de sujets liés à l'actualité.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire