Investir le 20 mars avec ces 4 infos clés

Modifié le - Auteur Par Lucie
Investir le 20 mars avec ces 4 infos clés

À l’heure où le prix du carburant a dépassé les 2€ le litre, que le pouvoir d’achat des ménages se retrouve bien amputé avec une inflation indiquée entre 3,7% et 4,4%, selon les sources officielles du gouvernement, ce n’est pas la « remise à la pompe de 15 centimes par litre » (à partir du 1er avril) qui va changer la donne. Elle va même les aggraver en creusant la dette. Afin d’avoir un réel impact sur son pouvoir d’achat, voici ce que nous avons repéré pour diversifier son portefeuille et investir autrement en 2022.


Sujet de la semaine :

L’immobilier une valeur sûre : la pierre reste

Le groupe BPCE (organe central commun à la Banque populaire et à la Caisse d’épargne française) a mené une enquête sur les Français et l’immobilier : conjoncture et prévision. Cette année, la fièvre devrait un peu retomber, mais aux yeux des Français l’immo reste l’investissement le plus rentable. En effet, d’après l’enquête, 63% des ménages estiment qu’il est plus intéressant d’investir dans l’immobilier que dans les placements financiers.

2021 : l’année de tous les records

L’immobilier reste le placement préféré des Français, c’est-à-dire le mieux noté parmi une liste de 14 produits d’épargne et de placement de cette enquête :

  • 1,2 million de transactions dans l’ancien,
  • Le taux de rotation du parc a atteint 3,3% alors qu’il était entre 1,8 % et 2,8 % depuis 35 ans.
  • En mai, 22% des majeurs déclaraient vouloir acheter un logement d’ici à 12 mois.
  • 240 milliards d’euros de crédits nouveaux hors renégociations.

Les travaux sont aussi à l’ordre du jour

Quant à ceux qui ont déjà trouvé leur bonheur, nombreux sont ceux qui envisagent des travaux d’améliorations.

80% des propriétaires envisagent au moins un type de travaux dans les 5 ans. Outre les travaux de rénovation énergétique, les propriétaires pensent à l’embellissement (peinture, parquet…), l’agrandissement de la surface habitable (extension, véranda, récupération de combles…), la création d’annexes (piscine, sauna, bureau…), à de gros travaux d’entretien ou de rénovation du bâti (ravalement, toiture, gros œuvre…).

De plus la pandémie a accéléré la digitalisation des usages et des échanges facilités avec la signature électronique, ce qui simplifie grandement les démarches et devrait rester effectif même en cas d’accalmie.

Les perspectives pour 2022

29 % des Français ont au moins un projet d’achat, de vente ou de déménagement en cours ou prévu dans les 12 mois.

2022 devrait continuer sur la lancée de 2021, même si plusieurs changements en cours devraient peser sur cette tendance positive. Dans le parc immobilier, on trouve l’ancien et le nouveau. Dans le cas de l’ancien se pose le problème du DPE (diagnostic de performance énergétique) qui concerne près de 5 millions de logements. En effet le DPE pourrait jouer un rôle dans l’équilibre du marché du logement, car le coût des travaux pour changer de classe énergétique peut peser lors de la négociation et faire baisser les prix.

Une augmentation des prix de 2% en moyenne

Une étude S&P table sur une croissance des prix de l’immobilier contenue à 2% en moyenne en France en 2022.

Les prix devraient se stabiliser du fait de plusieurs raisons :

  • stagnation voire baisse du pouvoir d’achat (surtout vis-à-vis de la hausse des prix du carburant et de l’énergie),
  • report du projet d’achat face au manque de logements,
  • attentisme vis-à-vis de l’élection présidentielle et durcissement de l’octroi des prêts de la part du Haut Conseil de la Stabilité Financière afin de prévenir les risques de surendettement.

Le tout devrait redonner aux investisseurs et aux acheteurs un peu plus de pouvoir sur la négociation des prix dans les transactions immobilières.

Certains profils peinent à devenir propriétaires

Pour certains profils, comme les primo-accédants (jeunes, bas revenus), le fait que le marché soit actuellement plus favorable aux vendeurs, rend l’accession à la propriété plus difficile, notamment dans l’ancien.

Crainte partagée par la directrice de la communication et porte-parole de Meilleurtaux « Cela va sans conteste entraîner un accès beaucoup plus compliqué à la propriété pour les jeunes acquéreurs, plus modestes et ne disposant pas d’épargne pour compléter leur achat tout comme pour les petits investisseurs locatifs ».

Heureusement les taux des crédits immobiliers restent bas avec en moyenne : 1% sur 15 ans, 1,15% sur 20 ans et 1,40% sur 25 ans avec des écarts selon les profils. La directrice commerciale du courtier Le-Partenaire n’envisage pas de changement : « Nous pensons que 2022 sera à peu près identique à 2021 au niveau des taux, car le marché immobilier est en hausse avec des biens de plus en plus rares ».


Enrichir son vocabulaire :

Wash Trading : manipulation des marchés cryptos

Définition

Faute d’encadrement du secteur, il faut être très vigilant et toujours faire ses propres recherches avant de se lancer. Cela permet de se prémunir d’escroquerie du type Wash trading.

Le Wash trading est une méthode utilisée pour manipuler les marchés qui consiste à augmenter artificiellement le volume des transactions d’une plateforme d’échange. Le but, faire croire à la présence de liquidités. Pour ce faire, des vendeurs peu scrupuleux vont vendre et acheter la même cryptomonnaie simultanément, donnant ainsi l’illusion d’un gros volume de transactions. Les autres investisseurs croyant déceler une bonne affaire vont se lancer à leur tour, ce qui ne profitera qu’aux investigateurs de cette démarche.

L’illusion de la liquidité

Quel est l’intérêt de gonfler artificiellement les volumes de transactions ? Sur les plateformes qui listent les échanges par volume de transactions, cela laisse croire à une fausse appétence de la part des investisseurs aux vues du nombre de transactions, donnant ainsi l’illusion de faire un bon coup.

Sauf changement via réglementation, audits et surveillance comme c’est le cas pour la bourse, il est difficile, voire impossible, de déterminer exactement la liquidité d’une plateforme de change. D’autant que cette dernière a la possibilité de créer des comptes, lancer des ordres, et contrôler à peu près tout ce qui se passe sur ses serveurs.


L’offre de la semaine :

Voici ce qu’une personne qui n’a pas peur du risque peut obtenir comme résultat chez Mon Petit Placement

C’est bien connu, lorsque l’on parle d’investissement, ce sont les investissements les plus risqués qui rapportent le plus. Le risque paye, mais pas à tous les coups.

Intrépide : Jusqu’à 12% de performance

Ce profil correspond aux personnes souhaitant faire des plus-values sur le moyen/long terme et étant capable d’accepter d’éventuelles fluctuations des marchés. Prise de risques élevée pour rentabilité et portefeuille dynamique signifient qu’il ne faut pas se laisser déstabiliser par les biais cognitifs, car ils peuvent altérer son jugement ou ses décisions.

Le portefeuille est diversifié, il se compose de 5 produits haut de gamme. Comme on le répète souvent, diversifier est la clé, cela permet de réduire le risque en ne mettant pas tous ses œufs dans le même panier.

D’autres profils plus sécurisés existent

Le risque ne correspond pas à tout le monde, pour ceux qui n’ont pas le cœur assez accroché pour ce type de Montagnes russes, il existe des profils plus adaptés.

Du plus sécurisé au plus risqué, voici les autres profils proposés par Mon Petit Placement avec leur rendement estimé :

  • Volontaire, +3% par an : ce portefeuille minimise la prise de risque tout en misant sur une croissance stable. Cela permet d’épargner sans avoir peur, et d’avoir un meilleur rendement qu’avec un livret A.
  • Énergique, +5% par an : prise de risque modérée pour une bonne croissance.
  • Ambitieux, +8% par an : portefeuille avec une prise de risque plus conséquente récompensée par des performances intéressantes.

Chacun peut y trouver son compte en fonction de ses besoins et envies.

Le chiffre de la semaine :

+39% d’augmentation sur les pâtes premier prix

Longtemps considérées comme un aliment de base, pour les petits budgets, les pâtes ont vu leurs prix grimper depuis la pénurie des matières premières comme le blé. Une sacrée inflation comme le révèle une enquête de 60M de consommateurs.

Une tendance inquiétante

Leur prix avait déjà bondi de 7% en décembre (sur un an). Dans les rayons les paquets de « grandes marques » restent dans cette fourchette, à contrario les paquets de MDD (marques de distributeurs) eux ont fait un double bond avec +12%. Les premiers prix sont ceux dont le prix a le plus augmenté avec +39%. Un prix qui a presque doublé et qui n’est pas prêt de baisser vu le manque de blé « dur » nécessaire à la confection des pâtes.

60M de consommateurs a élaboré un suivi grâce aux données de l’institut NielsenlQ qui collecte des informations dans 10000 établissements de vente au détail (hypermarchés, supermarchés, magasins discounts, drives…). L’évolution d’un prix est calculée à un an d’intervalle dans le même magasin. Ces données montrent que le panier a augmenté de 1,08% en un an, alors que la tendance était autour de 0,21%. Cela donne dans les produits du quotidien : +7,35% sur les pâtes, +1,4% sur l’huile et +1,2% sur les légumes en conserve.

Comment limiter la casse et réduire ses frais fixes sans impacter la qualité

On vous aide à retrouver du pouvoir d’achat et arrêtant de payer pour rien.

Le site ComparateurBanque.com vous aide à faire les bons choix en matière de banque. Et il est certain qu’aujourd’hui la banque est bien plus qu’un simple compte courant. C’est un prestataire qui peut fournir des services en assurances, crédit, voyage, téléphonie … Tout cela pour vous expliquer que nous vous accompagnons dans une démarche de choix pour réduire les frais inutiles tout en conservant votre qualité de vie. Dans nos guides, nos vidéos et autres pages d’actualité se trouvent de nombreux conseils pour augmenter votre pouvoir d’achat.

Suivez le guide !


Mentions légales 

Dans le cadre d’un contrat d’assurance vie, les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.
Investir en Bourse, dans les crypto, dans une SCPI ou les ETF comporte un risque de perte totale ou partielle en capital.

 

Un Crédit vous engage et doit être remboursé à échéance. Vérifiez votre capacité d’endettement avant de signer un contrat.

Cet article est exclusivement destiné à l’information. Avant de faire un choix dans un produit financier ou de vous lancer dans une action, renseignez-vous auprès de notre conseiller qui vous guidera au mieux. Il réalisera pour vous un bilan social et patrimonial et vous guidera.

Par Lucie

Lucie est rédactrice sur ComparateurBanque.com depuis le début. Elle aime tester les offres et partager son expérience. Elle a aussi d'autres casquettes dans l'équipe.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire