Investir le 19 décembre avec ces 4 infos clés

Modifié le - Auteur Par Lucie
Investir le 19 décembre avec ces 4 infos clés

Dernière ligne droite avant Noël, ce qui veut dire que les cadeaux sont certainement déjà faits. Pour beaucoup il s’agit d’un gros trou dans le budget, d’autres vont devoir se serrer la ceinture pour les financer. Sortir une grosse somme d’argent en fin d’année implique de mettre de l’argent de côté tout au long de l’année, c’est pour cette raison qu’ici nous vous parlons de solutions d’épargne, de diversification de portefeuille, de technique d’investissement…


Sujet de la semaine :

Diversifier son portefeuille avec un instrument de musique

Alors que les élections approchent et que beaucoup se mettent à jouer du pipeau, nous nous sommes demandé justement si l’investissement dans un instrument musical était intéressant et la réponse est positive. Voici pourquoi

Combien faut-il investir ?

Il est important de diversifier ses investissements, on le répète constamment. Si cela peut rimer avec un objet rare et stabilité (critère important en temps de crise) c’est encore mieux. La demande d’instruments de musique rares est croissante, pour autant il ne faut pas se lancer sans connaître les facteurs permettant du prix, on le sait les arnaques sont fréquentes.

Voici les critères à connaître pour payer le bon prix :

  • Qui l’a fabriqué ?
  • La qualité ?
  • L’audition ?
  • La provenance ?
  • La fraîcheur sur le marché ?
  • La mode ?

Ce que cela rapporte

L’indice Coutts Passion, de la banque britannique privée du même nom, spécialiste des grands comptes et des investissements, explique que les prix des instruments rares ont augmenté d’environ 30 % en un peu plus de 10 ans. Soit une augmentation de la valeur de 3 à 5% par an. Il faut bien avoir en tête que ce genre d’investissement se faire sur le très long terme, de 30 à 50 ans.

Les limites et atouts

Face à un certain effet de mode, et l’affluence des non-musiciens professionnels, les prix ont explosé. L’investissement étant à très long terme, les instruments doivent être « stockés » convenablement afin de ne pas finir en repas pour les insectes ou l’humidité.

La fiscalité sur ce type d’investissement se fait sur la plus valu, qui est imposée en droit commun à hauteur d’environ 40% (dégressive au-delà de la seconde année). Au bout d’une douzaine d’années de possession, on tombe à 20% d’imposition, à laquelle se rajoute les commissions de vente et l’assurance à payer pour l’instrument chaque année plus l’entretient.


Enrichir son vocabulaire :

Le Yield farming c’est quoi ?

Définition du farming dans le secteur des cryptotomonnaies

Dans le secteur des cryptomonnaies, le Yield farming, ou « l’agriculture de rendement » en français, est une approche utilisant plusieurs stratégies pour optimiser les rendements générés par les cryptomonnaies. Cette stratégie consiste à mettre ses cryptos à disposition d’une plateforme DeFi (finance décentralisée) pour gagner des tokens.

L’idée de départ du protocole est très simple : mettre en relations prêteurs et emprunteurs. Les plateformes utilisent un système de pool de liquidités permettant aux prêteurs de fournir des actifs au marché, et aux utilisateurs d’emprunter sur ce marché.

Comment ça marche ?

Le fonctionnement est simple, il faut déposer des unités d’une monnaie virtuelle dans un pool de liquidités (réserve de tokens librement déposés dans une place de marché décentralisé) sur un protocole DeFi (finance décentralisée), afin de bénéficier de récompenses. Les prêteurs sont ainsi récompensés sous forme de tokens, leur donnant le droit de prendre part aux décisions relatives au protocole dans le cadre de votes (plateformes les plus connues : Compund avec son jeton COMP, et Balancer avec son jeton BAL).

Les rendements sont souvent très attractifs pour les apporteurs de liquidités, car les protocoles de la DeFi ont besoin de ressources pour se développer.


L’offre de la semaine :

Yomoni un investissement avec une IA guidée par l’humain

Dans une interview donnée au magazine Le Point, le président de Yomoni, Sébastien d’Ornano présente la société et son concept à Michel Denisot dans l’émission Le grand entretien.

Qui est Yomoni ?

Yomoni qui veut dire « your money » est une plateforme en ligne, simple d’utilisation qui permet aux particuliers de faire fructifier leur épargne. C’est un besoin et une envie qui sont malheureusement souvent boudés pour l’aspect compliqué que donnent les banques traditionnelles.

Son but : simplifier la paperasse, donner les meilleurs conseils et un suivi à la fois personnalisé et rapide. On peut dire que cela fonctionne, avec 30000 clients et 40% de nouveaux clients venant sur recommandations d’un tiers.

« Pour les clients, nous sommes un tiers de confiance indépendant et en ligne, qui les conseille et qui pilote leur épargne au quotidien, en fonction de leur situation et de leurs projets. Nos performances sont de très bonne qualité et nos frais sont très bas. C’est ce que vous adoreriez que votre banquier fasse pour vous, avec votre épargne, mais il ne peut pas parce qu’il travaille dans une banque ».

Un engagement total envers les clients

Yomoni privilégie la transparence : « Nous affichons nos frais, nos décisions, nos conseils, nos convictions sans rien cacher ou omettre. Ensuite le prix. Nous sommes deux à trois fois moins chers qu’un acteur traditionnel. Notre performance* finale pour le client est nettement au-dessus. Et enfin, l’efficacité. Vous ne perdez pas de temps. Vous avez tout à votre disposition en ligne et nos conseillers experts du sujet vous répondent en quelques minutes par chat, e-mail, visio ou téléphone… Ce type de client a envie de déléguer la gestion de son épargne plutôt que de s’en occuper au quotidien ».

Il suffit de se connecter sur le site, et de répondre à 20 questions pour obtenir la recommandation sur la meilleure enveloppe fiscale et le bon niveau de risque à prendre pour atteindre ses objectifs. Ces questions sont fondamentales, car elles permettent aux équipes de connaître leur interlocuteur et d’être précis dans les conseils qu’ils vont leur apporter par la suite. L’algorithme du robot adviser apporte une partie conseil en amont, le reste se fait par le biais de conseillers experts dans le domaine en moins d’une minute en ligne qui maîtrise le sujet. L’aspect humain est très important.


Le chiffre de la semaine :

Jusqu’à 442,10€ de prime à Noël : pour qui ?

La prime de Noël est attribuée chaque année par la caisse d’Allocations familiales (Caf) depuis 1998. Versée à partir du 15 décembre, son montant n’a pas changé depuis 2009. Aucune démarche n’est à effectuer, le versement se fait automatiquement.

Bénéficiaires du RAS

La majorité des bénéficiaires de cette prime sont les allocataires du RSA (Revenu de Solidarité Active), viennent ensuite les allocataires de l’AER (Allocation Equivalent Retraite), de l’ASS (Allocation de Solidarité spécifique), l’ASS-F (allocation de solidarité spécifique formation), la RFPE (rémunération de la formation Pôle emploi), l’ACRE-ASS (Aide à la Création et la Reprise d’Entreprise) et de la RPS (rémunération publique de stage). D’autres peuvent aussi y prétendre par le biais de pôle emploi.

Cette année, son montant est de 152,45€, cependant pour les allocataires du RSA il est évolutif en fonction de la situation familiale :

  • Une personne seule sans enfant : 152,45€,
  • Un couple sans enfant ou un adulte isolé avec 1 enfant : 228,67€,
  • Un couple avec 1 enfant ou une personne seule avec 2 enfants : 274,41€,
  • Un couple avec deux enfants : 320,14€,
  • Une personne seule avec 3 enfants : 335,39€,
  • Un couple avec 3 enfants : 381,12€,
  • Une personne seule avec 4 enfants : 396,37€,
  • Un couple avec 4 enfants : 442,10€,
  • Au-delà pour toute personne supplémentaire : 60€.

Vivre des primes et des allocations, cela va un temps. Vivre des fruits de son travail sans rien devoir à personne c’est mieux.

Sortez de l’impasse et lancez votre activité

Se lancer peut faire peur, mais c’est une belle expérience qui vous attend. Pour ce faire, certaines étapes sont indispensables, comme faire un bilan professionnel ou de compétences pour savoir dans quoi se lancer, une étude de la concurrence, du secteur ainsi que le potentiel du projet.

Une fois cette première étape effectuée et le statut choisit (freelance, indépendant, EURL…), il faut trouver les bons outils de gestion soit via portage salarial ou 100% indépendant avec les bons outils Fintech. Voici notre classement des banques pros, tarifs, solutions, spécificités…

Si vous êtes motivés et que vous souhaitez vous lancer suivez notre chaîne Youtube, nous donnons des conseils.

 


Mentions légales 

Dans le cadre d’un contrat d’assurance vie*, les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.
Investir en Bourse, dans les crypto, dans une SCPI ou les ETF comporte un risque de perte totale ou partielle en capital.

 

Un Crédit vous engage et doit être remboursé à échéance. Vérifiez votre capacité d’endettement avant de signer un contrat.

Cet article est exclusivement destiné à l’information. Avant de faire un choix dans un produit financier ou de vous lancer dans une action, renseignez-vous auprès de notre conseiller qui vous guidera au mieux. Il réalisera pour vous un bilan social et patrimonial et vous guidera.

Par Lucie

Lucie est rédactrice sur ComparateurBanque.com depuis le début. Elle aime tester les offres et partager son expérience. Elle a aussi d'autres casquettes dans l'équipe.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire