Investir le 18 septembre 22 avec ces 4 infos clés

Publié le - Auteur Par Lucie
Investir le 18 septembre 22 avec ces 4 infos clés

Les températures chutent un peu dans certaines régions, mais pas la taxe foncière que bon nombre ont dû recevoir. Si la note est salée, il y a de fortes chances pour que l’année prochaine cela soit pire. Pour ne pas se trouver pris au dépourvu, surtout avec un hiver qui s’annonce compliqué en termes de facture énergétique, voici des solutions d’épargnes pour booster son pouvoir d’achat. Mieux vaut prévoir si on ne veut pas se laisser déborder.


Sujet de la semaine :

Choisir les bonnes small cap

Small cap c’est quoi ?

Une small cap, small capitalisation en anglais, est une entreprise cotée dont la capitalisation totale sur le marché boursier est relativement faible (+ ou – 250 millions d’euros). Ce sont généralement des entreprises en plein essor, qui ont tout le potentiel pour devenir des big caps.

Ces entreprises viennent sur les places financières afin de se financer, d’investir et de se développer. Leur indice représentatif en France est le CAC Small qui comprend environ 240 valeurs.

et comment investir sur cet actif ?

Les small caps peuvent être achetées via des PEA-PME, directement ou grâce à des fonds d’investissement spécialisés. Le plafond d’investissement du PEA-PME est de 225 000€, cumulable avec un PEA classique. Il est également possible de passer par un organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM), des ETF ou trackers.

Il existe également deux méthodes, que l’on peut croiser pour trouver les meilleures valeurs et diversifier son portefeuille :

  • Bottom-Up : investir dans une société dont le cours est sous-évalué par le marché malgré son fort potentiel de rendement.
  • Top-Down : analyse macro-économique de l’ensemble des secteurs de la cote pour isoler ceux qui présentent un fort potentiel de hausse. Dans un second temps, en partant de ce « top », on plonge dans le détail des valeurs (down) pour y sélectionner celles qui selon les prévisions sortiront du lot.

À noter que selon les spécialistes, le pourcentage de small caps ne doit jamais excéder 20% d’un portefeuille boursier. Par ailleurs, elles ont pour inconvénient d’être peu liquides. D’après l’autorité des marchés financiers : “un actif financier est dit liquide lorsqu’il peut être acheté ou vendu rapidement sans que cela n’ait d’impacts majeurs sur son prix. La liquidité reflète donc la facilité avec laquelle cet actif peut être échangé. Ainsi, plus un marché est liquide, plus il est aisé, rapide et peu coûteux d’y réaliser des transactions.”

Comment les sélectionner ?

Comme pour tout investissement, le choix doit venir de vous. Formez-vous, apprenez à comprendre les marchés, les fluctuations, suivez des investisseurs à succès reconnus sur les marchés et faites-vous votre propre opinion.

Voici les 5 small cap à surveiller selon IG, Numéro 1 du courtage en ligne sur CFD (contrats pour la différence)  :

  • Prodways : société française spécialisée dans la fabrication et la commercialisation d’imprimantes 3D industrielles et professionnelles.
  • Plastivaloir : société qui fabrique et commercialise des pièces plastiques complexes telles que les équipements intérieurs pour véhicules automobiles, ainsi que des produits en plastique destinés aux marchés de l’électronique grand public.
  • Neoen : société française qui développe, finance, construit et exploite des centrales électriques basées sur les énergies renouvelables. La société exploite un certain nombre de centrales électriques, solaires, éoliennes, biomasse, et développe des projets d’énergies marines renouvelables.
  • Genfit : société biopharmaceutique basée à Loos en France, spécialisée dans le développement de médicaments pour la prévention et le traitement du diabète et des troubles apparentés.
  • Vallourec : société française considérée comme l’un des principaux producteurs mondiaux de tubes sans soudure, de tubes en acier inoxydable et de tubes de forage.

Enrichir son vocabulaire :

Technique budget  50 30 20 : c’est quoi ?

Gérer son budget, ses finances tout en essayant d’épargner n’est jamais une partie de plaisir. Heureusement il existe des solutions simples et pratiques, l’une d’entre elles est la technique dite du 50 30 20 dont voici le fonctionnement.

Cette méthode est mensuelle, elle implique donc de faire le point sur le montant exact dont on dispose entre revenus, épargne et dépenses.

50% pour ce dont on a besoin

Ces 50% correspondent aux frais fixes, soit les dépenses liées aux choses essentielles de la vie, celles dont on ne peut se défaire. 50% des revenus nets doivent couvrir la majorité de ces frais. Dans la liste des frais « inaliénables », on retrouve :

  • Le loyer ou le crédit immobilier,
  • Les factures d’énergies,
  • Les frais de transport (carburants, abonnements…),
  • les assurances (santé, voiture, animaux),
  • Les mensualités de prêts minimales,
  • L’alimentation de base.

Si les besoins totaux dépassent la moitié des revenus nets, il est recommandé d’effectuer quelques changements afin d’alléger le budget. Comme utiliser nos comparateurs pour payer moins, ou trouver un logement avec un loyer plus raisonnable.

30% pour ce dont on a envie

Les envies sont des dépenses non essentielles sur lesquelles il est possible d’agir. Choisies librement, elles dépendent de chacun  :

  • Les sorties au restaurant,
  • Le shopping (vêtements, bijoux, chaussures),
  • Les vacances,
  • Le coiffeur,
  • Les adhésions aux clubs de sport,
  • Les abonnements liés au divertissement (Netflix, Amazon Prime, carte de cinéma),
  • Les petits plaisirs pendant les courses.

20% pour l’épargne, ou pour le remboursement des dettes

Objectifs d’épargne pour un achat, pour un placement, pour un imprévu ou pour rembourser d’éventuelles dettes. Afin de ne pas le sentir passer, l’idéal est de partir sur un virement automatique mensuel.

La règle du 50 30 20 n’est pas obligatoire, elle peut s’adapter en fonction des besoins et des envies de chacun, il est possible d’opter pour 30% d’épargne et 20% d’envies. Comme de faire 15/35… du moment que le total des 3 parties fait 100.

 


L’offre de la semaine :

Épargner en dollars avec Freedom Finance

Suite aux différents problèmes actuels, notamment énergétique, l’euro a atteint son niveau le plus bas depuis 20 ans face au dollar. Si mi-juillet l’euro était à parité avec le dollar au début du mois, la monnaie plongeait sous 0,99 dollar. La monnaie a dévalué de 13,2% sur un an. Même si l’euro plonge, il faut voir qu’à l’inverse le dollar se renforce. Détenir un peu d’argent en dollars peut vous aider !

Le livret d’épargne de Freedom Finance

Solution complète qui permet de placer son épargne sur des supports diversifiés, Freedom Finance propose un compte épargne qui s’appelle le compte D.

Pour avoir un compte D, il faut devenir client Freedom Finance Europe. Le compte D est créé automatiquement immédiatement après l’ouverture du compte de trading principal.

Fonctionnement du compte D

Le compte D peut être rechargé par carte ou par virement bancaire à tout instant et sans commission. C’est très simple et sécurisé.

La rentabilité est calculée quotidiennement, le client peut bénéficier de ses intérêts en dollars dès le premier jour.

La rentabilité est de 3% par an, Freedom Finance explique que : « Chaque jour ouvrable, les fonds des clients se trouvant sur des comptes D sont investis conformément aux ordres des clients dans les transactions de swap de devises de gré à gré. Ces opérations rapportent au client un revenu fixe de 3% par an (sous réserve d’arrondi). »

Le chiffre de la semaine :

Taxe foncière : +30% d’augmentation sur 10 ans

La taxe foncière est un impôt local payé par les propriétaires de biens immobiliers imposables (logements, parkings, terrains à usage industriel ou commercial…), y compris lorsque ceux-ci sont mis en location. Cette année certains ont eu une amère surprise en voyant un montant plus élevé sur leur avis d’imposition. Une augmentation moyenne de +1,9% sur 2022 par rapport à l’année dernière. La raison donnée par les communes : le renchérissement des charges ou les investissements liés à la transition énergétique.

Plus d’un quart des grandes villes et de leurs groupements ont gonflé leur fiscalité cette année. Selon le cabinet FSL, spécialiste de la fiscalité locale « Il s’agit de la plus forte augmentation observée depuis 2010 même s’il est à noter que cette reprise du recours à la fiscalité intervient après cinq années de très forte modération fiscale ». Si les 1,9% d’augmentation représentent déjà une belle somme, ce n’est rien comparé à l’explosion du taux dans certaines villes :

  • +5% à Annecy,
  • +8,9% à Strasbourg,
  • +9% à Nantes,
  • +10% à Pau,
  • + 11,5% à Tours,
  • +14% à Marseille,
  • +15% à Bagnolet,
  • +15,3% à Martigues,
  • +18,8% à Mantes-La-Jolie,

Des chiffres qui devraient encore augmenter l’année prochaine au vu de l’inflation. En effet plus le taux d’inflation est élevé, plus la taxe foncière grimpe. Pourquoi ? Depuis 2018, cette taxe est calculée à partir des valeurs locatives cadastrales de la propriété, revalorisées chaque année par Bercy en fonction de l’évolution de l’indice des prix à la consommation (IPC).

À noter que cette année, les valeurs locatives cadastrales ont été revalorisées de 3,4%, contre 0,2% l’an dernier. Avec une inflation autour de 6% en aout et en septembre, la taxe foncière en 2023 s’annonce encore plus corsée. En espérant que les collectivités territoriales modifieront leur taux d’imposition pour ne pas en arriver à des sommes exorbitantes.

En attendant, il faudra régler cet impôt avant le 17 octobre. Si vous souhaitez réduire vos frais fixes, regardez du côté de l’assurance habitation, notre classement compare les principaux et meilleurs acteurs du moment. Vous pouvez réaliser de grosses économies.


Mentions légales 

Dans le cadre d’un contrat d’assurance vie, les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.
Investir en Bourse, dans les crypto, dans une SCPI ou les ETF comporte un risque de perte totale ou partielle en capital.

 

Un Crédit vous engage et doit être remboursé à échéance. Vérifiez votre capacité d’endettement avant de signer un contrat.

Cet article est exclusivement destiné à l’information. Avant de faire un choix dans un produit financier ou de vous lancer dans une action, renseignez-vous auprès de notre conseiller qui vous guidera au mieux. Il réalisera pour vous un bilan social et patrimonial et vous guidera.

Par Lucie

Lucie est rédactrice sur ComparateurBanque.com depuis le début. Elle aime tester les offres et partager son expérience. Elle a aussi d'autres casquettes dans l'équipe.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire