Goodvest pour investir dans la forêt et participer à la reforestation

Modifié le - Auteur Par Lucie
Goodvest pour investir dans la forêt et participer à la reforestation

Pour permettre à tous d’investir responsable, Goodvest ajoute régulièrement de nouveaux fonds. Dernièrement, la Fintech à mission a lancé « les Forêts », une thématique qui lui tient particulièrement à cœur. D’ailleurs, elle s’est déjà engagée dans la reforestation avec Reforest’Action.

Goodvest lance la thématique de la forêt dans son portefeuille d’investissement

Avec Goodvest et son assurance vie GoodVie, les épargnants peuvent choisir où ils souhaitent investir leur épargne. D’ailleurs, la fintech propose différentes thématiques d’investissement dont les fonds Santé, Accès à l’eau, Pays émergents, Énergies vertes, Egalité des genres, Transition écologique, Emploi et solidarité. Pour les compléter, elle vient d’ajouter le thème d’investissement responsable des Forêts.

En quoi consiste ce nouveau fonds thématique ?

À l’ouverture de son assurance vie Goodvest, l’investisseur peut sélectionner le thème « des Forêts ». Ses spécificités sont :

  • Comme les autres fonds, le nouveau finance aussi des entreprises et des projets responsables, respectueux des critères ESG, c’est-à-dire Environnement, Social et Gouvernance,
  • Les entreprises en question gèrent continuellement plusieurs millions d’hectares de forêts,
  • Eu égard à la volatilité du fonds, la solution d’épargne cherche à préserver le capital des investisseurs ayant un profil Prudent. Par conséquent, elle réserve ce thème à ceux ayant un profil Audacieux et Ambitieux.

Pourquoi choisir d’investir dans les forêts ?

Plusieurs raisons font qu’il est aujourd’hui primordial d’investir dans les forêts :

  • Lorsqu’elles sont gérées durablement, les forêts sont indispensables pour notre planète. Puisqu’elles captent naturellement le CO2, elles ralentissent le réchauffement climatique. D’ailleurs, elles stockent actuellement plus de 300 milliards de tonnes de carbone. Parmi leurs autres bienfaits, il y a aussi la protection des sols et le stockage de l’eau. Elles font également office d’habitats naturels pour la biodiversité,
  • Le bois est un matériau prometteur. L’ameublement, les charpentes et autres produits de bois stockent le CO2. Compostables et recyclables, les emballages faits avec du bois rendent les Hommes moins dépendants au pétrole. Quant aux papiers et aux cartons, la demande augmente continuellement puisqu’ils remplacent de plus en plus le plastique.

Goodvest s’engage pour la préservation des forêts

Depuis quelques années, la Fintech parisienne s’engage pour préserver les forêts françaises.

La disparition des forêts entraine de nombreuses conséquences

Selon le courtier en assurance, près de 1,3 million de km2 de forêts ont disparu au cours des 70 dernières années. Les conséquences de cette disparition sont désastreuses :

  • Perte de biodiversité,
  • Augmentation de l’effet de serre,
  • Diminution conséquente de la pluviométrie,
  • Périodes de sècheresse plus longues,
  • Changement climatique.

Depuis 2010, l’entreprise Reforest’Action tente d’agir en préservant les forêts à travers le monde. Pour cela, elle invite aussi bien les particuliers que les entreprises à planter des arbres afin d’avoir un impact concret sur l’air, l’eau, la vie végétale et animale. Elle s’est alors associée à Agro-Map, une entreprise en Côte d’Ivoire afin d’accompagner les producteurs de cacao, de mettre en place des systèmes agroforestiers et de restaurer la forêt de Séguié.

La Fintech rejoint le projet Reforest’Action 

Consciente de son rôle et de celui de l’épargne dans le monde de demain, l’entreprise à mission a souhaité apporter sa contribution au projet de Reforest’Action :

  • Puisque la raison d’être de la Fintech a toujours été de participer à la lutte contre le réchauffement climatique au moyen d’une épargne responsable, la reforestation et la protection de la biodiversité initiées par le projet contribuent grandement à cet objectif. C’est pourquoi, elle s’est engagée à planter un arbre en Côte d’Ivoire pour chaque parrainage ou inscription.
  • De leur côté, les épargnants ont aussi la possibilité d’agir. En effet, ils sont invités à soutenir la démarche par le biais de leur inscription et en parlant du projet autour d’eux.

 

La forêt un secteur que d’autres acteurs de la Fintech veulent préserver

D’autres acteurs de la Fintech font ce choix, c’est le cas de :

  • bunq avec sa formule Green qui permet de planter un arbre dès que le détenteur du compte dépense 100€,
  • Monabanq lance aussi quelques actions ponctuelle pour aider les forêts à se développer.
  • Crédit Agricole s’inscrit également dans cette stratégie.

Nous aimons particulièrement quand les acteurs de la finance décide d’agir pour la planète !

 

Par Lucie

Lucie est rédactrice sur ComparateurBanque.com depuis le début. Elle aime tester les offres et partager son expérience. Elle a aussi d'autres casquettes dans l'équipe.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire