Se lancer en indépendant en 2022

Publié le

Changement de métier, nouveau rythme de vie de famille ou encore besoin d’un complément de revenus, plusieurs raisons incitent les Français à devenir freelance. D’ailleurs, selon l’estimation d’Eurostat, la France compte actuellement plus de 930 000 travailleurs indépendants. Cependant, pour se lancer dans cette nouvelle voie, il est nécessaire de se préparer. Voici le guide pour cette année 2022.

Indépendant : 3 outils pour gagner du temps et économiser

Comment devenir indépendant financièrement dans les meilleures conditions?

Une fois le statut de freelance décidé, une phase de préparation est recommandée.

Se lancer en tant qu’indépendant parallèlement à une activité

Cette approche n’est pas forcément possible pour tout le monde. Toutefois, les avantages qu’elle présente sont nombreux :

  • C’est une occasion pour le salarié de tester si son offre fonctionne et si ce statut lui convient,
  • Il apprend l’organisation et la discipline en cumulant 2 activités,
  • C’est un moyen d’avancer en douceur en limitant les risques,
  • Il améliore ses compétences,
  • Il rajoute à son salaire de base un complément de revenus.

Mettre en place un plan financier

Pour réussir en tant que freelance, la mise en place d’un plan financier est indispensable, du moins la première année. Cet outil est essentiel pour l’analyse de la viabilité du projet. Il relate les dépenses liées à l’activité et les objectifs de l’indépendant dont son salaire.

Penser aux outils nécessaires à l’activité

Quelle que soit l’activité qu’il aura choisie, le freelance doit penser aux produits et services qui lui seront utiles dont :

  • Un compte bancaire professionnel,
  • Un outil de comptabilité,
  • Une solution de facturation…

Puisque les offres sont multiples, des choix s’imposent. Depuis quelques années, de nombreuses entreprises se sont spécialisées sur ce créneau. Il s’agit de Fintech et non de banque. Elles permettent de disposer d’un compte courant moins cher que dans une banque classique et en plus ouvrent les portes d’outils tout-en-un.

En effet, que ce soit : Qonto, Shine de Société Générale, Blank de Crédit Agricole, Anytime de Orange Bank, … ces solutions dédiées aux professionnels permettent de gagner du temps sur les tâches récurrentes et administratives comme la comptabilité, la rédaction de statut, la gestion de la TVA, des notes de frais, la création de factures, devis … En plus, elles participent à la protection du travailleur avec selon l’acteur : un service juridique disponible, une protection santé, une aide à se faire payer dans les temps …

Autant d’atouts qu’un acteur traditionnel bancaire ne propose pas aujourd’hui. Ces entreprises n’en sont plus à leur galon d’essai. En 2022, certaines sont devenues des géantes, comme Qonto qui suite à sa dernière levée de fonds est passée au rang de licorne n°1 en France.

Quel statut juridique choisir en 2022 ?  

Plusieurs statuts juridiques sont possibles.

L’Entreprise Individuelle

L’EI s’adresse aux freelances qui démarrent une activité et à ceux qui en développent sans associé. Ce statut est adapté à ceux qui n’ont ni fournisseurs, ni créanciers, ni locaux, c’est-à-dire, ceux qui ont peu de dépenses et de risques de faillite. Cette option existe en version à responsabilité limitée ou EIRL.

 Micro-entrepreneur

Avant il s’agissait du statut d’auto-entrepreneur, désormais le le terme à changé. Ce régime est, en 2022, le plus plébiscité par les indépendants pour de nombreuses raisons :

  • Les formalités sont simples, rapides et coûtent moins cher. Le freelance a le choix entre tout faire lui-même en utilisant le portail officiel ou se faire accompagner en faisant appel à des acteurs juridiques en ligne ou à certaines banques qui proposent ce type de services,
  • La gestion est plus simplifiée,
  • Les obligations comptables sont peu contraignantes.

La société unipersonnelle

L’EURL et la SASU sont des alternatives pour les freelances. Ces sociétés unipersonnelles ont plusieurs avantages :

  • Elles offrent plus de souplesse pour ceux qui veulent développer leurs activités,
  • La responsabilité du dirigeant se trouve limitée,
  • La déduction des charges est possible.

Les démarches de création de ces sociétés sont cependant un peu plus contraignantes qu’il est judicieux de demander à être accompagné.

Le portage salarial

Cette solution n’est pas un statut juridique à proprement parler. Il s’agit d’un compromis entre le salariat et le statut d’indépendant. Ses avantages sont multiples :

  • Le statut de salarié offre confort et sécurité,
  • Il n’y a ni contrainte comptable, sociale ou fiscale,
  • Les démarches sont simples pour entrer et sortir du dispositif,
  • Mais la personne n’est pas un véritable indépendant et il va gagner bien moins que ce qu’il devrait car il va rémunérer une tierce société qui prendra a sa charge les aspects : comptables, sociaux et fiscaux.

Les coopératives d’activité et d’emploi

Il s’agit d’un regroupement de plusieurs entrepreneurs-salariés. Ce statut s’accompagne de plusieurs privilèges dont :

  • Les avantages du salariat,
  • L’indépendance.

Comment choisir un compte bancaire ?

Un compte bancaire professionnel est-il réellement nécessaire ?

L’obligation de souscription d’un compte courant professionnel dépend grandement de la forme juridique choisie par le freelance :

  • Pour les EURL, les SASU et les EIRL, un compte bancaire professionnel est une réelle obligation au moment de l’immatriculation,
  • Pour les EI, les micro-entrepreneurs et les professions libérales, la loi exige seulement un compte courant spécifique du moment qu’il est séparé du compte personnel du travailleur indépendant. Un compte courant professionnel reste cependant conseillé car de moins en moins de banques acceptent d’ouvrir un compte individuel courant classique dans le cadre de son activité pro. En 2022, choisir un compte professionnel fera gagner du temps à son utilisateur et lui permettra de se concentrer uniquement sur son activité.

Quel compte bancaire choisir ?

Aujourd’hui, plusieurs acteurs se sont spécialisés dans les comptes pros. Les offres disponibles en ligne sont souvent celles les plus accessibles, les moins chères et les plus complètes. Elles incluent tout un panel de services dont :

  • Un compte courant,
  • Divers moyens de paiement,
  • Des moyens d’encaissement,
  • Des services innovants comme des outils de comptabilité et de facturation.

N’oublions pas la spécificité liée à ceux qui ont une activité internationale. Certains établissements comme : Wise, bunq et d’autres permettent de réduire drastiquement les frais liés aux paiements en devises.

Par Stéphanie Thomas

Directrice de publication du site.

Les autres établissements de notre comparatif