Entreprise : paiement en devises

Que ce soit ponctuellement ou de façon plus régulière, de plus en plus d’entreprises sont amenées à effectuer ou à...

Les Top organismes pour payer en devises

Transferwise Business

Transferwise est la solution idéale pour les pro ou entreprises qui ont des clients à l'étranger ou utilisent les devises.

En savoir plus Ouvrir un compte pro

Que ce soit ponctuellement ou de façon plus régulière, de plus en plus d’entreprises sont amenées à effectuer ou à recevoir des paiements en devises étrangères. Que faut-il savoir avant d’effectuer sa première transaction ? Quelles solutions s’offrent aux professionnels ?

Paiement en devises étrangères : ce qu’il faut savoir

Quelles entreprises ont recours au paiement en devises étrangères ?

Que ce soit pour payer ou facturer une prestation de service, régler un fournisseur, etc., beaucoup d’entreprises développent leurs échanges à l’international. Ce phénomène est porté par le développement du commerce digital qui facilite les échanges.

En effet, en 2019, 128 373 entreprises françaises ont exporté leurs produits ou services. Même si la majeure partie de ces exportations (59 %) se font vers l’Union européenne, les entreprises françaises sont de plus en plus amenées à recevoir et à effectuer des paiements en devises étrangères.

Quelles sont les conditions à respecter ?

La facture est un élément clé des échanges internationaux, il est donc important de veiller à ce que les informations légales y apparaissent. Il est donc impératif de vérifier que :

  • la monnaie utilisée est reconnue internationalement ;
  • la devise est convertible en euros ;
  • le taux de change utilisé apparaît clairement ;
  • si la facture est en langue étrangère, l’entreprise doit pouvoir présenter une traduction effectuée par un traducteur agréé en cas de contrôle de l’administration.

Les différentes options possibles

Classique avec une banque traditionnelle

Les banques physiques proposent le paiement en devise, mais attention à deux éléments :

  • Le temps d’ajout du nouveau RIB peut-être long car il arrive que pour l’ajout d’un RIB étranger, le conseiller doivent le faire en personne et cela retarde le paiement,
  • Le prix de la transaction : frais de commission de change qui peuvent être un pourcentage avec un minimum fixe d’au moins 18€ + des frais d’émission … et au final la facture peut être salée.

Les banques classiques sont donc à éviter.

Les néobanques : solution astucieuse

Dans les néobanques, il faut regarder du côté des acteurs internationaux qui ont des conditions plus attractives que les autres. Certaines utilisent TransferWise qui est la solution la moins chère.

Les Fintech spécialisées

Certains acteurs comme Western Union, Paypal, ou Azimo se sont spécialisés dans ce type d’action. Ils ont de bons tarifs et couvrent parfois plus de devises.

Une question ?

Les néobanques proposent de manière générale des tarifs plus avantageux que le banques classiques sur l’ensemble de leur offre. C’est donc également le cas pour les paiements en devises effectués par les professionnels :

  • Qonto permet à ses clients d’envoyer de l’argent à l’étranger dans 18 devises différentes. 
    • Le virement sortant hors zone SEPA via un SWIFT sera facturé 1% du montant,
    • Le virement entrant hors zone SEPA sera facturé 2% avec un minimum de 5€HT + le taux de change. Avec le forfait Standard ou Premium les frais de réception sont compris.
  • ManagerOne propose à ses clients de recevoir et émettre des virements internationaux (SWIFT). Les frais sont les suivants :
    • au minimum 19 € pour l’émission d’un virement hors zone SEPA ;
    • 18 € pour la réception d’un virement international hors zone SEPA.
    • Les paiements et retraits par CB hors zone SEPA ont des frais de 2,5%.

Dans les néobanques étrangères, la liste des propositions disponibles est longue. Nous regarderons les suivantes :

  • N26 Business propose un paiement et des retraits* sans frais dans toutes les devises. Cet acteur allemand a décidé d’utiliser les services de TransferWise qui est le moins cher du marché.
    Les retraits sans frais ne sont pas accessibles avec le forfait Business à 0€ par mois.
    Pour les personnes qui n’ont pas de compte TransferWise, N26 le créera pour eux. Ceux qui en ont déjà un sera directement rattaché au compte N26.

 

  • Revolut Business n’est pas très clair sur le coût du paiement en devise. Il semble que le tarif dépende du forfait choisi. Et pour le forfait à 25€ par exemple il y a 10 actions possibles, au-delà il faut payer 3€ par paiement international. La néobanque propose d’avoir ou échanger de l’argent dans 28 devises, les principales. Et il est possible de dépenser dans 150 devises.

 

  • TransferWise est initialement un solution de paiement en devises. Face à leur succès, puisque la solution est désormais utilisée par plus de 8 millions de personnes dans le monde, TransferWise est devenue une néobanque. Il est donc possible d’utiliser ses services en y ouvrant un compte, 100% gratuit ou juste en solution de paiement.
    Elle est 5 moins chère que les banques et 19 fois moins cher que Paypal.
    Elle permet de conserver et échanger des devises de 50 pays et d’envoyer de l’argent dans l-plus de 80 pays.
    Elle en ajoute fréquemment.

 

  • Anytime pour les entreprises propose les virements dans 11 devises (les principales) le coût est de 0,70% du montant + 2,50€ par acte. Pour les autres devises, les frais sont supérieur : 1,65%+3,50€. Il y a également un surtaxe de 10€ à prévoir si le compte en devises n’est pas domicilié dans le pays émetteur de la devise.

 

  • Monese la néobanque britannique offre une solution pour les indépendants qui bougent et commercent à l’international. Le taux de change est avantageux et les commissions s’élèvent à 0,5% de montant de la transaction avec un minimum de 2£.

 

  • Bunq Business est une autre néobanque qui propose une solution attractive pour les paiements internationaux. Originaire des Pays Bas, l’idée de Bunq est justement de faire sauter les frontières et de pouvoir agir librement. Sa grille tarifaire est double pour les pro avec deux forfaits : un à 9,99€ et un à 19,99€.
    Ses atouts son nombreux :
    Un accompagnement sur la comptabilité,
    Une facilité de gestion et de paiement des factures,
    Une offre éco-responsable avec la carte SuperGreen Business
    Des conditions avantageuses sur les taux d’intérêts avec un compte qui épargne,
    Et pour les paiements en devise elle utilise aussi les services du leader à savoir : TransferWise.

Il existe désormais différentes alternatives proposées par les fintech qui permettent aux professionnels d’effectuer des paiements en devises étrangères à moindre coût. Ici il est inutile d’y ouvrir un compte courant. Il s’agit « juste » d’une solution de transfert d’argent. 

  • Transferwise, dont nous avons déjà parlé.  C’est, il nous semble, la solution la plus efficace et la moins chère sur le plan international. Elle propose un compte multi-devises gratuit qui permet d’envoyer et de recevoir des paiements de l’étranger au taux de change réel dans plus de 50 devises. Elle peut aussi être utilisée comme un simple outil de transfert de fonds. 

Cependant, elle ne couvre pas toutes les devises. C’est pourquoi d’autres solutions sont à regarder.

  • Western Union, pionnier dans son secteur et très connu pour envoyer de l’argent que le destinataire peut récupérer en espèces. L’entreprise au rayonnement international permet d’envoyer des fonds dans plus de 200 pays à des tarifs défiant toute concurrence.
    L’envoi se fait en plus très rapidement et de manière très sécurisée, depuis la mise en application des dernières normes relatives à la RGPD.
  • Azimo, un peu moins connu avantageux en termes de coût, permet d’envoyer de l’argent dans plus de 60 devises. Certaines devises comme l’Ariary, monnaie de Madagascar, ou le Dinar Algérien, ne sont pas disponibles sur TransferWise mais le sont sur Azimo ou Western Union. Azimo propose les 5 premiers transferts sans frais. Une bonne occasion de tester ses services. 

 

 

 

Les banques classiques permettent à leurs clients d’effectuer des paiements à l’international, mais aussi de recevoir des virements de l’étranger. Il faut toutefois être vigilant quant aux frais appliqués. Ils peuvent énormément varier d’un établissement bancaire à l’autre.

Prenons l’exemple de 3 banques traditionnelles et des frais d’émission facturés pour un virement effectué hors zone SEPA (c’est-à-dire hors zone euro) :

  • le Crédit Agricole facture chaque virement hors zone SEPA reçu sur le compte 19,15 €.
  • HSBC facture 12,50 € par virement hors zone SEPA initié depuis internet ou 0,10 % du montant avec un minimum de 25 € si le virement est initié en agence.
  • LCL applique un forfait de 27 € pour chaque virement vers l’étranger (transfert papier en euros ou en devises).

Il est donc clair que ces services proposés par les banques traditionnelles peuvent s’avérer très onéreux, et cela même si l’envoi ou la réception de paiement en devises reste ponctuel.

Effectuer ou recevoir un paiement international en devises étrangères peut vite s’avérer onéreux lorsqu’on passe par le système bancaire classique. Il existe désormais des solutions sûres, simples et rapides qui permettent aux entreprises de se développer à l’international.