Crypto : quelques conseils pour débutants

Les Etats du G7 ont mis en place une régulation sur les cryptomonnaies, mais le risque d'arnaque est fort. Voici des conseils pour débutants.

Les solutions pour acheter des cryptos

Aussi bien en France, qu’en Europe ou ailleurs dans le monde, les crypto-monnaies sont en phase de gagner considérablement du terrain. Cependant, si un cadre légal commence à voir le jour, comme l’ont annoncé récemment les membres du G7, quelques précautions sont indispensables, surtout pour les débutants.

Voici les recommandations à suivre.

Commencez par apprendre son fonctionnement

Cernez les crypto-actifs

  • Ethereum,
  • Bitcoin,
  • Litecoin
  • ou encoreRripple, les crypto-actifs se comptent aujourd’hui par milliers.

Il s’agit d’actifs qui ne font l’objet d’aucune régulation de la part des banques centrales. Ceci est en train de changer.

D’ailleurs, ils n’ont pas de cours légal. Ainsi, leurs cours vont uniquement dépendre de la loi de l’offre et de la demande. Leur valeur est très volatile et fluctue énormément.

En conséquence, tout particulier qui souhaite se lancer dans le marché des crypto-actifs doit cerner plusieurs points :

  • il doit connaitre les caractéristiques de chacune des monnaies virtuelles qu’il souhaite acheter, leurs limites et leurs atouts. A titre d’exemple, actuellement, avec la flambée du cours du bitcoin, il est préférable de ne pas en acheter,
  • il doit déchiffrer son fonctionnement ainsi que la technologie blockchain permettant de les échanger,
  • il doit comprendre comment les conserver pour minimiser les risques de piratage et donc choisir les bons outils ou bonnes cryptobanques.

Ne touchez pas à votre épargne « utile »

Les monnaies virtuelles peuvent offrir de réelles opportunités. Toutefois, elles constituent des actifs très volatiles. Le particulier doit alors garder en tête que les risques sont bien présents et peuvent être importants. D’ailleurs, l’agrément reçu de la part de l’Autorité des Marchés Financiers ou AMF ne les élimine pas.

Ainsi, il est conseillé aux investisseurs néophytes de n’investir que l’argent qu’il est prêt à perdre. Les montants mis de côté, par exemple pour le financement des études des enfants ou un remboursement de prêt immobilier ne doivent pas être investis dans ce genre d’actifs, si on ne s’y connait pas. Par ailleurs, les débutants en matière de crypto-monnaies doivent commencer par une petite somme.

Evitez les arnaques

L’appât du gain autour des monnaies virtuelles a fédéré un ensemble d’acteurs dangereux. Et les arnaques sont très fréquentes. Voici des conseils pour limiter la casse.

Optez pour les intermédiaires reconnus par l’AMF

Avec les crypto-actifs, les arnaques ne sont pas exclues. Pour acheter du ripple, de l’ethereum et autres crypto existants, il faut passer par des intermédiaires. Les banques classiques, aujourd’hui encore, continuent à refuser d’en acheter, même si la pression se fait de plus en plus forte. Certaines seraient en train de s’y ouvrir. Cependant, généralement il faut se tourner vers des acteurs spécialisés.

En effet, pour accéder à ce marché, il est nécessaire de procéder à l’ouverture d’un compte auprès d’une plateforme d’échange. Pour éviter les escroqueries en tous genres, il est conseillé de privilégier les courtiers enregistrés et agréés par l’AMF.

Nous pouvons citer par exemple :

  • Wirex,
  • eToro,
  • CryptoCom ….

Par ailleurs, en mai 2019, la France a instauré un premier cadre juridique en matière de crypto-actifs. A compter du 19 décembre, tous les intermédiaires qui veulent proposer ce type de services en France devront être enregistrés et reconnus par L’AMF. Ceux qui n’ont pas obtenu l’agrément nécessaire feront certainement partie de la liste noire de l’autorité française. Cette dernière peut d’ailleurs être amenée à demander à la justice de bloquer l’accès à leurs sites internet. Ainsi, désormais, les particuliers peuvent procéder facilement à l’identification des prestataires de confiance. A ce jour, seule une poignée de sociétés intermédiaires ont obtenu une approbation.

Comparez les frais des intermédiaires

Ces plateformes prélèvent des frais pour chaque vente et achat de crypto-actifs. Comme les frais sont fixés librement par chaque société intermédiaire, il est préférable de faire des comparaisons avant l’ouverture d’un compte.

  • Le courtier en ligne eToro facture par exemple une commission de 0,75% pour chaque transaction en bitcoin,
  • tandis que chez Coinhouse, celle-ci varie d’une offre à l’autre et peut aller de  2,49 à 3,49 %.

Si jusqu’à récemment, les escroqueries concernaient surtout le marché du forex, l’AMF craint qu’avec l’engouement des investisseurs pour les crypto-actifs, de nouvelles arnaques apparaissent.

Mentions légales :

Faire un investissement en cryptomonnaies est risqué car elles sont très volatiles. Il y a un risque de perte totale du capital.

Liste des établissements