Crypto-monnaies

Pour certains, les cryptomonnaies comme le Bitcoin, Etherum, Ripple ou autres sont un effet de mode, pour d’autres il s’agit…

Les TOP solutions pour utiliser les crypto-monnaies

Pour certains, les cryptomonnaies comme le Bitcoin, Etherum, Ripple ou autres sont un effet de mode, pour d’autres il s’agit d’une solution d’épargne à tester et pour d’autres encore, les monnaies virtuelles sont l’avenir du système monétaire.

Si ce n’était qu’un effet de mode, son engouement et toute la technologie de la blockchain qui gravite autour n’intéresseraient pas autant de groupes industriels et d’Etats. Le bitcoin et les altcoins ont déjà connu quelques explosions de bulles spéculatives. Pourtant, il semble aujourd’hui improbable que les crypto disparaissent d’autant plus avec les initiatives qui vont faciliter leur utilisation (EasyWallet qui va permettre à plus de 40 grosses enseignes d’accepter les crypto en monnaie de paiement, dès 2020). Les GAFA et les Etats se lancent dans une course pour effrénée pour créer leur propre stablecoin (à la différence des autres cryptomonnaies, les stablecoin reposent sur un autre actif, ce qui la rend moins volatile.) Libra, la crypto de Facebook fait beaucoup parler d’elle, alors qu’elle n’est même pas encore lancée.

Cependant, pour les amateurs de crypto-monnaies, les solutions pour acheter ces actifs en toute sécurité sont rares. Les établissements classiques en France évitent de proposer ces moyens de paiement car ils sont jugés comme trop volatiles et dangereux. Les néobanques et autres établissements bancaires ne s’orientent que très rarement sur ce secteur. Reste donc les plates-formes comme Coinbase et bien d’autres.

Voici un aperçu des deux solutions « secure » issus des néobanques, qui proposent un accès aux crypto.

Une question ?

Nombreux sont ceux qui se sont frottés à leur banquier pour acheter du Bitcoin et qui sont revenus bredouilles.

Régulièrement diabolisées les crypto-monnaies font peurs. Elles sont synonymes d’achat de drogue, d’arme, de blanchiment d’argent … Certes dans le pire des cas, elles permettent de financer le pire mais l’argent sonnant et trébuchant aussi.

Ce que redoutent les banques et les Etats avec les cryptomonnaies, issues de la blockchain, c’est le fait que ces monnaies ne dépendent pas d’elles. Qu’elles soient hors sytème. Un système qu’elles sont loin de maitriser.

Pour acheter, utiliser et même gagner des cryptomonnaies il est préférable de se tourner vers des organismes spécialisés comme Revolut ou Wirex qui sont deux néobanques britanniques.

Certains établissements se sont spécialisés sur les cryptomonnaies. Ils sont rares et sont ouverts aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels. Leurs services associent à la fois les monnaies traditionnelles (euro, dollar, livre sterling…) , les crypto (Bitcoin, Ether, Ethereum, litecoin…) et la blockchain.

Ces banques n’ont aucune licence bancaire et évoluent dans un milieu plutôt Rock n Roll. Une seule détient une licence d’établissement de paiement, il s’agit de Bitwala, une crypto-banque allemande.

Les projets de crypto-banques sont nombreux mais reste à voir ceux qui verront le jour. En France, il y a Multis qui a été créé en 2018 qui sort de l’incubateur eFounders.