Crypto-monnaies : quelle Fintech choisir ?

Publié le

Les TOP solutions pour les crypto-monnaies

Coinbase

Cette plateforme qui fait office de référence dans le secteur permet d'acheter et de vendre des crypto dont le Bitcoin.

Pour certains, les cryptomonnaies comme le Bitcoin, Etherum, Ripple ou autres sont un effet de mode, pour d’autres il s’agit d’une solution d’épargne à tester et pour d’autres encore, les monnaies virtuelles sont l’avenir du système monétaire.

Si ce n’était qu’un effet de mode, son engouement et toute la technologie de la blockchain qui gravite autour n’intéresseraient pas autant de groupes industriels et d’Etats. Le bitcoin et les altcoins ont déjà connu quelques explosions de bulles spéculatives. Pourtant, il semble aujourd’hui improbable que les crypto disparaissent d’autant plus avec les initiatives qui vont faciliter leur utilisation (EasyWallet qui va permettre à plus de 40 grosses enseignes d’accepter les crypto en monnaie de paiement, dès 2020). Les GAFA et les Etats se lancent dans une course pour effrénée pour créer leur propre stablecoin (à la différence des autres cryptomonnaies, les stablecoin reposent sur un autre actif, ce qui la rend moins volatile.) Libra, la crypto de Facebook fait beaucoup parler d’elle, alors qu’elle n’est même pas encore lancée.

Cependant, pour les amateurs de crypto-monnaies, les solutions pour acheter ces actifs en toute sécurité sont rares. Les établissements classiques en France évitent de proposer ces moyens de paiement car ils sont jugés comme trop volatiles et dangereux. Les néobanques et autres établissements bancaires ne s’orientent que très rarement sur ce secteur. Reste donc les plates-formes comme Coinbase et bien d’autres.

Voici un aperçu des trois solutions « secure » pour accéder aux monnaies virtuelles.

Une question ?

Nombreux sont ceux qui se sont frottés à leur banquier pour acheter du Bitcoin et qui sont revenus bredouilles.

Régulièrement diabolisées les crypto-monnaies font peurs. Elles sont synonymes d’achat de drogue, d’arme, de blanchiment d’argent … Certes dans le pire des cas, elles permettent de financer le pire mais l’argent sonnant et trébuchant aussi.

Ce que redoutent les banques et les Etats avec les cryptomonnaies, issues de la blockchain, c’est le fait que ces monnaies ne dépendent pas d’elles. Qu’elles soient hors sytème. Un système qu’elles sont loin de maitriser.

Cependant les tendances changent et de plus en plus d’établissement se mettent à proposer la monnaie virtuelle. 

Pour acheter, utiliser et même gagner des cryptomonnaies il est préférable de se tourner vers des organismes spécialisés comme et surtout autorisés à opérer en France. Un acteur spécialisé dans ce secteur sera toujours moins cher qu’une banque classique et avec des services annexes plus adaptés.

On pense ici par exemple à :

  • Bitpanda : agréé par l’AMF.
  • CoinBase : leader dans son secteur et entrée en Bourse récemment. Elle allie sécurité et efficacité.
  • eToro, leader du trading social permet également de trader les monnaies virtuelles, mais ce n’est pas sa spécialité.

Des néobanques le permettent également mais ce n’est pas leur coeur de métier.

  • Revolut par exemple qui donne accès a de plus en plus de crypto.

Enfin d’autres bons acteurs spécialisés existent  :

  • Wirex est 100% spécialisée dans les cryptomonnaies. Elle a même lancé sa propre ecoin WirexToken (WXT). Cette solution sans frais de tenue de compte et avec une carte bancaire gratuite permet aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels d’acheter, de détenir différentes devises (virtuelles ou pas), de dépenser dans la devise de son choix,de gagner des crypto avec une solution de cashback qui reverse 1,5% des dépenses.
  • CryptoCom est une cryptobanque que nous venons d’intégrer au site. Ses services sont particulièrement adaptés pour les amateurs de cryptocurrency. Elle propose une expérience fluide, sécurisée et rassurante. Idéal pour démarrer et développer un portefeuille riche en surprises.

Si vous n’êtes pas résident européen, vous pouvez utiliser leurs services.

 

Certains établissements se sont spécialisés sur les cryptomonnaies. Ils sont rares et sont ouverts aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels. Leurs services associent à la fois les monnaies traditionnelles (euro, dollar, livre sterling…) , les crypto (Bitcoin, Ether, Ethereum, litecoin…) et la blockchain.

Ces banques n’ont aucune licence bancaire et évoluent dans un milieu plutôt Rock n Roll. Une seule détient une licence d’établissement de paiement, il s’agit de Bitwala, une crypto-banque allemande.

Les projets de crypto-banques sont nombreux mais reste à voir ceux qui verront le jour. En France, il y a Multis qui a été créé en 2018 qui sort de l’incubateur eFounders.

Nous ne pouvons en recommander aucune cat nous ne les avons pas étudié.

Juicy est une startup qui propose de placer son argent dès 50€ sur des valeurs qui ont du sens et qui ne sont pas toujours facile d’accès.

Les crypto sont intégrées dans leur catalogue d’offres alternatives.

On y retrouve également la possibilité d’investir sur :

  • Des grands crus,
  • Des arbres,
  • Des projets à financer en crowdlending,
  • Les métaux précieux,
  • Les sneakers …

Soit au total pour le moment, 250 opportunités finement sélectionnées.

eToro et Arya ont intégré le site ComparateurBanque récemment. Le mieux étant de consulter les dossiers respectifs de ces deux acteurs.

Pour résumer leur offre, voici ce que nous pouvons dire :

  • eToro : est le leader du trading social. Outil très utilisé, sécurisé et avec un service client disponible.
  • Arya : est une solution qui veut démocratiser les outils de trading utilisés par les professionnels auprès du quidam. Son offre est plus chère que eToro car nous ne sommes pas sur le même modèle.

Les deux proposent d’acheter des cryptomonnaies.

 

Le CFD est un Contrat Pour la Différence. Il permet d’agir sur les marchés financiers sans avoir à posséder l’actif. Le consommateur passe par un intermédiaire, un courtier qui fera l’achat et vente en votre nom.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.

Entre 74 et 89 % des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.