Budget : 5 choses que Jim Cramer recommande de ne plus acheter

Publié le

Limiter ses dépenses afin d’économiser de l’argent est toujours utile. L’épargne ainsi constituée peut servir à lancer un projet, financer une retraite ou encore à financer les études de ses enfants. Même si les techniques qui permettent de faire des économies sont très nombreuses, les conseils de Jim Cramer peuvent venir les compléter. Focus.

Les meilleurs établissements bancaires pour réduire ses frais

Ce qu’il faut retenir de Jim Cramer

Avant de jeter un œil sur les recommandations de Jim Cramer, il est bon d’en savoir un peu plus sur cette personnalité.

Qui est Jim Cramer ?

James Joseph Cramer, plus connu sous le nom de Jim Cramer, est une personnalité de télévision américaine. Il est actuellement animateur de la chaîne CNBC aux États-Unis. Il est reconnu en tant qu’expert en finances, budget et investissement.

C’est sur les sujets financiers que Jim Cramer intervient principalement. Cela est surtout dû au fait qu’il a été auparavant gérant de fonds d’investissement. Depuis 2005, il anime l’émission Mad Money sur CNBC. Il y donne ces conseils et nous les partageons avec vous ci-après.

Quels sont ces conseils pour économiser ?

Pour résumer, les 5 conseils de Jim Cramer portent sur les astuces pour faire davantage d’économies au quotidien.

1.    Les billets de sports coûteux

D’après ce que Jim Cramer a déclaré à CNBC Make It, il opte toujours pour des billets moins chers lorsqu’il veut assister à un match de hockey ou de baseball. Selon lui, il adopte cette technique même quand il invite des gens à venir avec lui.

Même si cette illustre personnalité de la télé préfère toujours les sièges de gradins, il n’en fait pas autant quand il s’agit de football. En effet, selon ses dires, il est un grand fan des Eagles. Ainsi, il ne lésine pas sur les moyens lorsqu’il est question d’assister à un match de foot.

Aux matchs dans les tribunes luxueuses ou loges, préférez les gradins classiques. Le match sera le même.

Ce point est important aux USA, car les citoyens sont dépensiers pour le sports.

2.    L’alcool au restaurant

Jim Cramer recommande aussi de ne pas acheter de boissons alcoolisées au restaurant (en général, le prix de l’alcool y est majoré de 20 à 30%). Tout simplement parce qu’il a été élevé dans une famille frugale, un état d’esprit qui l’a accompagné jusqu’à l’âge adulte.

Cramer se dit étonné quand il voit une bouteille de vin à 500 $. Au lieu de faire ce genre d’achat, il conseille d’acquérir un joli pull. Selon lui, cette somme équivaut au prix de deux superbes chandails en cachemire.

3.    L’investissement dans le tabac

Jim Cramer affirme qu’il recommandait souvent les actions dans les sociétés de tabac en tant qu’investissements. Le dividende ainsi obtenu pourrait être dépensé partout comme dans une cause anti-tabac, par exemple.

Cependant, la célébrité voit, désormais, les choses différemment et ne préconise plus ce genre d’investissement dans ses émissions. En effet, il dit que le tabac est nocif. D’ailleurs, il veut que les Américains arrêtent de fumer. C’est une dépense inutile.

4.    Payer pour des hôtels chers alors qu’on n’y fait que dormir

Pour Jim Cramer, faire principalement du tourisme, mais opter pour des hôtels coûteux lors des voyages est un gaspillage. Il en a fait l’expérience lors d’un séjour avec sa femme au Costa Rica. Ils auraient séjourné au Four Seasons, un hôtel célèbre pour ses chambres luxueuses hors de prix, alors qu’ils n’y passent du temps que pour dormir. 

Lors d’une prochaine visite dans ce même pays, Cramer aurait opté pour un éco-hôtel. Cette fois, le prix était dix fois moins cher, ce qui serait une très bonne affaire.

5.    Les produits de marque

Lorsque Jim Cramer fait ses courses dans des magasins tels que Kroger, Costco ou encore Walgreens, il n’achète que des produits génériques. Il affirme que ces derniers sont quasiment identiques à ceux proposés par les autres marques de vente au détail, mais sont généralement moins chers.

On pourrait ici comparer ces distributeurs ou grande surfaces à un Supermarché, Leclerc ou même Liddl.

Ainsi, il invite aussi les téléspectateurs à ne pas être snob et à y réfléchir. À noter que sa marque préférée et qu’il juge mieux que les autres est Kirkland.

Par Emmanuelle Audibert

Rédactrice en école de journalisme à Aix-en-Provence

Les autres établissements de notre comparatif