Automobile : malus, radar et blablacar

Publié le

Limitations de vitesse en ville, hausse du prix du carburant, les nouvelles peu réjouissantes s’enchaînent au grand désarroi des automobilistes. Deux autres mauvaises nouvelles et une bonne viennent encore de tomber sur le budgets des français qui détiennent une voiture. 

Réduire ses frais en assurance auto

Le déploiement des voitures-radars continue

Depuis quelques années, des voitures discrètes, sans flash, équipées de radars embarqués, de GPS ainsi que de caméras guettent les contrevenants. Mises en place en 2013, elles se sont depuis multipliées. Si à leur début, elles ont été utilisées uniquement par les forces de l’ordre, depuis quelques années, certaines d’entre elles ont été confiées à des sociétés privées. Leur rôle reste toutefois le même, celui d’analyser la vitesse des véhicules aux alentours et de la relier aux limitations en vigueur.

D’après un billet de Capital, le département Pas-de-Calais vient d’être doté de 6 voitures radars. Ces nouveaux véhicules viennent ainsi s’ajouter à ceux qui sillonnent déjà les routes nationales, départementales et les autoroutes de la Normandie, de La Bretagne et des Pays de la Loire. D’ici la fin de l’année, ils seront plus de 200 véhicules externalisés à circuler de jour comme de nuit sur tout le territoire.

De nouvelles augmentations pour le malus écologique

En 2022, le gouvernement a décidé d’amplifier davantage la lutte contre les véhicules dits les plus polluants.

Plus de véhicules touchés par le malus

A compter du 1er janvier, les automobilistes devront encore faire face à plusieurs hausses dont :

  • La hausse du barème du malus écologique : si cette année, le barème débute à 133 grammes, l’année prochaine, il sera abaissé de 5 grammes. Le malus va désormais concerner tous les véhicules dont l’émission en CO2 dépasse les 127 grammes par kilomètre.
  • La hausse du montant du malus :
    • Un véhicule qui émet 133 g/km de CO2 devra payer 170 € contre 50 en 2021,
    • Pour un véhicule qui émet 186 g/km de CO2, la facture s’élève à plus de 10 011 €, contre 7 851 en 2021,
    • Un véhicule qui émet plus de 224 g/km devra écoper d’un super malus de 40 000 € contre 30 000 en 2021.

L’impact du malus sur les 10 autos les plus achetées en France.

Auto Version Malus
PEUGEOT 208 Toutes les versions Pas de malus
RENAULT CLIO TCe 90 X-Tronic 75 à 125 €
DACIA SANDERO TCe 90 BVM Jusqu’à 50 €
TCe 90 CVT 150 à 310 €
PEUGEOT 2008 Puretech 130 EAT8 170 à 230 €
Puretech 155 (GT) 330 €
CITROËN C3 Puretech 110 EAT6 150 à 210 €
PEUGEOT 3008 Puretech 130 BVM 310 à 330 €
Puretech 130 EAT8 450 à 540 €
BlueHDi 130 BVM 100 €
BlueHDi 130 EAT8 210 à 230 €
RENAULT CAPTUR TCe 90 BVM 100 à 170 €
TCe 140 BVM 100 à 125 €
TCe 140 EDC 170 à 210 €
TCe 160 150 à 190 €
TOYOTA YARIS Yaris 1.0 VVT-i 70 ch (finition Design) 100 €
GR Yaris 10 011 €
RENAULT TWINGO Toutes les versions Pas de malus
DACIA DUSTER TCe 130 BVM 360 €
TCe 150 EDC 360 €
Blue dCi 115 4×4 260 à 280 €

De grosses économies avec l’assurance auto de BlaBlaCar

Pour redonner le sourire aux automobilistes, BlaBlaCar promet d’importantes économies avec son assurance auto. En effet, l’offre du spécialiste du covoiturage repose sur un tout autre modèle venu des pays anglo-saxons : le « Pay how you drive ». Autrement dit, le montant de la prime sera fonction de la manière dont l’automobiliste conduit.

Le modèle fonctionne bien différemment de ceux proposés actuellement :

  • En partenariat avec L’olivier, le service de covoiturage propose deux formules, « Tiers essentiel » et « Tous risques »,
  • Le smartphone du conducteur sera équipé d’une application baptisée « BlaBlaCar Coach »,
  • Son rôle est d’analyser les comportements du conducteur, ses habitudes de conduite, sa vitesse ou encore les distractions observées.

 

De cette analyse dépendra l’évolution du prix final de l’assurance. Grâce à ce modèle, en une année, l’assuré peut en moyenne économiser jusqu’à 263 €,

L’appli fournit également des conseils sur-mesure afin de sécuriser davantage la conduite de l’automobiliste.

Par Stéphanie Thomas

Directrice de publication du site.

Les autres établissements de notre comparatif