Assurance scolaire : le guide

Et une assurance de plus à payer. L'assurance scolaire n'est pas obligatoire mais comme toutes les assurances en cas de pépins elle s'avère fort utile. Reste à savoir quel sera votre choix.

Un enfant qui va à l’école peut s’exposer à certains risques. Il peut, par exemple, se blesser ou être victime d’un accident durant son trajet vers l’établissement scolaire qu’il fréquente. Il est aussi possible que l’enfant cause un dommage corporel à autrui ou endommage le bien matériel d’un tiers. C’est pour toutes ces raisons qu’à chaque rentrée des classes, de nombreux parents se demandent s’il est bon ou non de couvrir leurs enfants avec une assurance scolaire.

À quoi sert une assurance scolaire ?

L’assurance scolaire couvre tant les activités scolaires que les activités extrascolaires.

Pendant les activités scolaires de l’enfant

Comme son nom l’indique, l’assurance scolaire protège l’enfant lors de sa présence au sein de l’établissement qu’il fréquente et lors des activités qu’il y effectue. Que ce soit durant ses heures de cours, à la cantine ou pendant la récréation, l’enfant sera couvert par cette assurance.

Pendant les sorties scolaires à but pédagogique ou sportif, les voyages de classe, etc., l’enfant est aussi protégé par cette assurance en cas d’incident.

L’assurance scolaire garantit aussi les dommages qui peuvent se produire sur l’enfant ou ceux qu’il peut occasionner à une autre personne lors de ses allées et venues à l’école. En effet, pendant son trajet, qu’il s’agisse d’aller à l’établissement qu’il fréquente ou de rentrer à la maison, l’enfant est couvert.

Pendant les activités extrascolaires

L’assurance scolaire couvre aussi l’enfant, même durant les activités qu’il effectue en dehors de son école et qui ne sont pas organisées par cette dernière. En effet, l’enfant peut bénéficier de cette protection même pendant les colonies de vacances et ses activités de loisirs.

Pendant ses activités sportives, l’enfant peut aussi être protégé par l’assurance scolaire sauf s’il s’agit de sports à risque. Néanmoins, les garanties en cas d’incident ne dépendent que des organismes assureurs qui proposent ce contrat.

Comment fonctionne l’assurance scolaire ?

Souscrire à ce contrat d’assurance n’est pas obligatoire, mais cette protection est préconisée pour couvrir l’enfant de tous les incidents qui peuvent avoir lieu pendant son année scolaire.

La souscription à l’assurance scolaire

Les parents qui souhaitent couvrir leur enfant par le biais de l’assurance scolaire doivent s’adresser à un assureur. Une fois la souscription faite, l’organisme fournit aux intéressés une attestation prouvant l’assurabilité de l’enfant jusqu’au terme du contrat. Généralement, l’assurance scolaire protège l’enfant du jour de la rentrée jusqu’à celui de l’année suivante.

Ce qu’il faut faire pour bénéficier des garanties de l’assurance scolaire

Au cas où un incident surviendrait, les parents doivent s’adresser à l’organisme ayant proposé l’assurance scolaire pour que leur enfant bénéficie d’une couverture.

Deux cas de figure peuvent se présenter :

  • Si l’enfant est la victime, ses parents doivent se rapprocher de l’assureur et fournir à ce dernier certains éléments en lien avec l’incident. Il s’agit des détails de l’incident. Les coordonnées des personnes concernées sont aussi à remettre à l’assureur ainsi qu’une copie de la déclaration de l’incident.
  • Si c’est l’enfant qui est le responsable de l’incident, ses parents doivent toujours s’adresser à l’assureur afin que celui-ci protège l’enfant selon les garanties proposées par le contrat d’assurance scolaire auquel ils ont souscrit.

 

Bon à savoir

La fourchette tarifaire

Même si la souscription à une assurance scolaire est totalement facultative, cette couverture destinée aux écoliers, collégiens et lycéens procure de nombreux avantages. Quant à son prix, il faut débourser entre 9 et 40 € environ par mois. Le tarif dépend des organismes, et surtout des garanties qu’ils proposent avec leurs offres.

Quand peut-on y souscrire ?

Généralement, cette décision se prend au moment de la rentrée scolaire. Mais il est possible de souscrire à cette assurance à tout moment de l’année. Attendre un peu permet de jauger les risques potentiels. S’il y en a, il est préférable de ne pas hésiter.

Si l’enfant change d’école, il n’est pas nécéssaire de changer de contrat.

Ne fait-elle pas double emploi avec l’assurance habitation multirisque ?

L’assurance habitation multirisque permet de bénéficier d’une « RC », une responsabilité civile. Celle-ci couvre les personnes qui habitent sous ce toit dans le cadre de dommages causés sur autrui. Contrairement à l’assurance scolaire, elle ne couvre pas l’enfant si c’est lui qui est la victime.

Certains établissements ou enseignants demandent une attestation

Il ne faut pas jeter la pierre. Cette assurance n’est pas obligatoire. Les particuliers ne sont donc pas obligés de donner une attestation. Cependant, il est probable que certaines écoles insistent si l’école est réputée pour ses problèmes … à réfléchir.

 

Liste des établissements