Starling Bank arrive en France

Publié le - Auteur Par Hélène N.
Starling Bank arrive en France

L’Hexagone est un passage obligatoire pour les fintech bancaires étrangères qui veulent s’externaliser. Cependant, avec la concurrence rude que se font ces acteurs sur le sol français, il peut être difficile d’y entrer et se faire remarquer à coup sûr. Starling Bank, une solution de paiement britannique venue du Royaume-Uni, fait partie de ceux qui vont débarquer en France. Cette fintech a, par contre, une stratégie plus ou moins originale afin de s’y implanter. Analyse !

Ce qu’il faut savoir de Starling Bank

Starling Bank compte quelque 2 millions d’utilisateurs et reste rentable malgré ces temps de crise.

Qui est Starling Bank ?

Starling Bank est une fintech britannique proposant des services bancaires. Elle s’adresse aussi bien aux entreprises qu’aux particuliers avec sa solution de paiement. L’acteur met à la disposition de sa clientèle professionnelle pas moins de 300 000 comptes pro utilisables par les PME et les TPE. Pour les utilisateurs particuliers, Starling Bank propose divers comptes gratuits. Elle se démarque également par les API ouvertes qu’elle déploie.

Pourquoi Starling Bank cartonne-t-elle au Royaume-Uni ?

Starling Bank cartonne au Royaume-Uni pour diverses raisons. La principale d’entre elles est, sans doute, son offre constituée de produits et services dynamiques qu’elle priorise au détriment de la conquête clients. En effet, les utilisateurs de cette solution de paiement britannique bénéficient d’un compte qui peut être adopté comme compte principal. Toutes les catégories d’utilisateurs, qu’il s’agisse de particuliers ou d’entreprises, ont la possibilité d’en profiter.

Starling Bank doit aussi son succès aux API en marque blanche qu’elle a lancée en septembre 2017.

De plus, ses utilisateurs ont la possibilité d’associer leur compte à des produits et services tiers via le Marketplace in-app.

La PDG de la fintech britannique, Anne Boden, confirme que les offres qu’ils proposent leur permettent d’avoir une base solide et de rencontrer un tel succès. Dans une lettre publiée en 2020, elle affirme « En fait, nous sommes prêts à pratiquement tout ».

Que prévoit-elle de faire en France ?

Starling Bank arrive en France avec une stratégie bien différente.

 

Starling Bank veut faire une entrée dans l’ombre

Starling Bank a annoncé son arrivée dans l’Hexagone. Cependant, contrairement à ce que font la plupart des acteurs du secteur, elle ne va pas proposer, aux utilisateurs en France, les offres qui font sa réputation au Royaume-Uni. En effet, la fintech va, d’abord, se contenter de fournir des services bancaires en marque blanche ou du « bank-as-a-service ».

Dans cette approche, la solution de paiement d’origine britannique va cibler les commerçants, que ces derniers opèrent en ligne ou dans les boutiques physiques.

Il faut noter que l’arrivée de Starling Bank sur le sol français est prévue pour le début de l’année 2022. L’acteur a déjà commencé à constituer les effectifs dans l’Hexagone. Pour rappel, une levée de fonds de 317 millions d’euros avait été réalisée par la fintech au mois de mars 2021. Cela lui a permis d’atteindre 1,9 milliard de dollars de valorisation.

Pourquoi Starling Bank souhaite-t-elle entrer en France par la petite porte ?

Pour Starling Bank, proposer des offres bancaires en marque blanche permettra de déployer des outils financiers utiles aux utilisateurs qu’elle cible, à savoir les commerçants. En effet, elle va développer, sur le sol français, des services nécessaires tels que l’émission de cartes, divers moyens de paiement et l’analyse data.

En débarquant dans l’Hexagone, Starling Bank sera la concurrente directe de Treezor, une fintech acquise par la Société Générale. Il faut savoir que cette filiale de SoGé a contribué au développement de bon nombre d’acteurs français en améliorant leurs fonctionnalités et leurs plateformes.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire