Orange Bank : des difficultés à atteindre le point mort dans un secteur ultra concurrentiel

Publié le - Auteur Par Hélène N.
Orange Bank : des difficultés à atteindre le point mort dans un secteur ultra concurrentiel

La seule TelcoBanque française, Orange Bank, rencontre des difficultés à atteindre le point mort. Elle a enregistré une perte nette de 166,2 millions en 2021.

Orange Bank : Des objectifs manqués

Au début de l’année 2021, Orange Bank espérait des objectifs qui se révèlent être un peu difficiles.

Perspective de réduction des pertes échouée

En 2021, ce géant de télécoms s’est promis de « réduire substantiellement les pertes » d’Orange Bank. Cependant, les comptes consolidés de la Compagnie Financière d’Orange Bank ont révélé que cet objectif n’est pas atteint. La perte nette de la banque mobile s’élève à 166,2 millions d’euros en 2021. Ce montant a été dévoilé par la Direction de l’information légale et administrative sur le Bulletin des annonces légales obligatoires (BALO) du 5 août. Les chiffres et les bilans de cet organisme ont laissé paraître que la Fintech n’a cessé de générer des pertes. Les quatre derniers exercices de cette banque mobile présentent en effet 809 millions d’euros.

De lourds investissements pour son développement

Face à cela, le groupe Orange n’a pas cessé d’investir et de développer sa banque mobile. Cet opérateur télécom a investi un total de 847 millions d’euros dans Orange Bank, incluant le dernier accroissement de capital du mois d’octobre 2021. Un investissement qui représente à peu près le montant de ses pertes. Orange cherche à atteindre le pont mort dans les services financiers en 2024. Le rapport annuel de ce groupe de télécoms l’a d’ailleurs révélé.

Les causes de ces pertes

Les pertes accumulées depuis ces 4 dernières années résultent de deux grands facteurs.

Une stratégie de développement assez onéreuse

Depuis 2017, Orange, aux côtés de Groupama, a pris l’initiative de percer le marché de la banque en ligne. Ces deux acteurs de la télécom et de l’assurance ont voulu prouver qu’il est possible de « faire de la banque » sans être un banquier qualifié avec les nouvelles technologies. Pour aboutir à cette fin, Orange Bank s’est vu adopter une stratégie d’investissement avec d’importants capitaux. Avec cette approche, Orange Bank a pu obtenir 825 000 clients en France. Ce qui est conséquent.

Cependant, cette banque mobile a enregistré une perte de 643 millions d’euros. Trois recapitalisations ont également été entreprises en 2020. Aujourd’hui, Orange Bank affirme avoir 1,7 million de clients dans l’Hexagone et en Espagne.

Rappel important sur le secteur

L’activité de banque en ligne en France et néobanque est extrêmement concurrentielle. Les leaders sont souvent issus de banques traditionnelles et n’ont pas peur de dépenser des budgets d’acquisition colossaux. La barrière à l’entrée est très haute. Les investissements publicitaires doivent être conséquents pour être vu des consommateurs et les frais bancaires sont tirés vers le bas avec très souvent des formules : sans frais de tenue de compte, ni cotisation à la carte bancaire.

Il n’y a qu’une poignée d’établissements rentables. Il n’y en aurait peut-être même qu’un seul : Fortuneo.

Orange Bank a fait le chois de miser sur des offres payantes : Premium et Pack Premium pour la famille. Ils maintiennent quand même une formule standard gratuite sous réserve d’une utilisation de la carte par mois.

Le plus difficile dans ce secteur est de durer. Il y a de la place pour tous et Orange Bank apporte son lot de singularités notamment pour les clients Orange Telecom qui ont tout intérêt à y ouvrir un compte.

Impact de la crise sanitaire

Sur le Bulletin des annonces légales obligatoires, il a également été démontré que la crise sanitaire du 2019 a eu des répercussions sur les activités de l’Orange Bank, que ce soit en France ou en Espagne. La fermeture des boutiques Orange a conduit au ralentissement des ouvertures de crédits et de comptes Orange Bank. Cette période a, en outre, poussé Orange à revoir l’estimation des risques de crédit étant donné que la plupart des entreprises ont fermé leurs portes.

D’autres résultats prometteurs

Toutefois, le groupe Orange ne présente pas que des résultats négatifs.

Une banque traditionnelle avancée

Si l’on se réfère aux résultats financiers du groupe Orange pour le premier semestre de l’année 2022, le chiffre d’affaires de ce géant de la télécom se montre stable. L’EBITDA (indicateur de rentabilité) du groupe présente, par ailleurs, une légère hausse. De plus, en France, les abonnés mobile, Pack Open et Livebox ne cessent de s’accroître. Le cofinancement de réseaux Fibre dans l’Hexagone et les changements en Espagne ont, cependant, occasionné quelques modifications sur le résultat net.

Les marchés du mobile et de l’internet en hausse

Sur le marché du mobile, Orange tient toujours la première place. Ce groupe enregistre 21 873 millions de clients avec une hausse de 89 000. En ce qui concerne le marché de l’internet, ce groupe de télécoms dispose de 12 332 millions d’abonnés Internet, soit une hausse de 26 000. Pour ce qui est de la Fibre, Orange franchit les 6 millions d’abonnés avec une hausse de 263 000.

Par Hélène N.

Hélène est rédactrice pour ComparateurBanque.com depuis 2019. Elle traite souvent de sujets liés à l'actualité.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire