N26 Italie : renforce ses processus dans le respectant du secret bancaire

Publié le - Auteur Par Hélène N.
N26 Italie : renforce ses processus dans le respectant du secret bancaire

Le marché de la banque mobile a fortement explosé ces dernières années. N26 est une néobanque allemande qui figure parmi celles qui ont connu le plus de croissance. Cependant, ce succès n’est pas toujours vu d’un bon œil. Ainsi, depuis quelques mois, l’acteur est sous l’œil vigilant des régulateurs. De même, les sanctions ne tardent pas à tomber afin de mieux gérer les contrôles anti-fraude. N26 s’est vue pénalisée par les autorités allemandes fin 2021. Au début de cette année, c’est en Italie qu’elle est alertée.

N26, la néobanque allemande qui vaut 9 milliards de dollars

N26 est l’une des banques digitales qui ont atteint un montant de financement important et un succès considérable en Europe. Selon Forbes, en 2021, N26 est devenue la meilleure banque au monde.

Quels sont les services proposés par N26 ?

N26 est l’une des institutions financières en ligne proposant des offres répondant aux besoins de plusieurs de ses clients. Grâce aux caractéristiques spécifiques de ses formules, cette banque attire surtout les jeunes en quête de solution facile à utiliser et flexible s’adaptant ainsi à leurs besoins. Elle dispose de différentes formules dont une gratuite et sans condition pour l’ouverture de compte. Idéal pour démarrer en douceur cette nouvelle expérience mobile pour gérer son argent.

Ainsi, avec ses 4 formules N26, N26 You, Métal et Business, l’acteur met à disposition :

  • une carte bancaire (utilisation sans frais) le paiement sans contact, paiement mobile, la carte virtuelle, …
  • un paiement gratuit à l’international ;
  • des retraits gratuits en zone euro ;
  • des assurances, des solutions de financement et investissement
  • et du cashback.

Cette liste est incomplète. Il convient de se renseigner dans notre enquête impartiale sur l’acteur qui propose ses services aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers ou directement sur son site.

Tout se passe à partir de son Smartphone. On est loin de la petite fintech qui ne propose qu’une solution de paiement. En Allemagne N26 à l’agrément bancaire, en Italie il propose Iban local.

Comment N26 a réussi à s’imposer comme étant l’une des néobanques les plus importantes ?

Outre une structure flexible, N26 propose également des services complémentaires qui la différencient des autres acteurs.

Ainsi, elle propose :

  • des paiements gratuits à l’étranger,
  • la possibilité de créer des sous-comptes
  • et s’ouvre même aux personnes frappées d’interdits bancaires.
  • Une solution pour l’achat de crypto devrait voir bientôt le jour.

Elle compte désormais 2 millions de clients en France et 7 millions dans le monde.

La raison de ce succès réside dans la stratégie tournée vers les plateformes mobiles. Cependant, les régulateurs européens voient en ce succès un manquement aux règles contre le blanchiment d’argent. Sous l’œil de ces organismes régulateurs, N26 fait désormais l’objet d’une surveillance étroite. Tout comme ses concurrents. Mais puisque c’est un des leaders qui recrute le plus, les contrôles sont très présents.

L’équipe de N26 explique que ces contrôles permettent en effet de continuer à croître tout en veillant à la protection de ses clients. Savoir où il y a des failles est important pour la suite. 

La néobanque allemande sanctionnée en Italie pour manquement au respect des réglementations

Depuis 21 septembre 2021, N26 est sous la surveillance étroite des organismes anti-fraude européenne. Sanctionnée d’abord par l’Allemagne, elle écope également d’une restriction d’activité en Italie.

Interdiction de recruter de nouveaux clients en Italie pour N26

En ce début d’année, le régulateur italien a sanctionné la néobanque allemande d’une interdiction de recruter de nouveaux clients sur son sol. Les raisons seraient une garantie insuffisante pour le respect de la réglementation anti-blanchiment. Cette sanction vient à freiner sa croissance sur ce pays. Dans les faits, cela leur permettra de mettre à plat la stratégie de KYC (Know Your Custumer) et le suivi des flux financiers. C’est donc un pause avant de mieux repartir. 

Une sanction qui fait suite à d’autres pénalités

L’interdiction qui frappe N26 en Italie en cette année n’est qu’une suite d’évènements.

En mai 2019, l’acteur a déjà été sommé d’améliorer la gestion de sa clientèle en interne afin d’éviter le blanchiment d’argent. Faute de moyen ou de compétence, les mesures prises n’ont pas permis d’éviter une autre sanction en 2021. En effet, les régulateurs allemands ont sanctionné cette néobanque de 4.5 millions d’euros pour des transactions suspectes. N’oublions pas son retrait du marché américain en janvier dernier, dont le but était de se concentrer sur ses produits (lancement de l’activité crypto par exemple) avant de s’étendre plus à l’international.

Par Hélène N.

Hélène est rédactrice pour ComparateurBanque.com depuis 2019. Elle traite souvent de sujets liés à l'actualité.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire