Wise bientôt en Bourse fait des heureux avant l’heure

Publié le - Auteur Par Hélène N.
Wise bientôt en Bourse fait des heureux avant l’heure

Dans quelques jours, la fintech de transfert d’argent Wise, anciennement appelée Transferwise, devrait entrer en bourse. Selon deux sources proches de la situation, cette IPO pourrait valoriser la société à plus de 6 ou  7 milliards de dollars. Avant de franchir ce cap, elle a décidé de lancer un jeu-concours permettant à 2 000 de ses clients de bénéficier d’une action gratuite pour détenir une part dans l’entreprise et les remercier d’être à leur côté. Revenons sur ce geste rarissime et ce que nous savons sur l’introduction.

Un jeu-concours permettant à 2 000 utilisateurs d’acquérir une action gratuite

Mi-avril, le co-fondateur de Wise et son PDG Kristo Käärmann ont annoncé sur Twitter qu’ils allaient lancer un jeu pour faire gagner des parts dans l’entreprise. Cette information a également été diffusée par email à certains clients.

Lancement du jeu pour gagner une action

 En amont de l’éventuelle introduction en bourse à Londres, la société de transfert d’argent à international lance un jeu-concours ouvert à ses utilisateurs. Pour cela, elle offre à 2 000 de ses clients quelque soit le service concerné, l’opportunité de gagner une action gratuite afin de détenir des parts dans la Fintech. Actuellement, chaque titre vaut 125 dollars, soit 0,0000029% des actions de Wise.

Ainsi, les 2 000 personnes qui auront gagné au jeu deviendront de nouveaux actionnaires. Et pour cela, il faudrait avoir beaucoup de chance. En effet, l’organisation compte déjà plus de 10 millions de membres inscrits à de différents services.

Selon le PDG c’est un moyen pour eux de garantir le fait qu’une partie des actionnaires comprendront vraiment le produit. En tant qu’utilisateurs, ils auront ainsi un moyen de s’exprimer et de participer à la co-création le futur de l’entreprise.

Déclaration du cofondateur de Wise sur Twitter

Cette annonce faite sur Twitter a été l’occasion pour Kristo Käärmann de s’exprimer longuement en 11 tweets. Il a fait part de son constat et envie surprenante quant au fait que Wise, en tant que société technologique soutenue par le capital de risque, offre gratuitement à une poignée de clients des parts dans l’entreprise. De cette idée est né le lancement de ce concours. À l’issue de ce dernier, les 2 000 chanceux ne seront pas seulement des actionnaires, mais deviendront aussi des co-créateurs du futur de Wise. Ils bénéficieront également de nouveaux services et auront accès à de nouvelles fonctionnalités en avance par rapport aux autres utilisateurs. Ils seront donc des ambassadeurs et bêta-testeurs.

La toile et la Twittosphère  ont largement applaudi cette proposition originale.

Wise entre bientôt en bourse

Selon des sources proches de l’affaire, le lancement de l’offre publique de la licorne est prévu pour ce mois de mai. Ce que nous savons provient d’un article publié par Reuteurs.

Dans les starting blocks

La société spécialisée dans les transactions transfrontalières Wise (ex-Transferwise) est sur le point d’entrer en bourse. Cette IPO pourrait la valoriser à plus de 6 ou 7 milliards de dollars.

Pour gérer son introduction, la Fintech a fait appel aux banques :

  •  Goldman Sachs
  • et Morgan Stanley.

Elle aurait choisi la place de Londres, la plaque tournante des entreprises technologiques telles que Moonpig, Trustpilot et Deliveroo. Mais bien avant que ce choix soit arrêté, la société a considéré New York et Amsterdam comme des lieux alternatifs. Toutefois selon l’une des sources, explique qu’elle se concentre maintenant sur la City.

Wise en 2020 : des chiffres clés

Pour l’année 2020, la société spécialiste dans le transfert d’argent a vu ses revenus augmenter de 70%, pour atteindre 302,6 millions de livres équivalents à 418,53 millions de dollars.

Au cours de la même année, elle a réalisé un bénéfice net de 21,3 millions de livres.

Elle comptabilise désormais plus de 10 Millions de clients dans le monde.

Parmi les investisseurs de renoms qui ont cru en Wise tôt, il y a Richard Branson en 2017,  Baillie Gifford, Andreessen Horowitz …

 

 

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire