BNP Paribas imbroglio autour du secteur de la cypto : clarification des faits

Publié le - Auteur Par Danielle B
BNP Paribas imbroglio autour du secteur de la cypto : clarification des faits

Il y a plusieurs jours, les rumeurs circulaient selon lesquelles BNP Paribas projetterait de lancer un service de conservation de crypto-monnaies. Pour clarifier les choses, le groupe bancaire a annoncé dans un communiqué vouloir proposer des services liés à la conservation d’actifs numériques et non pas de crypto-monnaies.

BNP Paribas nie vouloir lancer un nouveau service crypto

La banque clarifie la situation

La nouvelle a vite fait le tour des acteurs cryptos et des médias. BNP Paribas, par le biais de BNP Paribas Securities Services, serait sur le point de se lancer dans les cryptoactifs. Pour être plus précis, la banque française s’apprêterait à mettre en place un service qui lui permettrait de conserver des crypto-monnaies. Sans surprise, les rumeurs avaient été accueillies avec enthousiasme. D’ailleurs, l’établissement a vite été célébré comme étant la nouvelle banque crypto friendly en France.

Mais, les choses ne sont finalement pas allées aussi loin. Pour clarifier la situation, la banque a vite infirmé les faits en publiant un communiqué. Changement d’avis ou malentendu, quoi qu’il en soit, elle ne compte pas se lancer dans la conservation d’aucune crypto.

La banque préfère un service de conservation d’actifs digitaux

 Dans son communiqué, BNP Paribas Securities Services a clairement indiqué qu’il envisage plutôt de concentrer ses efforts sur une offre plus classique. Au lieu de conserver des crypto-monnaies, la filiale du groupe bancaire préfère mettre sur pied un service de conservation d’actifs digitaux. Autrement dit, elle cherche plutôt à conserver des titres traditionnels tels que des obligations et des actions mais qui seraient tokénisés.

A titre de rappel, les services de cette filiale de BNP Paribas se concentrent sur la conservation de titres. Depuis quelques années, elle travaille sur les différentes opportunités en relation avec la blockchain, un monde qui évolue à grande vitesse. C’est la raison pour laquelle, elle réfléchit sérieusement au lancement d’une offre qui permettrait de transférer et de conserver ces titres classiques de manière sécurisée.

BNP Paribas veut faire les choses dans les règles

La banque mise uniquement sur les actifs régulés

Selon les précisions de BNP Paribas Securities Services, le lancement de ce nouveau service est soumis à des conditions. Il se fera uniquement lorsqu’un cadre réglementaire sera instauré dans les pays où l’établissement est actif. Ce dernier attend ainsi avec impatience que les régulateurs mettent en place des réglementations sur ces actifs digitaux. Autrement dit, le lancement de l’offre ne sera pas pour demain.

Une alliance avec Metaco et Fireblocks

Le groupe bancaire a cependant bien noué des partenariats avec des acteurs considérés comme références sur le marché des crypto-monnaies. Il s’agit des entreprises Fireblocks et Metaco. Ces deux pointures ont déjà apporté leur aide à des sociétés d’envergure qui souhaitaient intégrer ces technologies. D’ailleurs, la fintech suisse Metaco collabore actuellement avec Société Générale.

Pour le moment, ces partenariats ne vont pas concerner des crypto-monnaies mais des actifs digitaux. Comme le souligne le communiqué, il s’agit d’une étape importante pour le groupe bancaire dont l’ambition est d’offrir une plateforme multi-actifs à ses clients. Ces derniers pourront alors profiter d’une vue complète et unique de l’ensemble de leurs actifs traditionnels et digitaux. De cette manière, BNP Paribas Security Services pourra leur assurer efficacité et transparence optimales.

Pour les sites d’actualités comme Cryptoast, le recours à ces deux acteurs n’a rien d’anodin. Même si le groupe semble encore réticent en ce qui concerne les crypto-monnaies, cette nouvelle initiative peut être considérée comme une première étape. Si pour l’instant, la conservation du Bitcoin ne figure pas encore parmi ses offres, son intérêt pour les monnaies numériques n’est plus à prouver.

Par Danielle B

Rédactrice spécialisée sur les sujets : Argent, banque, budget.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire