LCL rencontre de sérieuses difficultés

Publié le - Auteur Par Hélène N.
LCL rencontre de sérieuses difficultés

Après avoir échappé de près à la faillite il y a plus de 20 ans, l’ex-Crédit Lyonnais se retrouve de nouveau face à de grandes difficultés. Par ailleurs, son Directeur Général s’inquiète tellement pour son avenirqu’il a invité ses 17 000 salariés à trouver des solutions à mettre en place pour remonter la pente.

Les causes de cette nouvelle crise

Les 3 raisons principales

Pour la deuxième fois en 20 ans, LCL est de nouveau confrontée à une crise pouvant le conduire à la faillite. Les causes sont triples :

  • la rude concurrence
  • l’effet covid,
  • et l’insatisfaction des clients.

Le quart des clients insatisfaits

Suite à la pandémie de Covid-19, les attentes des clients se sont transformées afin de s’adapter à la situation. Pourtant, selon Michel Mathieu, le Directeur général de LCL, la banque n’a pas su satisfaire leurs besoins bien que tous ses salariés se soient fortement mobilisés depuis mars 2020. Le souci, vient du fait que les clients ainsi que les concurrents les ont fortement challengés. Et résultat, le quart de leurs membres inscrits sont actuellement mécontents, contre 10% d’insatisfaits dans les organismes les mieux classés. De plus, l’image de la filiale du Crédit Agricole s’est tellement dégradée que cela a engendré de graves conséquences.

Une rude concurrence

Toujours d’après Michel Mathieu dans un courrier évoqué par le quotidien Le Monde, l’image de LCL ne s’est pas seulement dégradée. En plus de perdre de sa clientèle, elle a eu du mal à attirer de nouveaux clients. Par ailleurs, en avril 2021, la banque s’est retrouvée à la 10ème place derrière tous ses concurrents traditionnels.

Il semble que cet acteur ne fasse plus l’unanimité et ne séduite pas forcément les jeunes.

Les derniers résultats de l’entité laissent perplexe. Certes, sur le 1er trimestre 2021, son chiffre d’affaires a augmenté de 1,8% par rapport au premier trimestre 2020. mais au même moment, le produit net bancaire publié des caisses régionales du Crédit Agricole a augmenté de 12%, soit de 10 fois plus.

Les solutions prises pour penser à l’avenir

Le péril est réel !

Face à cette nouvelle difficulté, le Directeur Général de LCL s’inquiète pour l’avenir de l’entreprise et ses salariés. C’est pourquoi il va faire appel à ses 17 000 salariés pour trouver ensemble des solutions à mettre en place pour de redresser la barre.

Une invitation pour un sursaut collectif

Ce jeudi 20 mai 2021, Michel Mathieu directeur de l’ex-Crédit Lyonnais lance un coup d’envoi pour trouver des solutions afin de faire face à cette crise. Pour cela, il invite tous les établissements de la même marque ainsi que toutes les agences comprises à fermer leur boutique pendant une heure. Ainsi, avec ses 17 000 employés, ils pourront réfléchir ensemble à des moyens de survivre à cette difficulté et d’éviter la faillite. Durant cette heure de réflexion, ils vont aussi définir concrètement les actions que tout en chacun doit mettre en œuvre pour changer leurs habitudes, leurs modes de fonctionnement, mais aussi leurs relations.

La fermeture de plusieurs agences d’ici 2022

Dans le cadre d’un dossier sur le mal-être croissant des conseillers bancaires, MoneyVox a recueilli quelques témoignages concernant la charge de travail et la baisse d’effectif de LCL. Pourtant, cette problématique ne sera pas évoquée lors de cette session de réflexion commune.

Au contraire, les entités se tourneront uniquement vers les évolutions prévues par la filiale du Crédit Agricole. Parmi ces évolutions, l’enseigne envisage, d’ici 2022 de supprimer 250 agences. Toutefois, selon la banque, elle ne licenciera aucun employé.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire