La Société Générale planche sur un prêt en stablecoin

Publié le - Auteur Par Hélène N.
La Société Générale planche sur un prêt en stablecoin

La Société Générale a décidé de se tourner vers MakerDAO, le pionnier de la finance décentralisée, pour nouer une nouvelle collaboration. Elle compte réaliser, à travers sa filiale, Forge, un prêt en stablecoin DAI sur le protocole de finance décentralisée (DeFi) MakerDAO (MKR). Ce sera incontestablement la première grande collaboration entre une banque classique et un protocole DAI. Ce qui ne manquera pas d’ouvrir la porte à une relation plus étroite entre les deux secteurs.

Une collaboration historique

La proposition de la troisième banque française est en cours de traitement auprès de la gouvernance de Maker.

Dans l’attente d’une réponse favorable

Baptisée « Refinancement des jetons de sécurité », cette proposition a été soumise le 1er octobre, par Société Générale, aux forums de gouvernance de Maker.

Selon les informations qui proviennent du site cryptotoast, les membres de cette communauté sont actuellement en plein débat sur le sujet et procéderont à un vote dans les prochaines semaines. Si le vote aboutit à un résultat favorable, l’accord serait le premier de ce genre de partenariat entre organisme financier et protocole DeFi. La Société Générale affirme qu’il s’agit du « projet pilote à la croisée des chemins entre open source et initiatives réglementées.»

 

Des prêts immobiliers comme garantie

La division des actifs numériques de la banque française souhaiterait pouvoir proposer des jetons d’obligations « OFH » (obligations de financement de l’habitat) adossés à des prêts immobiliers.

Ces nouveau tokens serviraient à garantir un prêt de 20 millions de dollars en monnaie stable DAI sur le protocole Maker.

La gestion du prêt serait assurée par plusieurs entités juridiques.

C’était en mai 2020 que les security tokens basés sur Ethereum (ETH) ont été émis avec une somme nominale de 40 millions d’euros ou 46,3 millions de dollars et un taux fixe de 0%. Le prêt arriverait à échéance en mai 2025 et profiterait de la note de crédit maximale de AAA délivrée par les agences de notation Moody’s et Fitch.

Une opération avec un objectif précis

Certaines complications au niveau du cadre juridique de l’opération sont à prévoir, mais l’objectif de SoGé est clair et précis.

Une organisation financière institutionnelle intégrée à un réseau décentralisé

L’opération consiste à intégrer une organisation financière institutionnelle à un réseau décentralisé. Ce qui peut rendre assez complexe son cadre juridique. La Société Générale a présenté un organigramme dans lequel elle détaille 6 organismes distincts concernés par le processus.

Sont donc impliqués la banque elle-même :

  • la filiale Forge,
  • MakerDAO,
  • DIIS Group,
  • un représentant du protocole
  • et un agent d’échange tiers à nommer.

Une opération bien pensée

Dans sa proposition, SoGé prévoit de créer des « tokens OFH » qui feront office d’obligations garanties par des prêts immobiliers.

Selon ses déclarations, l’objectif de l’opération est d’aider à « façonner et promouvoir une expérience dans le cadre juridique français, améliorer un service rentable et encourager la liquidité pour les obligations numériques ». Les obligations adossées aux tokens OFH ont un niveau élevé de solvabilité qui se traduit par la note AAA que Moody’s et Fitch leur ont attribuée. La création des tokens OFH se fera dans le cadre de l’Architecture for Security Tokens (CAST). Une fois ces derniers créés, ils seront stockés dans les coffres de MakerDAO. À partir de ce moment, la banque pourra contracter un prêt surcollatéralisé en stablecoins DAI avec une échéance de 6 à 9 mois.

 

Affaire à suivre !

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire