Vacances d’été 2022 : nos conseils imparables pour un séjour à moindre coût

Publié le - Auteur Par Nantcy L
Vacances d’été 2022 : nos conseils imparables pour un séjour à moindre coût

Lézarder sur une plage privée un cocktail à la main, déguster les spécialités locales au restaurant, visiter les sites culturels… Durant les vacances d’été, les activités peuvent très vite faire exploser le budget qui est prévu. Voici quelques astuces pour s’y tenir, sans trop se priver.

Pas question de renoncer aux vacances. Après deux années de privation causées par les restrictions sanitaires et malgré l’inflation galopante, les Français ont envie de se faire plaisir. Selon une étude réalisée par le Routard en juin dernier, 88 % des Français partent en vacances cet été (contre 77 % l’an dernier), durant en moyenne deux semaines (40 %). L’envie de voyager et de prendre du bon temps pour échapper à l’inquiétude et au stress liés à la situation géopolitique, économique et sanitaire est bien là. Si la majorité a prévu de sillonner la France (48 %) – et particulièrement la Nouvelle Aquitaine, la Bretagne et l’Occitanie – 39 % ont prévu de partir dans les pays voisins. L’Italie, l’Espagne et la Grèce sont en tête des destinations européennes.

Durant ces vacances, qui seront pour la plupart familiales (80 %), les personnes interrogées entendent profiter du soleil, de la nature et de la gastronomie.

Vacances d’été 2022 : un budget plus serré que l’an dernier

La hausse des prix pourrait toutefois venir entacher le programme des vacanciers.

Un budget vacances différent selon les générations

Explosion du prix du carburant, envol des coûts des locations estivales (+7,2 % cette année)… Autant d’éléments qui viennent grever le budget dédié aux congés. D’après une enquête Cofidis/CSA Research, « les Français envisagent de dépenser 1 641 €, contre 1 765 € en 2019, date de la dernière édition de cette enquête ». Soit une baisse de 8 %. Le budget fluctue néanmoins entre les générations : « les 18-24 ans prévoyant de dépenser 1 141 € seulement pour leurs vacances d’été, et les 65 ans et plus, 1 930 €. Les habitants de l’Île-de-France sont quant à eux ceux dont le budget vacances sera le plus élevé : en moyenne 2 099 € », peut-on lire dans le rapport.

Certains sont donc prêts à se serrer la ceinture.

Des dépenses limitées en vacances

Pour ne pas trop dépenser – il serait dommage en effet de puiser dans son épargne de précaution ou pis, d’avoir recours à un crédit à la consommation à la rentrée pour compenser les folies réalisées cet été – les Français envisagent de se restreindre :

  • 59 % vont limiter les achats plaisirs
  • et 56 % les frais de restauration et d’alimentation.
  • 42 % des vacanciers prévoient aussi de réduire les dépenses liées aux sorties, activités et loisirs.

Il existe pourtant des solutions peu coûteuses pour s’amuser tout en profitant du lieu de villégiature et des splendeurs qu’il a à offrir aux touristes.

 

Vacances d’été 2022 : nos conseils pour des congés à prix malin

Avoir un budget serré ne signifie pas que l’on doit se priver de tout. Voici comment allier plaisirs et petits prix.

Les éléments à prévoir avant le départ

Logement, transport… Tout doit être bien étudié, en fonction des besoins des vacanciers.

Il est vrai que se laisser chouchouter par un room service est agréable. Toutefois, ces services hôteliers coûtent bien plus cher qu’un camping ou une location meublée. Un logement en périphérie d’une grande ville est généralement plus abordable. On pourra alors se permettre d’en choisir un avec un jardin, une piscine ou jacuzzi (même gonflable), voire un barbecue. Il sera ainsi fort agréable de cuisiner quelques grillades et de prendre l’apéro sur la terrasse ou les pieds dans l’eau.

Le budget alimentaire

En cuisinant au moins un repas par jour dans le logement et en préparant quelques casse-croûtes pour la journée, il sera facile de réaliser des économies. Il faut également penser à faire le plein de denrées non périssables avant de partir, car, en station balnéaire ou à la montagne, les prix sont bien plus élevés.

Les fins gourmets pourront ensuite acheter des produits frais locaux et spécialités de la région en se baladant au marché puis pourront par exemple pique-niquer en famille sur la plage ou dans le parc incontournable de la ville.

Location de son propre logement

Airbnb, Booking, Leboncoin… Sous-louer son logement durant son absence est aussi une bonne solution à envisager, à condition d’y être autorisé et de pouvoir bien sécuriser ses affaires personnelles. Cette action est à anticiper car les affaires personnelles doivent être mises en sécurité.

Simuler les frais liés au transport

Quant aux transports, il peut être judicieux de réaliser une simulation bien avant la date de départ. Est-il plus intéressant de partir en voiture ou d’en louer une sur place ou de prendre les transports en commun ?

Avez-vous droit à des aides ?

Il convient également de vérifier son éligibilité à certaines aides financières : offres des comités d’entreprise, seniors en vacances, chèques vacances…

Des visites planifiées et des paiements en espèces

Pour optimiser son budget vacances, une bonne organisation est parfois suffisante.

Programmer les sorties en amont

En programmant les sorties à l’avance, il est possible de se renseigner sur les jours de gratuité des musées ou des festivités et autres activités gratuites ayant lieu sur le lieu de vacances. Il existe aussi certaines offres culturelles spéciales qui permettent d’avoir accès à différents établissements à prix réduits. Il serait dommage de ne pas en profiter.

Fixer un budget quotidien en espèces

Se fixer un montant quotidien à ne pas dépasser (argent liquide glissé dans une enveloppe) peut aussi être un bon moyen de ne pas trop se laisser tenter. Cela afin d’éviter de tout régler en carte bancaire, sans faire attention aux dépenses. Il est vrai que le paiement fractionné peut-être utile, mais l’on peut vite se laisser dépasser. Ceux bénéficiant de chèques vacances pourront régler certaines de leur activité ou trajet, sans compromettre leur budget.

Réduire le nombre de nuitées

Ceux souhaitant organiser plus de sorties payantes ou manger au restaurant plus souvent, pourront simplement réduire le nombre de nuitées pour compenser. 28 % des Français ont choisi cette option.

Utiliser les Fintech

Enfin, les personnes qui souhaitent partir en vacances sans prendre le risque de dépasser leur budget peuvent se reposer sur les Fintech pour :

  • Isoler une cagnotte : grâce aux sous-comptes de N26, Revolut ou encore Lydia, il est possible de constituer une somme d’argent pour les vacances ou tout autre projet. Les paiements par CB sont alors décomptés de ce budget. Si nécessaire, il est possible de le renflouer.
  • Utiliser des cartes à autorisation systématique : Welcome de Boursorama, Fosfo de Fortuneo, Nickel, Hello One de Hello Bank et bien d’autres,  ne permettent de régler un achat que si l’argent est sur le compte. Il peut être intéressant, pour les personnes étant multibancarisées, de recourir à ce compte bancaire en ligne uniquement pour les vacances. Le budget prévu ne pourra ainsi pas être dépassé.
  • Se servir de cartes prépayées à l’instar de Transcash : il est possible de les alimenter en espèces chez un buraliste ou par virement bancaire.

Avec un peu d’organisation, il est donc possible de passer de belles vacances sans pour autant se ruiner.

Par Nantcy L

Journaliste plurimedia depuis 15 ans, je m'intéresse à différents univers : économie, lifestyle, société, culture, psycho & développement personnel... Pour Comparateurbanque.com je vous livre, à l'aide d'experts, des conseils pour mieux gérer votre argent.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire