SumUp, startup qui propose l'une des meilleures solutions de terminal de paiement électronique pour encaisser par CB ou mobile.

Classement des Terminaux de Paiement Electroniques

Dossier sur la solution d’encaissement mobile de la fintech britannique SumUp. Idéale pour les professionnels qui souhaitent se faire payer par carte bancaire.

Envie de créer votre entreprise ou déjà entrepreneur découvrez une solution qui peut vous changer la vie, ses tarifs, ses forces, ses faiblesses dans ce dossier complet.

Fiche d’identité

Créé en 2012
Offre globale Propose des Terminaux de Paiements Mobile sans abonnement ni engagement avec commission unique de 1,75%.
Récompenses La certification de l’industrie des cartes de paiement (PCI). Les certifications Mastercard TQM (Gestion de la qualité des terminaux) et TIP (Titre interbancaire de paiement) et Paypass; Les certifications Visa ADVT (Kit d’outils de validation des appareils pour acquéreurs),Visa Ready et Visa Paywave. La certification American Express Expresspay.
Spécificités Fonctionne avec smartphone ou tablette
Nombre de clients 100 000
Idéal pour Auto-entrepreneur, freelance, indépendant Profession libérale Association, ONG Paiement instantané Entreprise TPE VTC
Frais 0€ de coûts fixes
Match

Pourquoi choisir SumUp?

Présente à l'international dans plus de 31 pays, Allemagne, Brésil, Etats-Unis... SumUp a démocratisé les terminaux de paiements.

En 2011 vient l’idée de démocratiser les terminaux de paiements chez les fondateurs de SumUp, mais c’est en 2012 que la société vera le jour à Londres où son siège se trouve. La société possède également des bureaux à Berlin, où les terminaux sont construits.

SumUp se lance vite dans différents pays l’année même de sa création, on la retrouve évidemment en Angleterre,  puis en août en Allemagne, en Autriche et Irlande. Suivront en novembre, toujours la première année de sa création, l’Italie, l’Espagne, les Pays-Bas et le mois suivant, en décembre, la France, le Portugal et la Belgique. Elle a continué son expansion internationale pour en arriver à 31 pays aujourd’hui, comprenant aussi les Etats-Unis et le Brésil.

Son projet séduit, il est soutenu par des sociétés de renom comme American Express, Groupon, des fonds d’investissements de capital risque tels que BBVA Ventures et Holtzbrinck Ventures.

Son offre est simple, elle propose aux entreprises « une technologie adaptable et mobile  » par le biais d’un terminal de paiement à des tarifs basiques.

Pour être plus clair, combien de petites entreprises, d’entreprises mobiles, ou encore d’évènements ponctuels, que ce soit sur un marché, une foire, un salon, un foodtruck, un VTC, ne peuvent qu’accepter du liquide ou des chèques pour vendre leurs produits/services. A l’heure où le cash tend à disparaître, où les chèques sont mal vus, où la plupart des gens utilisent leur carte bleue et que le smartphone se démocratise comme moyen de paiements, il fallait à ces entreprises un moyen d’accepter des paiements sans pour autant avoir des câbles dans tous les sens, besoin d’une connexion wifi le tout pour un budget exorbitant.

C’est là que SumUp intervient en proposant différents terminaux fonctionnant avec un smartphone, une tablette avec les données mobiles ou le wifi. Le tout sans contrat engageant sur une longue période avec des frais supplémentaires et cachés. L’entreprise qui souhaite s’équiper chez elle paye le terminal une fois, aucun frais fixes ni mensualités, seulement une commission fixe sur chaque transaction acceptée.

En France la commission est de 1,75%. Pour le terminal virtuel les frais de transaction sont de 2,95+ + 0,25€.

Il n’y a pas de frais mensuel. Juste des frais liés à la transaction. 1,75% de commission sont retirés sur les encaissements réalisés via cet outil.

Mais avant, il faudra acheter un terminal. SumUp propose 3 terminaux différents, s’adaptant au mieux aux besoins de l’entreprise.

  • Le SumUp Air à 59€,
  • Le SumUp 3G à 99€,
  • Le SumUp 3G Duo à 199€.

Les deux premiers sont garantis 30 jours,  satisfait ou remboursé. Et la livraison est offerte.

Ces terminaux acceptent plusieurs types de paiements, visibles si dessous :

  • Visa,
  • VPay,
  • Mastercard,
  • Maestro,
  • American Express,
  • Apple Pay,
  • Google Pay,
  • Le paiement sans contact,
  • Union Pay,
  • Discover,
  • Diner Club International.

 

 

Les versements se gèrent simplement depuis l’espace client, d’où ils peuvent être paramétrer en fonction des préférences de chacun.

Les transaction sont traitées rapidement, les fonds sont versés sur le compte (moins la commission), ils apparaissent sur le compte 2 à 3 jours après la transaction en fonction de la banque.

Les versements peuvent se faire :

  • Quotidiennement, soit tous les jours ouvrés (hors weekend et jour férié),
  • Hebdomadairement, tous les mardis sauf jour férié,
  • Mensuellement, le versement se fait le troisième jour ouvré du mois qui suit.

Mi-février 2020, SumUp annonçait le lancement d’une carte Mastercard rattaché aux fonds encaissés et permettant ainsi de les utiliser directement. Cette carte serait gratuite.

Pour toutes questions basiques il est possible de consulter l’assistance en ligne par le biais de la page FAQ qui est bien détaillée.

Pour joindre un conseiller il est possible de :

  • Discuter sur le chat ou d’envoyer un mail à support @ sumup.fr,
  • Ou en téléphonant au 01 84 88 30 81, numéro non surtaxé, du lundi au vendredi de 9 h à 22 h et le samedi de 9 h à 18 h.

Les deux gros acteurs du marché sont SumUp et IZettle.

Ce dernier a été racheté par Paypal en 2018 ce qui lui permet de jouir d’une force de frappe importante. IZettle a une offre limitée (qui dure depuis quelques temps maintenant) et qui permet d’acheter le terminal à 19€ au lieu de 79€. Le coût d’acquisition est donc moindre.

Concernant les commissions, les deux acteurs se sont alignés.

Voir le classement des TPE pour comparer les offres existantes.

Dernières actualités

Banque et FinTech : 10 avril
Publié le

Banque et FinTech : 10 avril

Les actualités Banque & Fintech du 5 au 11 avril : La FlashNews Fintech : les offres* les plus attractives de la semaine + revue de presse. Les banques et les Fintech s’unissent pour aider l…