Classement des Terminaux de Paiement Electroniques

Publié le
Pour encaisser ses clients par carte bancaire différents choix existent, voici le comparatif des meilleurs solutions.

Les 3 meilleurs TPE

Le paiement par carte bancaire est le moyen le plus utilisé par les français. Les solutions utilisées par les professionnels pour encaisser ces paiements sont nombreuses et avec des conditions différentes. Ce classement permettra d’y voir plus clair pour choisir le bon Terminal de Paiement Electronique (TPE).

Choisir le bon Terminal de Paiement

Ici nous avons mené une étude sur ces solutions d’encaissement 100% mobiles. Nous les avons comparé sur 6 critères qui nous semblent essentiels :

  • Le fonctionnement,
  • Le coût de l’équipement,
  • L’abonnement,
  • Les forces,
  • Les faiblesses.

Comment fonctionne les TPE?

Choisir cette solution Fonctionnement
paykrom Fintech qui propose un compte pro et transforme le smartphone, ordinateur ou tablette en solution d’encaissement. 
MyPos Fintech spécialisée dans le terminal de paiement électronique. De nombreux supports possibles et de tous types pour paiement physiques ou en ligne.
Zettle by Paypal Un lien unique généré par l’application est envoyé par SMS, Whatsapp, mail, ou vers un réseau social. Le client saisit ensuite ses coordonnées bancaire et valide le paiement ou l’accès à un choix large de supports matériels pour encaisser.
Le versement se fait en 1 à 2 jours. 
Sum UP Le paiement à distance s’effectue par téléphone, e-mail ou via l’application. Le vendeur saisit les coordonnées bancaires du client. Ou choix large de lecteurs de carte.
Le versement se fait en 1 à 2 jours.
Lyf Pro Le paiement à distance est effectué via l’application mobile Lyf Pay. Le vendeur saisit le numéro de téléphone du client qui aura préalablement créé son compte Lyf Pay.
Paylib De nombreuses banques permettent de recevoir des paiements Paylib directement sur son compte. Sinon, il suffit de créer un compte Paylib.
Lydia Pro Les transactions sont effectuées grâce à un QR Code, Apple Pay, SMS ou messagerie.
PayPlug Les demandes de paiement sont envoyées par SMS et par mail.

Combien coûte les TPE?

Choisir cette solution Coût d’acquisition du TPE Abonnement Commissions
paykrom 0€ puisque c’est le smartphone qui devient TPE. 0€ pour le TPE mais ses services sont accessibles dès 2€/mois pour y détenir un compte courant.  0,25€ + 1,40% par transaction
MyPos De 15€* au lieu de 29€ à 249€ selon le modèle.  0€ Variable selon le mode de paiement de 1,69% +0,05€ par acte à 2,89%+0,05€
Zettle by Paypal 79€ HT à l’achat.  0€ 2,5 % lors de transaction via un lien de paiement.
Sum UP De 17 à 99€ offre limitée* sinon de 29€ HT à 149€ selon le modèle.  0€ 1,75% de commission à chaque transaction physique et 2,50% pour les ventes à distance.
Lyf Pro Application gratuite à télécharger. 0€ Les coûts appliqués sont dégressifs et fonctions du nombre de transactions mensuelles : de 1,60 % à 1,45 %.
Paylib Paylib fonctionne via un terminal de paiement classique équipé du sans contact. Il faut donc s’équiper en plus d’un autre TPE. 0€ Sans frais
Lydia Pro Application gratuite à télécharger. 0€ Pour les paiements par carte bancaire : 1,5 % + 0,10 € par transaction. Pour le paiement mobile : 0,7 % par transaction.
PayPlug Application gratuite à télécharger. De 10 à 80€/mois

 

Les commissions varient de 0,5 % + 0,15 € à 2,5 % + 0,25 €.

Les prix suivi d’une astérisque(*)  indiquent qu’il s’agit d’une promo limitée. Vérifier le prix sur le site de l’établissement est nécéssaire.

Focus sur les frais prélevés lors des encaissements :

En effet, à chaque fois qu’un indépendant exerçant une profession libérale, un commerçant ou un entrepreneur encaisse une somme réglée par carte des frais lui sont prélevés. Ce qui explique qu’un minimum de paiement soit parfois demandé pour l’encaissement par CB. Quels sont les types de frais ?

La commission Interbancaire de Paiement (CIP) dite commission d’interchange

C’est une commission versée par la banque de la personne qui encaisse à la banque de l’acheteur ou porteur de la carte bancaire. Cette commission est encadrée par la loi de l’Union Européenne et elle ne peut dépasser les 0,23%. Il faut cependant y a jouter une taxe de 0,04%.

La commission des établissements bancaires

Ici, nous sommes sur du cas par cas, et c’est au commerçant ou à l’entrepreneur de négocier le montant de la commission. Habituellement, le montant est fixe et par transaction. A ce frais, il faut ajouter ceux liés au Terminal de Paiement Electronique : abonnement ou achat du TPE, commissions, ligne internet.

Les frais des réseaux de paiement

CB, Visa et Mastercard prélèvent également des frais à l’encaissement. Le réseau CB a le taux le plus faible avec 0,9%, Visa et Mastercard sont à 1,2%. American Express a des commissions plus élevées ce qui explique que son réseau soit moins étendu.

Selon le type de carte, la commission change

La commission sur les paiements en carte bancaire a été plafonnée en 2016, cela concerne les cartes de débit et les cartes de  crédit. Les cartes commerciales ne rentrent pas dans ce cadre. Les paiements issus de cartes étrangères sont également plus onéreux.

La vidéo qui explique tout

 

Bilan des forces et des faiblesses des TPE

Choisir cette solution Les forces Les faiblesses
paykrom Le moins cher, 

Le plus pratique.

1 mois gratuit pour tester ses services de compte pro.

Absence de ticket ce qui peut surprendre les clients. Mais un email est envoyé.

Paykrom est avant tout un compte pro tout-en-un.

MyPos Le plus complet, 

Sérieux, robuste et à très forte capacité évolutive selon les besoins du client.

Excellent rapport qualité-prix.

Plus cher sur certains points car il acceptent de faire ce que les autres ne font pas, comme certaines cartes : American Express, transaction à distance…
Zettle by Paypal Absence d’abonnement et de frais fixes,

Acceptation de nombreux moyens de transaction en ce qui concerne les cartes bancaires et les applications de paiement mobile,

Le client saisit ses coordonnées bancaires,

Zettle est une filiale de PayPal ce qui apporte une véritable sécurité.

Sur Izettle Reader 1 il est possible d’encaisser des paiements étranger, mais pas sur tous les supports.
Sum UP

Simplicité, rapidité d’installation,

Acceptation de nombreux moyens de transaction (les cartes bancaires et applications de paiement mobile).

Le client communique ses coordonnées bancaires au vendeur qui les saisit pour procéder au paiement.

Impossible de recevoir des paiements provenant de l’étranger.

Lyf Pro

Les transactions se font directement via l’application Lyf Pay ;

Le vendeur saisit le numéro du téléphone sur l’application pour procéder au paiement ;

L’application permet de créer des réductions, un compte fidélité…

Le client doit créer un compte Lyf Pay avant de pouvoir effectuer un paiement ;

Les transactions ne peuvent être validées qu’en présence du client qui doit présenter le QR Code généré par l’application.

Paylib

Il s’agit d’une solution 100 % française ;

Les transactions sont sous la responsabilité des banques qui garantissent la sécurité des échanges ;

Aucune manipulation supplémentaire pour le professionnel.

Le client doit avoir activé le paiement Paylib de sa carte bancaire.
Lydia Pro Pas de terminal de paiement, les transactions se font directement via l’application Lydia Pro. Le client doit créer un compte Lydia Pro avant de pouvoir effectuer son paiement.
PayPlug Il est possible de choisir l’offre qui correspond à ses besoins.

La multiplicité des offres fait perdre en simplicité et en lisibilité.

 

Quelques mots supplémentaires :

  • Sum Up a lancé une CB Mastercard internationale, sans contact, rattachée au compte pro. La carte est sans contrat, sans engagement et sans frais mensuels à l’image des autres solutions proposées. Un moyen de pouvoir utiliser directement l’argent encaissé sans passer par le transfert de celui-ci vers la banque. Afin de personnaliser le système du point de vente Sum Up propose également une caisse enregistreuse qui s’adapte aux besoins de l’entreprise.
  • Grâce à la proposition de paiement via un lien unique, Zettle s’impose comme la solution la plus efficace en matière d’encaissement à distance. Ses commissions qui peuvent paraître élevées permettent de bénéficier d’un service correspondant parfaitement aux besoins des professionnels.

Les différents types de lecteur de carte bancaire

Les terminaux fixes

Les terminaux fixes sont les terminaux de paiement électronique que tout le monde connait et a surement déjà utilisé. Comme son nom l’indique, ce lecteur de carte bancaire ne peut pas être déplacé, puisqu’il est connecté en permanence à une prise électrique. Le TPE fixe est relié à internet ADSL/Fibre (terminal fixe en IP) via un câble Ethernet ou à une prise téléphonique (terminal fixe en RTC) pour communiquer avec les serveurs de différentes banques (via le réseau téléphonique donc).

Il offre une plus longue durée de vie à son utilisateur. Cette particularité rend son utilisation plutôt spécifique « au comptoir », ce qui lui a valu la deuxième appellation de « terminal de paiement au comptoir ». Il est en général utilisé dans les commerces où les clients payent uniquement en caisse.

Les terminaux mobiles

Pratiques pour les commerçants qui se déplacent, ou avec une activité saisonnière, ces terminaux portables/terminaux nomades peuvent être utilisés partout, intérieur comme extérieur (déplacement à domicile, marchés…) à la condition de pouvoir capter un réseau de téléphonie. Étant « mobiles » ces terminaux ont une batterie et doivent être rechargés régulièrement, ils se connectent via le Bluetooth, une puce 3G/4G ou le WiFi. Ils offrent l’avantage d’être sans abonnement et sans engagement, ce qui est pratique pour ceux qui ont un petit chiffre d’affaires.

On les retrouve même en vente en grande surface au rayon high tech avec les téléphones ou en ligne sur les sites de entreprises spécialisée décrites ci-dessus. Passer par le site web permet de bénéficier de tarifs plus avantageux.

Le protocole utilisé par ce système

Autre question que l’on peut se poser sur le sujet : comment fonctionne ce système pour encaisser les clients ?

De l’installation à la télécollecte

Il ne suffit pas de brancher l’appareil comme une lampe pour qu’il fonctionne. C’est plus complexe que cela et heureusement dans un certain sens. Le terminal étant censé opérer des transactions avec la banque. En règle générale, la banque fournit d’abord une carte de domiciliation afin de permettre au mainteneur monétique soit l’organisme agréé de paramétrer le TPE, afin que l’argent aille directement sur le compte du commerçant. Pour des TPE comme SumUp l’installation du logiciel est nécessaire pour que le tout fonctionne.

Fonctionnement des transactions

Le TPE effectue les transactions grâce au lecteur de carte à puce, au lecteur de piste magnétique, au code PIN, appel d’autorisation ou paiement sans contact (via NFC). Avant d’accepter les paiements, il les vérifie grâce à un serveur d’authentification à distance, quelle que ce soit la solution de paiement utilisée.

Pour la sécurité de la transaction une autorisation est demandée, la fameuse « autorisation en cours » qui s’affiche après avoir tapé son code secret. La demande d’autorisation s’effectue via une passerelle monétique.

La collecte des fonds

Le TPE garde en mémoire les transactions effectuées par carte bleue/moyen de paiement dans la journée et les transmet à la banque lors de la télécollecte. La télécollecte est l’étape où toutes les opérations stockées sur le terminal au cours de la journée sont effectivement reversées sur le compte de l’entreprise ou du commerçant.

À noter que c’est la banque qui décide de l’heure de la télécollecte et des conditions pour lesquelles une demande d’autorisation bancaire doit être faite (montant supérieur à X€, utilisation intensive de la carte bancaire dans la journée…).

Louer ou acheter un TPE ?

Avant d’acheter ou de changer de terminal, mieux vaut faire le point sur ses besoins afin de choisir l’offre qui lui correspond le mieux.

Comment payent vos clients ?

Dans un cas comme dans l’autre il ne faudra pas négliger le choix de sa ligne téléphonique, car c’est cette dernière qui permet de se connecter et donc d’effectuer les transactions. En fonction de l’entreprise et de ses besoins, il ne faut pas oublier de prendre en compte d’autres moyens de paiement et envisager des équipements additionnels comme un lecteur éditeur de chèque (lecture et édition du chèques, accès aux services de consultation contre la fraude et impression).

Un terminal de paiement en ligne ou à distance

À l’achat comme à la location, il existe une large de gamme de TPE, avec chacun leurs spécificités au niveau du boîtier, de l’écran tactile, terminal portable/mobile ou encore virtuel. Le TPE en ligne est utilisé pour le e-commerce comme pour l’encaissement des clients à distance, très utilisé pendant la pandémie.

 

En ce qui concerne la location les tarifs dépendent d’une part du type de modèle choisi, et d’une autre de la formule choisie. Plusieurs options (souvent avec dépôt de garantie) :

  • location à la banque (en fonction du nombre de transactions), entreprise spécialisée (se rajoute frais de connexion + possible frais de dossier), location hebdomadaire ou mensuelle (tarif fixe quel que soit le nombre de transactions). Dans le dernier cas de figure, les tarifs peuvent aller de 20 à 50€/mois pour une longue durée. Les prix sont plus élevés sur une courte durée : 35€/jour, 150€/semaine ou 80€/mois.
  • L’achat se fait plus généralement pour les nouveaux TPE, les prix vont de 0 euros (lorsque le smartphone sert de TPE) à 350€. La plupart des offres sont sans engagement ni abonnement. Les frais supplémentaires correspondent au pourcentage de 1 à 2% en moyenne prélevé sur les transactions, ainsi que les coûts additionnels : assistance téléphonique, imprimante…

 

 

Liste des établissements