Crédit conso : 2021 sera l’année du digital responsable

Publié le - Auteur Par Hélène N.
Crédit conso : 2021 sera l’année du digital responsable

Chaque année, depuis 1989, l’Observatoire des Crédits aux Ménages (OCM) propose un rapport détaillé concernant la souscription aux crédits immobiliers et à la consommation par les ménages français. Pour cette 33e édition, sortie fin 2020, l’OCM a observé un ralentissement sensible mais continu du taux de crédit des ménages à 46,5% contre 47.4% en 2019. En effet, en raison de la crise sanitaire, ainsi que de l’incertitude sociale et économique, les intentions de détenir un emprunt qu’il concerne un achat immobilier et un bien de consommation se sont dégradées.

Dans le cadre de la 33e édition de ce rapport annuel, l’OCM s’est baséesur un sondage postale effectuée par KANTAR en novembre dernier sur 13 000 ménages. Kantar est une société britannique qui réalise des enquêtes de consommation. Avec un taux de réponse de 75,7%, soit 9 842 de personnes ayant répondu à l’étude dans le temps, voici les résultats et ce qu’il faut en penser.

Les types de projets financés auprès des organismes spécialisés et des banques

Bien que le taux de détention de crédit conso soit à la baisse auprès des magasins ou des grandes surfaces, les prêts issus des organismes de financement ainsi que des banques progressent toujours. Certains établissements proposant le prêt personnel ont fait des gestes conséquents sur les taux dans le but de fluidifier la consommation. Tour d’horizon sur les types de projets financés grâce à ces emprunts.

La majorité des crédits se font auprès des banques ou des organismes de financement

Certes, la part des ménages endettés connaît une diminution considérable en 2020. Par contre, la détention et les demandes de crédit auprès d’une banque ou d’un organisme dédié à cet effet continue à progresser petit à petit. Ce qui est un bon signe de reconnaissance pour les experts en financement. Avec ce recul global, l’usage des cartes de crédit dans les magasins ou les grandes surfaces est aussi en baisse. Cela est également valable auprès des vendeurs. Si un ménage cherche un coup de pouce pour concrétiser un projet, il se tourne désormais vers un organisme spécialisé.

Les différents types de projets qui sont financés

Toujours d’après la 33e édition du rapport de l’OMC, l’utilisation du crédit à la consommation a beaucoup évolué. En effet, les ménages ont fait preuve de plus de prudence, notamment durant les périodes de crise et d’incertitude économique.

Ainsi, l’année dernière la plupart des projets financés par les banques et les organismes de crédits étaient par ordre croissant :

  • L’achat d’un véhicule,
  • L’achat de biens d’équipements : gros électro-ménager, canapé, mobilier divers…,
  • L’achat d’une moto,
  • Des travaux d’amélioration ou de rénovation de logement, etc.

Le type d’allocation des financements reste stable.

Tendance globale en baisse depuis 2019

En effet, si depuis 2019 le prêt à la consommation diminue de manière générale, celui dédié à l’immobilier augmente.

Un recul du prêt personnel depuis 2019

Depuis 1989, l’Observatoire des Crédits aux Ménages n’a jamais constaté un niveau de détention de crédit à la consommation aussi bas qu’en 2020. En effet, suite à la crise sanitaire et à l’instabilité économique, le taux global de détention a baissé considérablement de 24,9% contre 26,5% en 2019.  Seules les détentions d’emprunts obtenus auprès des banques et des organismes de crédits ont lentement progressé. Quant aux crédits obtenus directement auprès des vendeurs et l’usage des cartes (magasins, grande surface, etc.), ils ont largement diminué.

Immobilier : la hausse des accords de financement

Contrairement au taux de détention du crédit conso qui était en baisse, celui du crédit immo a été maintenu, voire a connu une amélioration. Bien que la crise sanitaire et ses conséquences sur l’économie aient sévi sur le monde, la part des ménages ayant obtenu un financement immobilier était de 31,4% et celle des personnes en cours d’accession à la propriété de leur résidence principale était de 24,2% en 2020. Depuis les années 2000, il s’agit du taux le plus élevé enregistré et constaté par l’OCM.

L’avis ComparateurBanque.com sur cette enquête

Il y a plusieurs manières de lire cette enquête. Se contenter de lire les chiffres et résultats ou utiliser ces éléments pour en sortir de grandes tendances qui émergent.

Des organismes qui tirent leur épingle du jeu

Il semble qu’un certain type d’organisme corresponde mieux aux attentes des français. Il s’agit des acteurs du digital. L’effet Covid-19 rendant les déplacements et le contact physique difficiles a une fois de plus participé à l’augmentation de l’utilisation des services en ligne. Les acteurs du crédit en ligne maîtrisent maintenant depuis de longues années leur métier et proposent un parcours clients des plus efficaces :

  • 100% en ligne de la simulation à la signature du prêt,
  • Avec une réponse immédiate de principe,
  • Le tout sur un site web offrant un message très clair et simple,
  • Et avec une proposition plus attractive que partout ailleurs mettant en avant des taux ultra compétitifs.

Certains établissements sont plus propices que d’autres à proposer des taux et des conditions attractives, sous réserve bien entendu de respecter la limite légale du taux d’endettement autorisé. Depuis 2020, date à laquelle nous avons commencé de faire le classement des taux TAEG fixes pour le prêt personnel, l’organisme qui est le plus souvent en tête est Floa Bank, anciennement Banque casino.

Une écoute attentive des besoins

Certains organismes en ligne ont compris que les atouts du digital doivent également être accompagné par une présence humaine de qualité. C’est pour cette raison, qu’ils sont nombreux à soigner la qualité du service client :

  • Disponibilité par téléphone sur de longues tranches horaires,
  • Qualité de l’écoute et des réponses apportées.

Accorder un emprunt c’est aussi aider les ménages à améliorer leur qualité de vie. Le taux et les conditions ne font pas tout. Le respect du taux d’endettement est également et donc une étude poussée du dossier sont la base d’un crédit responsable. 

Le fait de passer par des experts du financement est donc aussi un signe de sagesse.

 

Qui est l’Observatoire des Crédits aux Ménages ? 
C’est Observatoire est en fait un ensemble d’études réalisées par la Fédération Bancaire Française.

 

Mentions légales : 

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez votre capacité de remboursement avant de vous engager.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire