Les maisons individuelles en danger ?

Publié le - Auteur Par Danielle B
Les maisons individuelles en danger ?

Durant son discours en date du 14 octobre dernier, Emmanuelle Wargon, la ministre en charge du Logement a créé une polémique en tenant des propos qui insinuent la fin des maisons individuelles.

La ministre du Logement ne soutient pas le modèle du pavillon doté de jardin

D’après Capital.fr, la ministre s’est exprimée durant la clôture de la démarche « Habiter la France de demain ». Parmi les idées ressorties de cette opération figurait le questionnement sur la place des maisons individuelles.

Ce type de logement n’est pas conciliable avec les enjeux environnementaux

« Habiter la France de demain » a été l’occasion pour la ministre d’affirmer que cette opération vise la mise en valeur d’un autre modèle d’habitat déjà existant en France. D’après ses propos, en plus d’être durables, ceux-ci offrent une vie plus agréable. Ces modèles sont voués à se développer pour venir compléter l’offre existante.

Par la même occasion, elle a souligné que le modèle du pavillon muni d’un jardin ne peut pas être soutenu, et ce pour plusieurs raisons :

  • Il ne présente aucune compatibilité avec les enjeux environnementaux,
  • Il s’agit d’un rêve bâti pour les Français datant des années 1970,
  • Ce modèle d’urbanisation dépend de la voiture utilisée pour les relier,
  • Ce genre de logement est un « non-sens écologique, social et économique ».

 

Plus de trois quarts des Français rêvent d’une maison individuelle

Si pour celle qui est à la tête du ministère du Logement, la maison individuelle ne constitue pas l’idéal, il en est pourtant autrement pour la majorité des Français :

  • D’après une étude conduite par le ministère lui-même, 3 Français sur 4 aspirent à vivre dans une maison habituelle pour en faire un cocon,
  • La plupart d’entre eux souhaitent avoir un balcon, une terrasse ou un jardin, dans la mesure du possible,
  • Ces envies ont été d’autant plus amplifiées par la pandémie.

Aujourd’hui, comme le rappelle le magazine Capital, seuls 55% des propriétaires possèdent une maison individuelle. Souvent, la dure réalité rattrape le rêve des ménages. Compte-tenu du prix élevé de leur logement idéal, en acquérir un devient de plus en plus difficile.

La ministre du Logement clarifie ses propos

Pour modérer ses propos, la ministre du Logement s’est ensuite rapidement exprimée sur son réseau social.

 

Les maisons individuelles ne sont pas vouées à disparaitre

Vivement critiquée pour ses propos, la ministre a tenu à clarifier ses dires et à rassurer sur son compte Twitter. D’après elle :

  • Son discours a été caricaturé,
  • Il ne s’agit pas de mettre une croix sur la maison individuelle,
  • Son but n’est ni d’empêcher ni de dissuader les Français qui rêvent d’en posséder une,
  • D’ailleurs, ce type de logement promet confort, espace et tranquillité.

N’oublions pas que les élections approchent … il ne faut blesser personne dirait-on ?

Une nécessité de repenser les modèles d’urbanisme

Lors de sa mise au point sur son réseau social, Emmanuelle Wargon a ajouté quelques précisions :

  • Les Français demandent également des services de proximité,
  • Souvent, les lotissements situés en périphérie des villes n’y ont pas accès.
  • De ce fait, un sentiment d’exclusion peut s’installer,
  • Il est ainsi nécessaire de repenser les modèles d’urbanisme,
  • Dans les nouveaux modèles d’habitat, les maisons individuelles n’y sont en aucun cas exclues.
  • Les nouveaux logements ne doivent cependant pas empiéter sur la nature,
  • Il est aussi nécessaire qu’ils soient bien desservis.

Pour clôturer son tweet, la ministre chargée du Logement a ajouté qu’elle ne s’oppose pas à la maison individuelle. Elle prévoit cependant de continuer à défendre les modèles d’habitat durables. Ces derniers promettent des perspectives d’avenir en conciliant impératif écologique et logement selon les besoins des Français.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire