Joueur compulsif

Pour certaines personnes il est difficile de se limiter dans ses dépenses, voila pourquoi le choix d’un établissement qui le…

Eko by CA

EKo by CA est la néobanque du Crédit Agricole, pour seulement 2€/mois le client accède à une version édulcorée du Crédit Agricole.

En savoir plus Ouvrir un compte

Pour certaines personnes il est difficile de se limiter dans ses dépenses, voila pourquoi le choix d’un établissement qui le fait pour vous est indispensable. Cette solution peut être également utilisée pour les allergiques au découvert.

La dépendance au jeu est une dépendance silencieuse qui touche des personnes de tout âge. Ces innocents n’ont jamais réalisé que leur vie allait changer en plaçant un simple pari.

Tout cela semblait innocent à l’époque, mais une fois qu’ils sont devenus dépendants au jeu, ils ont commencé un parcours autodestructeur qui a dévasté leur vie et celle de leur entourage.

Une question ?

Voici le processus que certains joueurs compulsifs ont suivi au fur et à mesure que leur dépendance au jeu s’intensifiait. D’abord, le joueur a placé son tout premier pari, il croyait que le jeu contribuait à bloquer le stress dans sa vie, il gagne une petite somme d’argent et pense qu’il peut à nouveau gagner et puis tente à nouveau de gagner.

Puis, le joueur perd à maintes reprises, mais croit toujours que la prochaine fois il va regagner tout son argent. Il cesse de dépenser de l’argent pour les nécessités de la vie et son mode de vie autodestructeur a des effets négatifs sur les personnes qui l’entourent. Après d’innombrable tentatives de gagner, il manque de ressources pour jouer et commence à emprunter de l’argent. Puis il emprunte plus d’argent pour rembourser toutes ses dettes. Après coup, il sera exploité par ceux qui lui ont prêté de l’argent et continue de lutter pour trouver un moyen de s’en sortir.

Enfin, il se rend compte qu’il a un problème de dépendance au jeu, mais il joue encore plus puisqu’il croit qu’il n’a personne vers qui se tourner. Il se rend compte maintenant que ceux qui l’entourent vont découvrir sa dépendance au jeu. Le joueur touche le fond et commence la recherche sans fin pour arrêter sa dépendance au jeu. Le cercle vicieux est en marche.

Les joueurs compulsifs disposent maintenant de ressources pour mettre fin à leur dépendance au jeu.

Comprendre et admettre que l’on est dépendant est le premier pas.
Le suivant est d’arrêter de jouer ou essayer d’arrêter. S’entourer des bonnes personnes peut aider : cercle d’anciens joueurs compulsifs que ce soit au casino, au poker ou n’importe quel autre jeu d’argent.

En parallèle, il faut faire table rase des anciennes solutions de paiement et se concentrer sur une solution où le découvert est impossible et où il est possible de fixer un budget à ne pas dépasser. C’est le cas par exemple des cartes pré-payées ou de certaines néobanques.

Un joueur compulsif a besoin d’une aide externe pour limiter ses dépenses et surtout pour gérer sa dépendance aux jeux. Une des solutions bancaires pour ces personnes est la carte prépayée.

Contrairement à ce que certains peuvent penser, les cartes prépayées sont un outil qui aide les joueurs compulsifs à surveiller leurs dépenses. Le titulaire d’une carte prépayée ne dispose pas de la possibilité de dépenser plus que ce qu’il a sur son compte. Ainsi, il n’a pas à se soucier des frais d’intérêts potentiels en cas de dépassement, puisqu’il n’y aura pas d’agios. En revanche, la carte sera refusée et le paiement impossible si le compte bancaire n’est pas approvisionné suffisamment. Il en est de même pour les solutions de certaines néobanques qui ne permettent pas de découvert. C’est le cas de Eko by CA par exemple. Ce compte se rattache facilement à son compte du Crédit Agricole et se gère à partir de la même application mobile.