Menaces sur la pension de retraite des fonctionnaires

Publié le - Auteur Par Lucie
Menaces sur la pension de retraite des fonctionnaires

Le fonctionnement du système de retraite est assez simple. Les travailleurs actifs versent des cotisations afin de percevoir une pension lorsque leur carrière prendra fin. Les agents de la fonction publique sont également concernés par cela. Cependant, pour ces derniers, il risque d’y avoir un léger changement dans les mois qui suivent. Focus !

Fonctionnaire et retraite : Que se passe-t-il ?

Une baisse du niveau de prestations perçues à la fin de leur carrière menace les fonctionnaires contractuels.

Les cotisations retraite vont augmenter

Les cotisations retraite des contractuels de la fonction publique vont, peut-être, augmenter prochainement. Cela est dû au fait que l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) préconise l’adoption d’un nouveau mode de calcul pour le point d’achat retraite de ces travailleurs. En effet, ce service administratif prévoit une augmentation du prix d’achat de ce paramètre.

Résultat : les pensions des fonctionnaires contractuels vont être impactées. En effet, celles-ci risquent d’être revues à la baisse si cette mesure vient à être adoptée de manière définitive.

Qui est concerné par ce régime de retraite complémentaire ?

Ce sont les fonctionnaires contractuels, les hôpitaux, les collectivités locales ou certains organismes du service public ainsi que les élus locaux qui sont concernés par le régime de retraite complémentaire. En tout, environ 2,9 millions de travailleurs actifs cotisent pour quelque 2,2 millions de retraités.

Ce régime permet à chaque contractuel d’engranger des points en versant des cotisations tous les mois. Cela servira à déterminer le niveau de prestations (pension) qui sera versée à ces travailleurs de la fonction publique lorsqu’ils seront à la retraite.

Réduire la retraite des fonctionnaires : Quelles en sont les raisons ?

Plusieurs raisons poussent l’Inspection générale des affaires sociales à faire baisser les pensions des fonctionnaires contractuels.

L’IGAS dénonce la gouvernance et la gestion de l’Ircantec

L’Inspection générale des affaires sociales envisage d’augmenter le prix d’achat du point suite à un rapport critique qu’elle a publié sur l’Ircantec, le régime de retraite complémentaire des agents contractuels de la fonction publique et des élus locaux. Selon l’IGAS, la gestion et la gouvernance de ce service entre 2017 et 2021 sont plus que mauvaises.

Il faut savoir que ce rapport date de novembre 2021, mais n’a été publié par l’IGAS que le 22 juillet 2022. Le gendarme des affaires sociales dénonce le fait que « des difficultés importantes ont été identifiées » à propos de l’Ircantec. Les reproches faits par l’IGAS, sur son site, à l’encontre de ce régime sont nombreux, à savoir : « une gouvernance défaillante, un attentisme dans le pilotage technique, une stratégie de placement insuffisamment documentée, et une gestion administrative opaque ».

L’IGAS veut anticiper le déficit à venir dans les années 2030

À l’heure actuelle, le régime de retraite est, certes, excédentaire avec une réserve de plus de 13 milliards. Cependant, une anticipation du déficit prévu vers 2030 doit se faire. En effet, un fort déséquilibre risque de se produire sur le long terme puisque l’espérance de vie des fonctionnaires va augmenter.

Face à cela, l’Inspection générale des affaires sociales souhaite faire la modification de certains paramètres du régime de retraite dès 2022. De cette manière, les mesures prises « pourront intervenir de façon douce et progressive ». Autrement dit, le montant des cotisations pour la retraite des affiliés va augmenter peu à peu, d’année en année.

Un coup dur pour les contractuels

L’augmentation progressive des cotisations (par augmentation progressive de la valeur d’achat d’un point) sera dure à encaisser pour les travailleurs concernés. Toutefois, l’IGAS estime que faire baisser petit à petit le rendement du régime est la seule option pour parvenir à un résultat positif sans effet immédiat. Tout simplement parce que les pensions perçues par les retraités actuels ne seront pas impactées.

Par Lucie

Lucie est rédactrice sur ComparateurBanque.com depuis le début. Elle aime tester les offres et partager son expérience. Elle a aussi d'autres casquettes dans l'équipe.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire