Épargne : Quelles sont les habitudes européennes ?

Publié le - Auteur Par Hélène N.
Épargne : Quelles sont les habitudes européennes ?

En matière d’épargne, si nous arrivons à réprimer les envies passagères de dépenses responsables de nos échecs, c’est grâce au système de contrôle qui se trouve dans notre cerveau. Ce qui est surtout impressionnant avec ce système, c’est le fait que sa performance peut être influencée avec des facteurs environnementaux. Ces derniers peuvent être intuitifs chez les consommateurs, mais peuvent aussi être présents à un niveau national. En effet, N26 a constaté que les habitudes d’épargne sont différentes selon le pays où l’on réside et son âge. Faisons le tour de ce constat.

Les habitudes d’épargne par pays

N26 a étudié la manière dont ses utilisateurs en Europe ont épargné en se basant sur l’argent qu’ils avaient placé dans leurs sous-comptes Espaces.

Quatre marchés européens à la loupe

En Allemagne, les utilisateurs N26 ont un revenu mensuel moyen de 2 061,17 €. En 2021, ils sont parvenus à économiser 368,22 € par mois soit environ 18 % de leurs revenus mensuels. Ils figurent donc parmi ceux qui ont le plus épargné.

Les clients N26 de l’Hexagone, quant à eux, ont économisé en moyenne 69,24 € par mois. Ils gagnent en moyenne 1 230,24 € par mois et réalisent donc une épargne en moyenne de 6 % de cette somme. On ne sait pas si c’est pour des raisons économiques ou culturelles, mais par rapport aux autres pays étudiés, les utilisateurs français de N26 ont épargné moins.

En ce qui concerne les habitudes d’épargne en Italie, les utilisateurs N26 ont économisé en moyenne 164,58 € par mois sur un revenu mensuel moyen de 1 016,20 € par utilisateur. Leur économie s’élève donc à près de 16 % en moyenne. Ce chiffre les place au milieu du classement.

Enfin, la première place revient aux clients qui résident en Espagne. Avec un revenu mensuel 1 108,91 € en moyenne, ils sont parvenus à épargner environ 252 € par mois, un montant qui représente pas moins de 23 % de ce qu’ils gagnent par mois.

 

Les villes européennes qui se sont démarquées

Les résultats de cette étude ont permis de connaître les villes dans lesquelles résident les meilleurs épargnants.

  • En Allemagne, ce sont les utilisateurs munichois qui sont en tête de liste. En effet, Munich enregistre la coquette somme de 1 026,18 € épargnée par mois. Cela représente près de 20 % du revenu mensuel moyen d’un utilisateur contre 19 % pour Berlin et 14 % pour Hambourg.
  • En France, ce sont les clients résidents à Paris qui ont économisé 7 % de leurs revenus mensuels alors que les utilisateurs à Marseille sont parvenus à en épargner 2 %.
  • Parmi les zones métropolitaines en Italie, c’est Rome qui réalise le plus d’épargne. Les utilisateurs ont pu économiser 352 €, soit 14 % de leur revenu mensuel moyen. Ce pourcentage est bien plus élevé par rapport à celui de Milan (13 %) et celui de Naples (11 %).
  • Les clients N26 dans la ville de Barcelone et Madrid, quant à eux, ont épargné, 21 % de leurs revenus mensuels alors que les Valenciens en ont mis 18 % de côté.

Les grandes villes et capitales se démarquent des autres endroits.

 

Des répartitions selon le profil

La capacité d’épargne d’une personne ne dépend pas seulement de la ville où elle réside. D’autres facteurs comme l’âge et le sexe sont aussi à prendre en compte.

Les habitudes d’épargne par genre

Le revenu mensuel des hommes est 30 % plus élevé par rapport à celui des femmes. Cependant, ils ont fait peu d’économie. Cela vient confirmer que dans le milieu du travail, les inégalités de genre persistent encore. Cependant, les données ont permis de montrer que les femmes parviennent mieux à économiser que les hommes. Elles ont réussi à épargner en moyenne 22 % de leurs revenus mensuels contre 16 % pour les hommes.

Les seniors sont de meilleurs épargnants

Les épargnes réalisées par les Européens qui appartiennent aux tranches d’âge de 60 à 64 ans sont plus importantes comparées à ceux qui sont âgés entre 18 et 65 ans. Par ailleurs, les femmes de cette tranche d’âge ont économisé 31 % de leurs revenus mensuels alors que les hommes n’en ont réalisé que 20 %.

 

Par Hélène N.

Hélène est rédactrice pour ComparateurBanque.com depuis 2019. Elle traite souvent de sujets liés à l'actualité.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire