Investir le 3 octobre avec ces 4 infos clés

Publié le - Auteur Par Stéphanie Thomas
Investir le 3 octobre avec ces 4 infos clés

 

Après une semaine de météo tout sauf clémente, nous faisant bien sentir qu’il faut dire au revoir à l’été indien et aux journées chaudes, c’est le moment ou jamais de bosser sur son pouvoir d’achat pour se payer une fuite au soleil dès que possible ! Faites-vous une boisson chaude et lisez cette page qui présente :

  • Une nouvelle solution d’épargne,
  • Une idée pour diversifier votre portefeuille,
  • Un focus sur une expression ou le vocabulaire spécifique de ce secteur,
  • Et un éclairage sur le chiffre de la semaine.

Sujet de la semaine :

Évaluer le risque de son placement

Dans la finance il existe un couple inséparable : le rendement et le risque. L’un ne va pas sans l’autre. En effet un placement peu ou pas risqué ne rapportera pas grand-chose. Comme pour les recettes de grand-mère pour ce que cela fonctionne il faut un ingrédient magique et quand il s’agit de placement le secret c’est le risque. Cela vaut aussi bien pour les obligations d’épargne, d’épargnes à terme, de fonds communs que pour les titres boursiers. On recense 3 sources pour les risques liés aux placements.

Le risque lié au produit

De la même manière qu’il existe des ingrédients plus ou moins caloriques que les autres, il existe des produits de placements plus sécuritaires que les autres. Parmi eux on retrouve les épargnes à terme. À l’inverse l’achat d’actions en Bourse d’une seule compagnie, s’apparente à un quitte ou double, cela peut soit vous rendre millionnaire si l’entreprise cartonne, soit vous causer des pertes financières si l’entreprise fait faillite. C’est pourquoi il est important de détenir un portefeuille bien diversifié.

Le risque lié au marché

La bourse, les marchés financiers sont dépendants d’une multitude de variables économiques telles que l’inflation, la balance commerciale, la production nationale ou encore la main-d’œuvre disponible. Ces variables influent sur la bourse, mais si en plus en parallèle les résultats annoncés diffèrent des prévisions des investisseurs et des analystes influents cela aura encore plus d’impact. Quel est le rapport ? Si la bourse subit des baisses en général la plupart des titres sur ce marché perdent de la valeur. Le deuxième effet Kiss Cool : les taux d’intérêt peuvent eux aussi diminuer soudainement, ce que personne ne peut éviter.

Risque lié à l’investisseur

L’investisseur est la dernière composante de cette équation. Son comportement tout comme ses décisions peuvent affecter les résultats. Se séparer d’un titre, d’un fonds au mauvais moment, mettre tous ses œufs dans le même panier… Ce qui induit souvent une perte partielle ou totale du capital investi.

Avant de se lancer, il est toujours bon de se renseigner, de connaître et d’évaluer les risques afin de maximiser ses résultats en fonction de ses attentes. Après tout avant de partir en vacances dans un endroit on vérifie la météo histoire de ne pas partir dans un endroit pendant la saison des pluies, de même qu’on ne part pas en randonnée en tongs et sans bouteille d’eau. Il en va de même en termes d’investissement.

Le conseil pour avoir le cocktail idéal : contacter notre conseiller indépendant et agréé Orias.

 


Enrichir son vocabulaire :

Lexique crypto

Un nouveau vocabulaire est né avec l’avènement des cryptomonnaies. Une chose est certaine l’émergence des cryptomonnaies et du Bitcoin a changé bien des choses, comme la vision et la conception des gens vis-à-vis de la monnaie. De nouveaux termes sont apparus, de nouvelles techniques, de nouvelles perspectives. Pour mieux en saisir les nuances, voici quelques mots clés à connaître.

Altcoin : le terme “Altcoin” ou alternative coin signifie une monnaie numérique alternative au Bitcoin, il est utilisé pour décrire toutes les cryptomonnaies autres que le Bitcoin comme par exemple : Ethereum, Litecoin, Binance Coin…

Fiat monnaie : monnaie dont la valeur provient essentiellement du fait qu’un gouvernement impose son cours légal sur un territoire donné : l’euro, le dollar étasunien, le yuan chinois et le yen japonais. La fiat monnaie s’oppose historiquement aux monnaies-marchandises comme l’or.

Mème coin : Dans sa forme la plus sommaire, un mème Internet est une idée ou un concept simple, propagé à travers le web. Cette idée peut prendre la forme d’un hyperlien, d’une vidéo, d’un site Internet, d’une image, d’un hashtag, d’un personnage récurrent, d’un GIF ou simplement d’une phrase ou d’un mot. Comme par exemple l’image de Batman giflant Robin dont le texte change constamment. Un mème coin est une cryptomonnaie associée à un thème, souvent comme une blague plutôt qu’un produit sérieux. Le premier mème coin est Dogecoin, il se nomme ainsi, car il porte le nom d’un chien populaire sur Internet. Meme est le nom réel d’une autre cryptomonnaie, et il existe des cryptomonnaies avec des noms « meme » tels que imemecrypto, pepememefrogree et jakememe70.

Shitcoin : cryptomonnaie n’ayant pas de projet viable et à l’avenir très incertain. Les shitcoins n’apportent généralement pas ou peu de valeur aux investisseurs et ne sont donc pas intéressants pour de l’investissement à long terme. Attention pour les bitcoins maximalistes, la majorité des altcoins sont des shitcoins…

Stablecoin : cryptomonnaies indexées sur une valeur stable comme le dollar. Comme son nom l’indique, les Stablecoins possèdent une volatilité extrêmement faible, ils sont souvent utilisés comme moyen de diversification plus sûr et fiable.


L’offre de la semaine :

Investir avec Vivid

La startup Vivid permet à elle seule d’accéder aux crypto, aux actions et aux matières premières. Tour d’horizon rapide sur ce qu’elle propose.

Fonctionnement de Vivid

Voici comment la fintech Vivid fonctionne : un compte gratuit sans banque basé en Allemagne avec un Iban DE et une carte Metal offerte. Il est aussi possible de souscrite au compte payant Prime à 9,90€ par mois. L’achat de cryptomonnaie est aussi possible avec le compte sans frais. Les nouveaux inscrits bénéficient même de Vivid Prime offert pendant 3 mois. Une fois les 3 mois passés, à eux de choisir le forfait qui leur convient, dans tous les cas ils gardent leur carte métal. Vivid c’est jusqu’à 140€ d’économies par mois sur les frais et le cashback.

Acheter des crypto avec Vivid

Avec Vivid il est possible d’acheter et de vendre des cryptos 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, en temps réel. Pour ce faire, c’est très simple avec un accès instantané à vos fonds via l’argent de vos « Pockets » (différents comptes dont chacun a une destination, épargne, voyage, apport, retraite…). Les bénéfices réalisés peuvent être récupérés à tout moment directement (aucun délai) sur le compte Vivid.

L’établissement propose deux solutions :

  • Vivid Standard : une transaction gratuite par mois, au-delà c’est 1% de frais par transaction (avec un minimum de 0,79€).
  • Vivid Prime : nombre illimité de transactions gratuites.

Pour commencer à investir dans des cryptomonnaies fractionnées pas besoin d’une grosse somme, ni de montant minimum imposé, 0,01€ suffit pour se lancer.

Pour en savoir plus, pour des questions ou un éventuel problème, il suffit d’envoyer un message via le chat de l’application pour obtenir instantanément de l’aide et d’un vrai interlocuteur, en français, anglais ou allemand. Le tout sans aucun temps d’attente ! Ce qui de nos jours est assez rare pour être souligné.


Le chiffre de la semaine :

5 ans pour se préparer à l’arrivée du Metaverse

Qu’est ce que le Metaverse ?

Le terme « metaverse » est une contraction des mots « meta » et « universe », qui veut dire méta-univers ou plus littéralement « au-delà de l’univers ». Il s’agit d’un univers parallèle entièrement virtuel actuellement développé par les géants du web. Un individu pourra y mener une seconde vie numérique à l’aide d’un avatar un peu comme dans les Sims. Pour les cinéphiles cela peut rappeler les films de science-fiction : Ultimate Game avec Gerard Butler ou Clones avec Bruce Willis. En ce moment le sujet est au cœur des aspirations des GAFAM, notamment depuis que Mark Zuckerberg (fondateur de Facebook) a investi plusieurs milliards de dollars dans son metaverse baptisé “Horizon” qu’il prophétise comme le prochain “Graal des interactions sociales”.

Un secteur à très fort potentiel

Nouveau Graal pour les GAFAM et les éditeurs de jeux vidéo depuis le début la réalité virtuelle, le metaverse n’est pour autant pas si inconnu du grand public. Pour certains cela ne signifie rien, car ils ne se doutent pas qu’ils connaissent déjà ! En effet que ce soit les joueurs directement ou les parents de joueurs, il a eu tout d’abord le jeu Second Life et maintenant Fortnite.

Pour ne pas être en reste sur le sujet Mark Zuckerberg veut miser sur sa division de réalité virtuelle et de réalité augmentée « Facebook Reality Labs » (FRL) pour que « d’ici 5 ans environ (…) les gens nous perçoivent avant tout comme une entreprise du Metaverse ». Son projet, actuellement en version bêta, se nomme « Horizon Workrooms », et constitue une nouvelle façon de collaborer au travail via son casque de RV (réalité virtuelle) « Oculus Quest 2 ».

Concrètement cela signifie qu’un utilisateur peut partager des fichiers depuis son bureau et faire du brainstorming sur des tableaux blancs infinis, il peut également discuter avec ses collègues dans la salle virtuelle (16 personnes max) ou avec des personnes qui l’ont rejoint par appel vidéo (jusqu’à 34 autres personnes).

On s’éloigne du jeu vidéo là me direz-vous. Les Metaverses sont également apparues comme une évolution du bureau post-covid (on pourrait dire télétravail 3.0). Les analystes du cabinet Forrester, cabinet qui accompagne les organisations dans leur transformation technologique et humaine, expliquent dans un récent rapport que la création d’un bureau dans un cadre virtuel pourrait être un antidote à la fatigue du Zoom. Voici les 4 principaux avantages qu’ils y voient :

  • La reproduction de l’expérience d’un bureau en « vrai ».
  • Créer une expérience partagée et renforcer les valeurs de l’entreprise.
  • Développer une culture commune.
  • Mettre fin au débat entre le plan de bureau ouvert et le bureau privé.

En 2020, ce cabinet a commencé ses expériences de réalité virtuelle. Pour cela il a construit un salon virtuel pour 150 directeurs généraux dans 25 pays. L’entreprise dispose désormais d’un « Nième étage » pour créer une expérience partagée entre les employés ou organiser des formations.

Il y a encore d’autres usages, comme des simulations pour l’industrie, des visites de musées, des tests de conduite autonome pour Mercedes, des tests sur la 5G pour Ericsson, Omniverse et son espace virtuel partagé à destination d’ingénieurs, de développeurs et de créateurs afin de créer des simulations…

Notre conseil : regarder les entreprises qui misent sur cette évolution pour essayer d’y prendre part.


Mentions légales 

Dans le cadre d’un contrat d’assurance vie, les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.
Investir en Bourse, dans les crypto, dans une SCPI ou les ETF comporte un risque de perte totale ou partielle en capital.

 

Un Crédit vous engage et doit être remboursé à échéance. Vérifiez votre capacité d’endettement avant de signer un contrat.

Cet article est exclusivement destiné à l’information. Avant de faire un choix dans un produit financier ou de vous lancer dans une action, renseignez-vous auprès de notre conseiller qui vous guidera au mieux. Il réalisera pour vous un bilan social et patrimonial et vous guidera.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire