Le créateur de Terra, Do Kwon, blâme SBF et Genesis pour avoir déclenché la chute de Terra

Publié le - Auteur Par Tony L.
Le créateur de Terra, Do Kwon, blâme SBF et Genesis pour avoir déclenché la chute de Terra

Le fondateur de Terra, Do Kwon, se demande si Genesis Trading a fourni 1 milliard de dollars UST à Sam Bankman-Fried (SBF) et Alameda Research comme munitions contre Terra Luna. Du neuf, sur une histoire en lien avec le crash de Terra Luna ? Enhardi par un article du New York Times, Do Kwon, a fait de sérieuses allégations contre SBF et ses liens avec Genesis Trading et Voyager.

SBF a-t-il participé à la faillite de Terra Luna ?

Les autorités enquêteraient pour savoir si SBF aurait pu manipuler le prix de Terra UST et de Luna au profit d’Alameda et de FTX.

Dans une série de tweets, Do Kwon a récemment accusé Sam Bankman-Fried d’avoir intentionnellement écoulé (dumping) 1 milliard de dollars de TerraUSD (UST) pour désancrer (de-peg) l’UST du dollar et affaiblir les réserves de la Luna Foundation Guard (LFG).

Les tweets sont venus en réponse à un article du New York Times qui rapportait que SBF faisait actuellement l’objet d’enquêtes sur une possible manipulation de marché ayant joué un rôle dans l’effondrement de Terra.

« Les procureurs américains à Manhattan examinent la possibilité que M. Bankman-Fried ait manipulé les prix de deux devises interdépendantes, TerraUSD (UST) et Luna, au profit des entités qu’il contrôlait, notamment FTX et Alameda Research, un fond spéculatif qu’il a cofondé et détenu”, a écrit le New York Times citant des sources anonymes connaissant le sujet.

Une enquête est en cours

Il convient de mentionner que l’enquête en est encore à ses débuts et que les enquêteurs n’ont rien prouvé de manière formelle. Selon le rapport, ces investigations font partie d’une enquête plus large au sujet de l’effondrement de FTX.

Le 8 decembre, Do Kwon, sur Twitter, a exprimé la conviction que le rapport était probablement véridique car il soupçonne que FTX ou Alameda ont contracté un prêt de 1 milliard de dollars UST auprès de Genesis, pour attaquer le “peg” de l’UST. De plus, Kwon affirme qu’à peu près au même moment, Alameda a emprunté des milliards en Bitcoin à Voyager pour les écouler sur le marché afin d’affaiblir les réserves Bitcoin de Luna Foundation Guard (LFG).

De plus, le fondateur de Terra form labs (TFL) affirme que ce n’est pas la première fois qu’Alameda cible l’UST. Par exemple, Kwon a déclaré qu’en février 2021, l’UST a fait face à une « contraction monétaire » en raison d’une liquidation rapide de 500 millions d’UST par Alameda.

« Ce qui est fait dans l’obscurité viendra à la lumière« , présume le fondateur de TFL.

Lire notre article → Révélations sur l’interwiew de Do Kwon : créateur de Terra Luna. 

La Twittosphère animée par l’éventualité de cette manipulation

Il convient de noter que SBF n’est pas étranger aux transactions d’arbitrage contre des stablecoins. Au plus fort de l’effondrement de FTX, Alameda a ouvert d’énormes shorts sur Tether (USDT), désarrimant (de-peg) temporairement le stablecoin dans ce que beaucoup pensaient être un ultime effort pour récupérer toutes leurs pertes en un seul trade.

Sans surprise, les commentaires de Kwon ont attiré une multitude de réponses de la part des membres de la communauté crypto.

Algod (@AlgodTrading), qui a prédit le désancrage de l’UST et a gagné en notoriété en pariant contre Do Kwon en réponse au fondateur de TFL aujourd’hui, a affirmé que Luna était vouée à l’échec indépendamment d’une attaque. « Attaque ou pas, Luna se serait déjà effondrée », a tweeté Algod.

Le fondateur de Gokhstein Media, David Gokhstein, tout en indiquant qu’il n’était pas fan de Kwon, a révélé qu’il croyait que la séquence des événements mis en évidence par Kwon était plausible. « Je ne veux pas croire Do Clown, mais je peux voir ce qui se passe », a tweeté Gokhstein.

Aucune issue en vue pour les investisseurs Terra à l’heure actuelle.

Rappel sur la chute de Luna

L’effondrement de l’écosystème Terra en mai a détruit au moins 60 milliards de dollars de fonds et a déclenché un effroi à l’échelle du marché qui a nui à tous les investisseurs en crypto.

Même après sept mois, la véritable raison de l’effondrement de Terra reste à déterminer même si beaucoup ont rejeté la faute sur Do Kwon, TFL et LFG. Cependant, le fait que les autorités sud-coréennes aient délivré un mandat d’arrêt contre Do Kwon a grandement contribué à renforcer le sentiment qu’il était coupable. Aujourd’hui, Kwon continue à défier les procureurs sud-coréens, affirmant qu’il n’avait participé à aucun acte répréhensible.

SBF n’en fait toujours qu’à sa tête et ne se précipite pas pour rentrer aux USA.

Once upon a time … la vie de SBF

Pendant ce temps, l’enemi public numéro un de la crypto, Sam Bankman-Fried a raté une échéance cruciale pour confirmer sa comparution à une prochaine audience du Comité sénatorial.

L’ancien PDG de FTX, SBF, a raté la date limite du jeudi 8 décembre pour répondre à une demande du Comité sénatorial des banques de témoigner lors de la réunion du Comité le 14 décembre. Cela pourrait lui valoir une assignation à comparaître du Congrès. Il avait signalé qu’il ne voulait pas témoigner devant le Congrès des États-Unis tant qu’il n’aurait pas « fini d’apprendre et d’examiner ce qui s’était passé ».

Le 8 décembre, le président du comité sénatorial des banques, du logement et des affaires urbaines, Sherrod Brown, et un membre important du comité, le sénateur Pat Toomey, ont publié une déclaration sur la demande. Parallèlement à ça, le Texas State Securities Board (SSB) a invité Sam bankman-Fried à assister à l’audience sur la vente présumée de titres non enregistrés le 2 février.

La chute de FTX continue de provoquer des remous partout dans le monde.

À Singapour, le Premier ministre Lee Hsien Loong et le vice-Premier ministre Lawrence Wong doivent faire face à une série de questions brûlantes sur leur incapacité à protéger les investisseurs de détail.

En Europe, la présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, a souligné l’échec de FTX en déclarant la nécessité du deuxième paquet de réglementations cryptographiques après l’entrée en vigueur de MiCa. Ses collègues du comité des services financiers de la Chambre des États-Unis accorderont également une plus grande attention à l’affaire FTX lors de l’audience spéciale prévue le 13 décembre.

Lire notre article → Le fondateur de FTX, Sam Bankman-Fried, tente d’échapper à ses responsabilités. 

Par Tony L.

Passionné de cryptos, Tony vous propose régulièrement des articles ou des dossiers exclusifs dans lesquels il partage avec vous le fruit des ses réflexions et de ses investigations. Il vous invite à le suivre en immersion dans l'univers fascinant de la blockchain et des crypto-monnaies.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire