L’AMF : quels placements financiers ont le plus la cote ?

Publié le - Auteur Par Lucie
L’AMF : quels placements financiers ont le plus la cote ?

Quels sont les produits financiers qui ont le vent en poupe ? L’analyse des publicités et communications des établissements financiers peut éventuellement nous éclairer !

En effet, grâce à elles, nous pouvons déterminer quels sont les placements qui ont attiré le plus les français. Si on part du principe que les organismes financiers mettent en avant les produits qui ont la côte, ceux sur lesquels il faut se positionner et où la concurrence est rude.

La lettre mensuelle de l’AMF traite de ce sujet au mois d’avril 2022 et voici ce que nous avons retenu.

Les investissements spéculatifs : crypto-actifs et produits dérivés

Commençons par un constat sur la montée en puissance des investissements alternatifs et spéculatifs : les crypto-actifs et les produits dérivés.

La montée des crypto-actifs…

Les crypto-actifs montent en flèche !

En France, 1 million de personnes au total en détiennent, soit 1,9% de la population.

Mais ce taux monte à 4,4% chez les moins de 35 ans, signe d’un engouement pour les cryptos chez les plus jeunes. Et toujours chez les moins de 35 ans, 19% affirment en détenir au sein de leur foyer.

À l’échelle mondiale, le nombre d’utilisateurs de portefeuilles Bitcoin est en forte croissance depuis quelques années, avec un total de plus de 80 millions de portefeuilles au premier trimestre 2022, selon Statista.

À noter : ces chiffres sont à prendre avec précaution, car il existe toujours un risque de sur-déclaration (on peut avoir simplement testé ce type d’investissement, sur un montant très faible et ne plus détenir de crypto-actifs).

… et des produits dérivés

10% des publicités financières ont concerné des offres d’instruments financiers spéculatifs, tels que les produits dérivés. Une attention particulière doit être portée à ce secteur financier, car il concerne les investisseurs avertis, or ⅔ des publicités ont été diffusées dans des médias grand public.

Attention : l’investissement dans les produits dérivés présente un risque de perte en capital important. La majorité des investisseurs perdent leur mise. Il est recommandé de n’investir que des sommes très peu significatives au regard du patrimoine total ou des revenus.

Les investissements traditionnels restent majoritaires

Malgré cette montée en puissance des produits de placements alternatifs, une partie significative de la communication financière porte toujours sur des produits plus traditionnels.

Livrets d’épargne et assurance-vie

Au cours de l’année 2021, 30% des publicités ont concerné les livrets d’épargne défiscalisés, tandis qu’un tiers portait sur les contrats d’assurance-vie (y compris le PER inclus dans un support d’assurance-vie). Les organismes financiers mettent souvent en avant les avantages financiers : frais réduits, taux boostés, etc.

Il est à noter que le développement durable et en particulier l’existence de supports labellisés ISR sont de plus en plus mis en avant par les établissements financiers.

Introductions en bourse

L’année 2021 a vu également de nombreuses publicités pour les introductions en bourse, en particulier sur la thématique du développement durable, avec l’ouverture du capital de sociétés telles que HDF Energy, Groupe Berkem, Largo, AMA ou encore Waga Energy.

On se souviendra des IPO, Initial Public Offering de Nu Bank, AirBNB, GoPro, Zoom …

 

Les placements non garantis très présents

Une dernière catégorie de produits tient encore une large place dans la communication (40% des publicités) : celle des placements non garantis.

Parmi ces placements, on trouve principalement :

  • La pierre-papier, via les SCPI (10% des publicités),
  • Les fonds ISR, les fonds d’actions et les ETF (10% également).

Nos conseils sur les placements financiers et la publicité

L’AMF nous alerte également dans sa lettre d’information sur les réclamations les plus fréquentes reçues par ses services. Celles-ci concernent les produits financiers suivants, pour lesquels la vigilance est donc de mise : crypto-actifs, Forex, propositions d’investissement dans des Ehpads et parkings, ainsi que livrets dits “THF” (Très Haute Fréquence).

Pour tout besoin de conseils ou de renseignements, n’hésitez pas à nous contacter. Notre équipe compte un conseiller financier spécialisé, à votre écoute !

Par Lucie

Lucie est rédactrice sur ComparateurBanque.com depuis le début. Elle aime tester les offres et partager son expérience. Elle a aussi d'autres casquettes dans l'équipe.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire