PER : cet avantage fiscal méconnu

Publié le

Le Plan Épargne Retraite (PER) est le produit d’épargne retraite qui est venu remplacer le PERP (Plan d’Épargne Retraite Populaire) et le contrat Madelin qui ne sont plus commercialisés depuis le 1er octobre 2020. Le PER donne droit à des avantages fiscaux tout en se constituant un capital (ou une rente) débloqué au moment de son départ à la retraite. Retrouvez ici tout ce qu’il faut savoir sur le PER. Et surtout, découvrez cet avantage fiscal du Plan Épargne Retraite que beaucoup ignorent.

Des PER qui sortent du lot

Plan Épargne Retraite : ce qu’il faut savoir

Qu’est-ce qu’un PER ?

Le PER est un contrat individuel d’épargne retraite à long terme. L’objectif de ce produit financier est de permettre d’économiser tout au long de sa vie active afin de disposer d’un capital au moment de son départ à la retraite. Pour cela, les sommes versées sont généralement déposées sur un compte titres. La gestion des fonds se fait, la majeure partie du temps, sous forme pilotée. Plus l’âge de la retraite approche, plus les capitaux sont orientés vers des supports sécurisés. La personne à ensuite le choix entre percevoir :

  • Un capital ;
  • Une rente ;
  • Une partie en capital, l’autre sous forme de rente.

Le PER est accessible à tous. En effet, aucune condition liée à l’âge ou à la catégorie professionnelle n’est appliquée.

Déduire de ses impôts les versements effectués sur son PER

Les versements effectués sur un PER au cours d’une année sont déductibles des revenus imposables de cette même année. Le montant des sommes déductibles est toutefois plafonné de la façon suivante (c’est le plafond le plus élevé qui est systématiquement appliqué) :

 

Pour les salariés Pour les indépendants
10% des revenus professionnels de l’année, nets de cotisations sociales et de frais professionnels (dans la limite de 32 909€).

OU

4 114€ si le montant obtenu avec la formule précédente est plus élevé.

10 % des bénéfices imposables de l’année dans la limite de 329 088€ + 15% du bénéfice imposable compris entre 41 136€ et 329 088€.

OU

4 114€ + 15% du bénéfice imposable compris entre 41 136€ et 329 088€, si ce montant est plus élevé.

 

L’avantage fiscal insoupçonné du PER

La fiscalité appliquée lors de la sortie

La fiscalité dépend de la façon dont le propriétaire du PER perçoit les capitaux générés, et s’il a ou non déduit le montant des versements de son revenu imposable :

Fiscalité appliquée
Sortie en rente Sortie en capital
La personne a déduit de ses revenus imposables les versements volontaires effectués La rente est soumise à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux

(17,2%)

Impôts sur le revenu pour la part correspondant aux versements volontaires

+

prélèvement forfaitaire de 30% sur les produits générés

La personne n’a pas déduit les versements de ses impôts Imposition selon les règles applicables aux rentes viagères à titre onéreux pour la partie correspondant aux versements volontaires

+

Impôts sur le revenu et prélèvements sociaux

(17,2%) sur la partie restante

Exonération d’impôts sur le revenu et de prélèvements sociaux sur la partie correspondant aux versements

+

prélèvement forfaitaire de 30% sur les produits générés

PER, plus intéressant que l’assurance vie ?

Dans le cadre d’une utilisation optimale de la fiscalité, le PER permet donc de bénéficier d’une déduction fiscale sur les versements. Les capitaux sont ensuite soumis à l’impôt sur le revenu au moment où ils sont retirés.

Prenons un exemple concret :

Une personne souhaite placer 1 000€, son taux d’imposition est de 30%. Le fait de placer cette somme sur son PER lui permet de « retarder » l’application de l’impôt sur le revenu. De fait, c’est bien 1 000€ qui seront valorisés dans le PER et qui produiront des intérêts. Sans placer son argent ou en choisissant un autre produit financier qui ne permet pas de déduire les versements de l’impôt sur le revenu (l’assurance vie notamment), la personne ne pourrait disposer que de 700€ (1 000€ moins 30% d’impôts).

Il s’agit d’un avantage trop peu mis en avant du PER. En effet, même si la rémunération d’un PER peut être moins intéressante qu’un contrat d’assurance vie, sur le long terme et dans certains cas, c’est bien ce produit qui permet de générer un capital plus important.

Besoin de conseils en investissement ? Cette page est uniquement informative. En revanche, vous pouvez contacter notre conseiller indépendant et enregistré à l’Orias. Il vous aidera gratuitement à construire un plan pour préparer votre retraite.

Par Stéphanie Thomas

Directrice de publication du site.

Les autres établissements de notre comparatif