Assurance perte d’emploi : à quoi cela sert vraiment ?

A la signature d'un crédit immobilier, il est demandé de souscrire à une assurance emprunteur. Celle-ci peut couvrir la perte d'emploi. Il sera primordial de bien lire les conditions de cette clause.

Comment être le mieux couvert en cas de perte d'emploi? 3 outils

Chômage partiel et assurance emprunteur : la déception mais…

En savoir plus

Avec cette crise sanitaire qui sévit, il s’avère être intéressant de se tenir au courant des solutions qui assurent un revenu complémentaire. Une incapacité temporaire totale de travail ou le chômage peut impacter les ressources financières d’un ménage. Certains organismes sont à même de proposer une assurance perte d’emploi aux personnes confrontées à cette période incertaine. Zoom sur ce type d’assurance qui gagne à être connu !

Tout savoir sur l’assurance perte d’emploi

L’assurance perte d’emploi préserve l’assuré du licenciement économique en excluant le licenciement pour faute, la démission, la rupture conventionnelle et les fins de CDD.

Qu’est-ce que c’est exactement ?

Cette assurance intervient en cas de licenciement dans le cadre d’une incapacité temporaire totale de travail ou dans un CDI. La personne reçoit par la suite une indemnité par mois qui court sur une durée définie au préalable. En cas de chômage, l’assurance perte d’emploi vient en complément des indemnités qui sont perçues d’une manière légale. Elle offre un véritable coup de pouce budgétaire !

 

Pour qui ?

L’assurance perte d’emploi s’inscrit généralement dans le cadre d’un crédit immobilier. Une personne qui ne touchera plus son salaire aura du mal à rembourser son ou ses crédits.

En général, cette assurance est prévue pour les salariés, mais sous certaines conditions :

  • Il faut avoir l’âge légal pour travailler, c’est-à-dire 18 ans et plus lors de la souscription.
  • Il faut également être rémunéré et résider en métropole. L’assuré ne doit pas être en préavis de licenciement ou en période d’essai.

Concernant l’âge limite, certains organismes proposent une souscription jusqu’à un âge avancé (59 ans). Cette option permet alors à l’assuré de finir ses années d’activités avant de partir à la retraite.

Un revenu supplémentaire libre à 100%

Ce type d’assurance entre en vigueur pour pallier le manque financier d’un foyer suite à la perte d’emploi. Dans ce contexte, les indemnités qui sont perçues ne sont affectées à aucun usage. Ces dernières sont utilisées sans avoir à fournir aucun justificatif.  Pour des projets de vacances, se procurer un nouveau mobilier, réparer son matériel informatique… L’argent peut s’utiliser au gré des envies de son possesseur.

Informations supplémentaires sur la garantie perte d’emploi

Cette garantie facultative est indispensable lorsque l’assuré souscrit à une assurance emprunteur demandée avec un crédit.

Divers contrats via les assureurs

Comme les procédés d’application de l’assurance perte d’emploi ne disposent d’aucune réglementation sévère, ceux-ci peuvent varier d’un contrat à un autre. Chaque assureur peut poser ses propres conditions définissant le déclenchement de cette garantie. Au moment de la souscription, l’assuré doit donc analyser le contrat qui mentionne ces  conditions.

Le délai de carence et celui de franchise

Ces deux éléments jouent grandement sur le paiement des indemnités. Le délai de franchise est pris en compte à chaque déclaration et conditionne le temps d’attente du versement des indemnités. En revanche, le délai de carence débute et n’intervient qu’une seule fois au moment de la signature du contrat.

À quelle indemnisation prétendre en cas de perte d’emploi ?

En principe, la garantie n’est prise en compte que quelques mois après la signature du contrat. L’indemnisation peut alors prévoir le paiement total ou partiel de la mensualité due. L’assuré peut payer ce versement immédiatement ou après le délai de carence, c’est-à-dire à un moment où il ne pourra pas profiter de l’indemnisation prévue pour sa couverture « perte d’emploi ».

 

Comment faire pour être indemnisé ?

Pour bénéficier de la garantie perte d’emploi, l’assuré doit justifier de sa situation professionnelle. Il doit alors fournir les documents suivants à son assureur :

  • Un contrat de travail,
  • Une lettre de licenciement,
  • Une attestation qui doit être adressée à Pôle Emploi.

Ces documents sont renseignés à titre informatif, car cette liste est non exhaustive.

 

Mise en garde sur l’assurance perte d’emploi

L’assurance perte d’emploi a de nombreuses limites.

Elle ne couvre pas tous les types de perte d’emploi

La question de cette assurance perte d’emploi se pose de tout temps, cependant le confinement imposé en période de Covid19 a eu des dommages collatéraux ayant fortement impactés la solidité financière des ménages français. Rappelons la déception de ceux mis au chômage partiel qui n’ont pas été indemnisé par cette assurance. Seul le licenciement économique est pris en compte pour l’assurance perte d’emploi

Son coût est important et le paiement des indemnités incertain

Sa part est conséquente dans le budget de l’assurance emprunteur que la personne qui a contracté un crédit immobilier doit payer tous les mois.

 

Liste des établissements