Assurance animaux : ce qui est pris en charge ou pas

Nos amis à poils et qui marchent à quatre pattes (précision importante à ajouter) peuvent coûter chers s'ils sont habitués à fréquenter les cabinets vétérinaires. Une assurance peut faire baisser la facture. Qu'est ce qui est pris en compte ?

3 outils pour baisser la facture santé de votre animal

En fonction du contrat d’assurance animaux souscrit, la prise en charge des dépenses liées aux soins prodigués par un vétérinaire peut être totale ou partielle. Si les frais relatifs à certains soins sont remboursés selon l’assureur et la formule contractée, des exclusions peuvent avoir lieu.

Les actes et soins remboursés

Les soins pris en charge par la mutuelle santé pour animaux sont en principe listés dans le contrat.

Les soins courants

Des remboursements vont avoir lieu pour les soins courants :

  • en cas de maladie,
  • en cas d’accident.

Les soins courants du vétérinaire tels que les frais chirurgicaux, les consultations, l’hospitalisation sont généralement pris en charge. Les taux de remboursement peuvent varier entre 50 à 100% en fonction de la formule contractée.

Le décès

Le propriétaire d’un animal peut prétendre à une indemnité s’il a souscrit une assurance décès en option. En effet, si l’animal assuré vient à décéder suite à un accident ou à une maladie, l’assureur couvre les frais liés aux obsèques.

L’assureur peut indemniser jusqu’à 1500 €. Cependant, certaines conditions sont imposées :

  • le vétérinaire doit délivrer un certificat de décès,
  • le décès est survenu :
  • avant ses 10 ans pour le chat,
  • entre 7 et 10 pour le chien, selon la race.

L’indemnisation sera refusée dans les cas suivants :

  • décès suite à des combats illégaux,
  • euthanasie dont la raison n’est ni légale ni médicale,
  • défaut de vaccins obligatoires,
  • décès suite à de mauvais traitements du propriétaire.

Les soins de prévention

Selon la formule souscrite, les soins de prévention suivants peuvent être remboursés :

  • les vaccinations,
  • l’homéopathie,
  • la stérilisation,
  • le détartrage,
  • le vermifuge,
  • les produits antipuces et autres parasites externes,
  • le bilan de santé,

Pour couvrir les soins de prévention, les assureurs proposent un forfait annuel qui peut aller jusqu’à 150€. En principe, il peut être utilisé deux fois par an.

Les exclusions

Les cas où les prises en charge sont exclues

Dans certains cas, les frais engendrés ne sont pas remboursés :

  • les maladies congénitales et héréditaires,
  • les accidents ou maladies déjà survenus ou connus lors de la souscription à l’assurance,
  • les maladies dont la survenue pouvaient être évitées par un vaccin,
  • les assureurs imposent un âge minimum allant de 2 à 3 mois, et un âge maximum de 7 à 10 ans pour pouvoir souscrire un contrat d’assurance animaux,
  • les soins ayant eu lieu durant une période de suspension de garantie,
  • les actes dispensés durant le délai de carence déterminé par l’assureur,
  • les frais qui ne font pas partie de ceux pris en charge par l’assureur et listés dans le contrat,
  • les dépenses engagées au-delà du plafond annuel,
  • les frais relatifs à des accidents ou à des maladies consécutifs à une négligence ou à un mauvais traitement,
  • les soins en matière de chirurgie esthétique,
  • les actes d’implantation de prothèse,

La franchise

Les contrats d’assurance santé pour animaux peuvent prévoir une franchise annuelle. Il s’agit d’une somme forfaitaire ou calculée sous forme de pourcentage par rapport aux éventuels frais liés aux actes et soins engagés. Elle ne concerne que les actes de soins courants. Le montant de la franchise reste à la charge du propriétaire de l’animal et sera déduit du premier remboursement de l’année de l’assureur. En moyenne, la franchise tourne autour de 75 €. Son montant maximum peut aller jusqu’à 150 €.

Certes, une assurance animaux permet d’éviter les factures salées des vétérinaires. Cependant, il est conseillé de s’informer notamment sur les soins remboursés, le système de remboursement de l’assureur, l’estimation de la franchise annuelle et le plafond de remboursement annuel.

Liste des établissements