Covid19 : Comment protéger nos animaux ?

Publié le - Auteur Par Stéphanie Thomas
Covid19 : Comment protéger nos animaux ?

Depuis que la pandémie du Covid-19 se propage en France, plusieurs personnes se demandent comment protéger au mieux leurs animaux de compagnie. Par peur d’être contaminés, certains individus n’hésitent pas à prendre des mesures draconiennes qui peuvent nuire à ces boules de poils. Par ailleurs, le confinement entraîne la fermeture des refuges et risque d’accroître le nombre d’animaux en abandon.  On peut aussi se demander que faire pour les protéger toute l’année, sans avoir l’impression qu’ils partent avec notre caisse (ce qui fait référence à l’image de cet article). Alors que faire ?

Le nettoyage de nos animaux

Il n’existe pas encore de preuve scientifique qui justifie que les animaux de compagnie transmettent le coronavirus. Toutefois, par précaution, voici quelques mesures de protection. 

Ne surtout pas utiliser des gels désinfectants ou du javel

Pour laver les animaux de compagnie, il faut de les mettre en contact avec de l’eau de javel ou du gel hydroalcoolique. En effet, se sont des produits toxiques qui peuvent causer de graves brûlures. S’il arrive que l’animal ingère une quantité importante du produit, il pourrait en mourir. Il n’est pas aussi nécessaire d’appliquer du gel hydroalcoolique sur leurs pattes de la même façon que les hommes en mettent sur leurs mains. La boule de poils pourrait le lécher et en avaler. Cela risque de provoquer des dommages digestifs, des troubles du comportement, et même de l’empoisonner. Par ailleurs, l’utilisation de ces produits peut être considérée comme des maltraitances infligées aux animaux étant donné les dégâts causés.

Laver l’animal et ses affaires avec de l’eau et du savon

  • Il est possible de laver l’animal et ses affaires délicatement sans nuire à sa santé. Pour cela, il suffit de passer son panier et ses jouets en machine. Cependant, il est nécessaire de vérifier que les matériaux qui constituent ces accessoires sont bien résistants afin d’éviter de les abîmer. En France, les animaleries font partie des commerces autorisés à rester ouverts durant le confinement.
  • Par ailleurs, un simple lavage à l’eau et au savon adapté à l’animal ou à l’eau et au bicarbonate (qui sera la solution la plus naturelle et recommandée) suffit largement pour son nettoyage. Il ne faut quand même pas en abuser. Les animaux n’ont pas besoin d’être lavés tous les jours, une fois par semaine en temps de crise comme celle-ci suffira. En effet, les chats font déjà seuls leur toilette. Quant aux chiens, leurs peaux peuvent être sensibles et ne pas supporter des lavages trop réguliers.

La vigilance intelligente

Ce qui est primordial c’est de se laver les mains après l’avoir touché ou s’être fait lécher. Il est plus que jamais recommandé de ne pas caresser les animaux dans la rue. Son propriétaire est peut-être porteur ou vous même pouvez l’être sans le savoir.

Lutter contre l’abandon des animaux

La France recense environ 100 000 animaux abandonnés chaque année. Lutter contre l’abandon est donc une solution pour les protéger.

Le SPA ferme ses refuges

Face à l’évolution de la pandémie, les Français doivent désormais être en possession d’une attestation pour justifier le motif de leur sortie. Ils n’ont droit que de réaliser des déplacements brefs à proximité de leurs habitations liés à l’activité physique individuelle des personnes ou aux besoins des animaux de compagnie. Le non-respect de ces règles est aujourd’hui passible d’une amende qui pourrait très vite atteindre 135 €. Pour lutter contre le Covid-19, toute la France est désormais en arrêt jusqu’à nouvel ordre.

La Société Protectrice des Animaux (SPA) a aussi annoncé la fermeture de ses refuges. Par conséquent, elle craint fortement une hausse du nombre des abandons. D’autant plus que certains propriétaires pensent à tort que les animaux de compagnie peuvent transmettre le virus. Ainsi, l’association lance un appel à la responsabilité des propriétaires des boules de poils à ne pas croire les rumeurs sur le sujet qui pourraient favoriser l’abandon des animaux.

Les dispositions de l’État

Aux yeux de la loi, l’abandon des animaux de compagnie est considéré comme étant un acte de cruauté. Il peut entraîner 2 ans de prison et une amende de 30 000 €. Afin de renforcer cette lutte contre l’abandon en France, une mission de 6 mois a été confiée au député Loïc Dombreval depuis décembre 2019. De nouvelles mesures doivent être proposées à la fin de cette période pour s’assurer de la bientraitance de ces boules de poils.

La bonne nouvelle : déplacements autorisés pour adopter

Face à l’appel de détresse lancé par la SPA, le gouvernement a changer son fusil d’épaule. Les déplacements en vu de l’adoption d’un animal de compagnie seront autorisés à partir de jeudi 17 avril. Les règles sont strictes. Cette action permettra d’éviter l’euthanasie de milliers d’animaux.

 

 

 

Comment protéger ses animaux toute l’année ?

Les propriétaires d’animaux de compagnie le savent, un rendez-vous chez un vétérinaire coute cher.

Les problèmes arrivent très souvent le week-end et les jours fériés

C’est souvent en fin de semaine ou les jours où personne ne travaille que nos bêtes à poils ont des ennuis. Pourquoi une telle coïncidence ? Seraient-ils de mèche avec le vétérinaire pour que le maître du chien ou le serviteur du chat paye le prix fort ? Renouveler les vaccins, le traitement mensuel ou trimestriel anti-puces et anti-tiques, la nourriture adaptée à sa Majesté : croquette , boîte, complément alimentaire pour les dents, les poils, … les jouets, la gamelle, le coussin… Bref tous ces achat mis bout à bout représentent un budget important.

La mutuelle santé pour animaux

Nous entendons déjà des rires à la lecture de « prendre une mutuelle pour son chien ou son chat » et pourtant ce n’est pas idiot. Ce type de service peut être souscrit pour tous les animaux de compagnie : chat, chien, lapin, hamster…. et comme pour l’Homme plus l’animal est jeune et en bonne santé moins cela coûte cher. Pour vous faire une idée, une assurance pour couvrir la santé d’un chien ou d’un chat démarre à partir de 5€ et elle rembourse tous les frais* chez le vétérinaire. Il y a une astérisque car cela dépend quand même de la formule sélectionnée. Et si la cotisation annuelle n’a pas été utilisée, certains assureurs comme OtherWise rembourse la cotisation et permet de l’utiliser sur des sites à forte notoriété destinés au animaux. Il sera donc possible d’acheter de l’alimentation pour animaux ou des accessoires.

 

 

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire