Robert F. Kennedy Jr. : un fervent défenseur de Bitcoin dans la course à la présidence américaine

Publié le - Auteur Par Tony L. -
Robert F. Kennedy Jr. : un fervent défenseur de Bitcoin dans la course à la présidence américaine

Face aux controverses grandissantes sur l’impact environnemental de Bitcoin (BTC), le candidat à la présidence américaine, Robert F. Kennedy Jr., mieux connu sous le nom de RFK, plaide en faveur de la cryptomonnaie bien connue. La campagne de Kennedy a été lancée lors de la conférence Bitcoin 2023 à Miami. Malgré l’opposition croissante, il soutient fermement que le Bitcoin pourrait contribuer à un avenir énergétique plus vert tout en défendant la liberté financière.

Robert F. Kennedy Junior favorable à Bitcoin

Le 31 juillet, RFK a répondu à un fil de discussion Twitter de Daniel Feldman, directeur de Sangha Systems. Celui-ci évoquait la « relation symbiotique » entre le minage de Bitcoin et l’énergie produite à partir de sources renouvelables. Feldman présentait le minage de Bitcoin comme une solution potentielle pour améliorer le réseau électrique et réduire la dépendance aux énergies fossiles.

Ce tweet a attiré l’attention de RFK :

Face à cet argument « intéressant », RFK a exprimé son soutien, insistant sur le fait que l’environnement ne devrait pas être utilisé comme un prétexte pour restreindre la liberté financière.

Cet échange s’inscrit dans un débat plus large sur l’avenir énergétique de notre monde de plus en plus numérique. Feldman argumente que les centres de données gourmands en électricité, essentiels à notre économie numérique, pourraient bénéficier du minage de Bitcoin. Il soutient que cette activité pourrait aider à équilibrer l’offre et la demande pour les projets d’énergie renouvelable, actuellement dépendants des subventions gouvernementales pour être rentables. En créant un marché mondial pour l’électricité, le minage de Bitcoin encouragerait l’investissement dans l’énergie renouvable sans nécessiter d’incitations fiscales.

Bitcoin favorable à la liberté financière selon RFK

La position de RFK sur le Bitcoin est étroitement liée à sa campagne présidentielle. Candidat démocrate, RFK s’est fait le champion de Bitcoin. Son programme politique met la cryptomonnaie au centre de ses propositions, avec pour objectif de faire des États-Unis un hub mondial de Bitcoin.

Sa confiance en la cryptomonnaie est telle que la famille Kennedy détient entre 100 000 et 250 000 dollars en Bitcoin. RFK a également récemment acquis 14 Bitcoins, qu’il prévoit de distribuer à ses sept enfants.

Ce positionnement pro-Bitcoin contraste avec sa critique virulente des monnaies numériques des banques centrales (CBDCs). RFK considère ces dernières comme des instruments de contrôle et d’oppression susceptibles d’être abusés.

RFK veut associer écologique et économie

Par ailleurs, RFK semble chercher à réconcilier les politiques économiques favorables aux entreprises avec des ambitions environnementales. Il a déclaré lors d’une conférence en 2016 que « une bonne politique environnementale est favorable à la prospérité économique ».

L’opinion de RFK sur le Bitcoin et la liberté de marché a récemment trouvé écho chez l’ancien représentant américain Ron Paul. Paul a exprimé son accord avec RFK, qui avait souligné que l’Amérique n’avait pas un véritable marché libre, mais plutôt « un système corporatiste de copinage ». RFK et Paul soutiennent tous deux qu’il est nécessaire de lutter contre l’érosion de la liberté de transaction et de contrer les liens indus entre politiciens et corporations.

Robert F. Kennedy Jr, suggère que Bitcoin pourrait ne pas être aussi nuisible pour l’environnement qu’on le croit généralement. Kennedy, grand défenseur de l’environnement de longue date, souligne que l’argument environnemental ne devrait pas être utilisé comme prétexte pour restreindre les transactions financières.

Bien que certains écologistes et décideurs politiques aient exprimé des préoccupations quant au processus d’extraction énergivore du Bitcoin, Kennedy a dialogué avec les partisans du Bitcoin et plaidé en faveur de la cryptomonnaie. Il a même annoncé son intention d’exempter le Bitcoin de l’impôt sur les gains en capital s’il est élu, et a exprimé son soutien pour adosser le dollar américain à des actifs finis tels que l’or, l’argent et le Bitcoin.

En résumé, Kennedy semble chercher un équilibre entre les politiques commerciales et les améliorations environnementales, car il estime que de bonnes politiques environnementales peuvent conduire à la prospérité économique. Sa prise de position passionnée pour Bitcoin révèlent une vision audacieuse et controversée de l’avenir de l’économie numérique et de la politique énergétique du pays.

Elections présidentielles USA : crypto et écologie au coeur du débat

Les prochaines élections présidentielles du 4 novembre de l’année prochaine montrent le président sortant Joe Biden devançant Kennedy de manière significative dans les sondages récents. Cependant, Kennedy continue de progresser dans son engagement envers la communauté Bitcoin et promeut sa position sur les questions environnementales et la croissance économique. Bien que sa candidature soit pour l’instant loin d’être gagnée au sein du parti Démocrate, sa prise de position fait évoluer le débat sur Bitcoin, l’énergie renouvelable et la liberté financière.

En relation : L’expérimentation de la monnaie numérique de la banque centrale du Brésil tourne mal.

Par Tony L.

Passionné de technologie, Tony vous propose des articles et des dossiers exclusifs dans lesquels il partage avec vous le fruit de ses réflexions et de ses investigations dans l'univers de la Blockchain, des cryptos et de la Tech.

Laisser un commentaire