La reconnaissance faciale : nouveau moyen de paiement en Russie

Publié le - Auteur Par Hélène N.
La reconnaissance faciale : nouveau moyen de paiement en Russie

Déjà utilisée en Chine, la reconnaissance faciale pour le paiement s’étend désormais en Russie. Le gouvernement russe a installé ce système le 15 octobre dans le métro moscovite. Il s’agit du dernier exemple du développement rapide, et dans certains cas, controversé de cette technologie dans le pays. Son utilisation vise à réduire les temps d’attente puisqu’elle est trois fois plus rapide que les anciennes méthodes. Cette nouvelle technologie de paiement semble séduire les jeunes, mais les seniors restent encore dans le doute.

La Russie utilise à son tour la reconnaissance faciale pour faire des paiements

Cette application, qui vise à reconnaître une personne grâce à son visage de manière automatique, se développe très rapidement en Russie dans le domaine de paiement.

Un système déjà adopté dans certains supermarchés

Lancé en 2018 en Chine, ce paytech s’est récemment répandu dans la capitale de la Russie. Le n°1 de la distribution du pays, X5 a lancé cette nouvelle forme de paiement par reconnaissance faciale dans les omniprésentes chaînes de supermarchés Perekrestok et Pyaterotchka. Pour ce faire, ce géant russe s’est associé au système de paiement Visa et à la première banque du pays en pleine mutation en géant du numérique, Sberbank. Pour la mise en place de ce paytech, cette dernière a proposé depuis plusieurs mois à ses centaines de millions de clients d’archiver leurs données biométriques afin d’accéder à ce nouveau mode de paiement. Actuellement, 52 ont déjà été installés à Moscou, dont l’objectif, selon le directeur de l’innovation de l’enseigne, Ivan Melnik, est fixé à 3 000 dans toute la Russie d’ici fin 2021.

 

Cette nouvelle technique de paiement s’appelle Facepay dans les métros

Le métro russe est le plus fréquenté d’Europe avec plus de 6 millions de passagers quotidiens. Pour accélérer les flux, notamment aux heures de pointe, le gouvernement russe a également déployé cette technologie dans 241 stations de métro moscovites. Pour y entrer, pas besoin de carte ou de Smartphone, les voyageurs doivent juste regarder dans la caméra du tourniquet. Selon The Guardian, l’accès à cette technique, baptisée « FacePay », est gratuit. Il suffit d’activer une option de paiement locale en liant une carte bancaire, une carte de transport et une photo de référence via l’application mobile du métro. Il est à préciser que ce mode de paiement n’est qu’un moyen de payer parmi tant d’autres.

La Russie a déjà eu recours à la reconnaissance faciale

L’utilisation de la reconnaissance faciale n’est pas inédite en Russie avec un réseau de dizaines de milliers de caméras déjà installées dans la ville.

Des caméras pour une fin policière

Pour la Russie, la reconnaissance faciale n’est pas quelque chose d’inédit. En 2017, la municipalité avait recouru à un système similaire pour équiper les 17 000 caméras de sécurité de la ville. L’objectif est de mieux identifier les criminels recherchés. Ce procédé a apparemment permis d’arrêter des manifestants d’opposition au Kremlin. Il a été appliqué pour contrôler le respect du confinement et des quarantaines dues à la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19.

Une technologie qui fait encore douter beaucoup de monde

Plusieurs ONG russes et internationales continuent de critiquer l’utilisation de la reconnaissance faciale pour faire des paiements. Elles s’inquiètent des fuites de données qui pourraient arriver. D’après Human Rights Watch, « l’utilisation incontrôlée de ces technologies a de graves conséquences sur les droits humains et les libertés fondamentales ». Mais pour les calmer, le ministère des Transports russe a rassuré que les données enregistrées seront cryptées et la caméra du tourniquet lit uniquement la clé biométrique de l’usager.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire