N26 se lance dans l’assurance

Publié le - Auteur Par Hélène N.
N26 se lance dans l’assurance

La solution de paiement internationaled’origine allemandeN26 vient d’annoncer, à CNBC, qu’elle se lançait sur le secteur de l’assurance : N26 Insurance. Forte de plus de 7 millions de clients dans le monde et d’une licence bancaire dans certains pays, elle souhaite maintenant concurrencer les géants du secteur comme Allianz et Axa. Pour ce nouveau projet, la licorne allemande s’allie avec le jeune start-up Simplesurance afin de mettre en place leur application et leurs nouveaux produits. Voici ce qu’il faut savoir sur ce que va apporter cette diversification.

N26, un nouvel acteur dans l’assurance

Connue pour ses comptes courants, ses livrets et ses offres de crédit, la banque mobile berlinoise veut également conquérir le secteur de l’assurance. Elle n’est pas la seule à franchir le pas. Tout comme ses homologues, Revolut et Ma French bank, elle avance ses pions en collaboration d’un acteur de la Fintech existant.

  • C’est le cas de Revolut avec Qover, issu de l’AssurTech Belge,
  • ou Ma French Bank avec Lovys acteur de la FrenchTech.

Qui est concerné ?

Grâce à Simplesurance, startup allemande lancée en 2012, N26 pourra satisfaire les utilisateurs de son application en leur proposant des assurances 100 % mobiles.

En janvier, Maximilian Tayenthal, le co-PDG de la société, a révélé à CNBC que l’entreprise va faire une acquisition pour améliorer ses produits et pour introduire de nouveaux investissements dans leur business.

Malheureusement, cette offre n’est actuellement pas disponible au-delà de la frontière allemande. Mais ces polices d’assurance seront bientôt accessibles à plusieurs pays d’Europe comme notamment la France. Ce type d’offre est particulièrement destiné aux utilisateurs de smartphone et qui sont à l’aise avec les applications mobiles.

Ouvrir un compte N26

Quel type d’assurance proposé ?

Considérée comme l’une des plus grandes néobanques dans le monde, N26 possède déjà des produits d’assurance liés aux comptes bancaires, à savoir le voyage et les smartphones.

La mise en place d’une application et d’une offre d’assurance en ligne figure parmi les résolutions de la néobanque pour l’année 2021. N26 envisage, dans les futurs proches (quand même pour cette année probablement), d’ étendre ce nouveau service. Elle déploiera ainsi des produits comme

  •  l’assurance vie,
  • celle du voyage
  • et de l’habitation,
  • celle pour les animaux de compagnie,
  • celle de la responsabilité civile privée,
  • celle pour les appareils électroniques,
  • mais aussi celle du vélo.

Comparer son assureur avec d’autres pour être certain d’avoir le meilleur rapport qualité-prix

Comment ça marche ?

La société valorisée à 3,5 milliards de dollars déploie une offre d’assurance simplifiée et totalement numérique.

Tarif pour un contrat d’assurance chez N26

Pour son premier produit, N26 a déjà annoncé son tarif.

Pour ceux qui veulent se souscrire à l’assurance chez N26, le tarif de base proposé est de 6 € par mois ou 7,18 $ par mois. Ce prix dépend toutefois de la valeur d’origine du smartphone du client. Parmi les forfaits proposés dans le téléphone, l’utilisateur aura la possibilité de jouir d’une couverture spécifique. Le client a évidemment la possibilité de faire en ligne ses déclarations de sinistres et d’effectuer les demandes de recouvrement. Les clients deviendraient des partenaires d’assurance de la société. Ainsi, la néobanque allemande prendra une petite part des cotisations de ses utilisateurs.

Les Français pourront donc bénéficier de leur assurance numérique dans peu de temps. Les actuels utilisateurs de l’application de N26 n’auront plus besoin d’introduire leurs informations personnelles pour se souscrire à cette nouvelle offre. Un énorme gain de temps.

Avantages de l’assurance en ligne

Si l’assurance traditionnelle occupe toujours une grande place dans ce domaine, la version moderne commence à gagner de la place auprès des assurés.

L’application mobile évite aux clients de se confronter à de lourdes formalités administratives. Selon la néobanque berlinoise, le basculement vers la numérisation de l’assurance permettra de mettre de côté l’obsolescence des processus. La souscription est simplifiée. Le paiement des cotisations mensuelles se fait en ligne. Le suivi des cotisations est plus facile ainsi que la déclaration des sinitres. L’application prend tout en charge.

 

Comme il s’agit d’un acteur bénéficiant d’une forte et bonne de réputation, l’assurance numérique pourra certainement engendrer un important bénéfice pour N26 qui était déficitaire depuis ces dernières années, et ce, même si le marché ne s’ouvre aujourd’hui qu’à l’Allemagne.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire