Orange Bank se réorganise pour mieux s’internationaliser

Publié le - Auteur Par Hélène N.
Orange Bank se réorganise pour mieux s’internationaliser

Avec ses nombreuses offres et ses tarifs attractifs, Orange Bank a tout pour séduire les clients et réussir dans le monde de la banque mobile. Cependant, cette filiale de l’opérateur téléphonique français est encore loin d’être rentable. Pour conjurer ce soi-disant mauvais sort, Orange souhaite s’internationaliser en se réorganisant. Focus !

Orange Bank à la conquête de l’Europe

Orange veut se développer à l’international avec pour cible principale l’Europe.

Un déploiement sur le territoire européen

Orange a lancé ce projet de réorganisation de sa filiale Orange Bank dans le but de déployer les activités de celle-ci à travers toute l’Europe. L’opérateur vise ainsi à conquérir de nombreux autres pays du continent en plus de ceux dans lesquels sa branche spécialisée dans les produits bancaires est déjà présente. Il est, en effet, bon de savoir que, sur le territoire européen, la banque en ligne compte actuellement deux marchés à savoir la France et l’Espagne. À noter que la succursale espagnole a vu le jour fin 2019.

Ainsi, la banque mobile Orange Bank pourrait s’implanter dans de nombreux pays de l’Europe tels que la Pologne, la Belgique ou encore la Roumanie via sa maison mère. En effet, cette dernière y est présente avec ses activités télécoms. Néanmoins, étant donné que ce projet est confidentiel, la société française n’a pas fait de commentaire à ce sujet.

Comment cette réorganisation au sein d’Orange Bank va-t-elle se dérouler ?

Ce projet de la société de télécommunications française est baptisé « One Bank ». Ce nom de code a été soumis aux représentants du personnel de sa filiale bancaire. L’objectif principal de l’acteur est de simplifier le système informatique au sein de sa banque mobile. En effet, Orange envisage de mutualiser les activités de back-office, d’informatique et de gestion des risques de celle-ci. Une fusion d’Orange Bank France et de la succursale en Espagne de l’établissement est également prévue.

D’après une source, la mise en place de ce projet entraînerait une réduction d’effectifs d’environ 30 personnes sur les 820 qu’Orange compte à l’heure actuelle. Néanmoins, la société ne licenciera pas ses collaborateurs. En effet, elle va juste adopter un système de non-remplacement des départs naturels.

Actuellement, Orange est en train de développer la plateforme informatique qui va servir à concrétiser son intention de s’internationaliser. L’opérateur espère que cela lui permettra de faire une trentaine de millions d’euros d’économies.

Pourquoi la telco banque souhaite se réorganiser ?

La conquête de l’Europe n’est pas le seul objectif d’Orange en réorganisant sa banque mobile.

Orange souhaite être (plus) rentable

Orange Bank sera en mesure d’atteindre plus facilement le point mort avec ce projet. En effet, l’acteur a toujours connu un problème de rentabilité depuis son lancement en France en novembre 2017.  Ces pertes nettes s’élèvent à près de 800 millions d’euros, ce qui oblige ses actionnaires à y remettre de l’argent chaque année afin d’éviter la faillite de la société.

Ainsi, avec un déploiement à l’international, Orange veut engranger davantage de produit net bancaire à un coût marginal. Pour cela, elle va lancer ses services financiers dans de nombreux pays en Europe, une organisation sur laquelle une nouvelle direction du développement viendrait s’appuyer.

Orange vise l’équilibre opérationnel d’ici fin 2024

Pour rappel, Orange a lancé sa filiale banque mobile après avoir fait l’acquisition de Groupama Banque fin 2016. Entre 2017 et 2020, les deux acteurs ont fait un apport total de 637 millions d’euros. Ensuite, en 2021, une augmentation de capital à hauteur de 300 millions d’euros a été initiée par l’opérateur de télécoms.

En réorganisant son activité banque mobile, Orange vise à atteindre l’équilibre opérationnel fin 2024. Malheureusement, cela signifie que l’acteur devrait encore éponger trois années de pertes.

Si on prend du recul, rappelons que dans le secteur de la banque digitale, très peu sont rentables. A ce jour, seule Fortuneo l’est.

Par Hélène N.

Hélène est rédactrice pour ComparateurBanque.com depuis 2019. Elle traite souvent de sujets liés à l'actualité.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire