Ma French Bank compte désormais 425 000 clients

Publié le - Auteur Par Danielle B
Ma French Bank compte désormais 425 000 clients

Les résultats sont solides pour Ma French Bank. Moins de 3 ans après son lancement, la néobanque filiale de la Banque Postale continue sa conquête. Près de 425 000 utilisateurs ont déjà rejoint le mouvement jusqu’à la fin de l’année 2021.

Ma French Bank : une machine à conquérir des clients

Si à son lancement la banque mobile ne visait qu’un million de clients à l’horizon 2025, elle a finalement revu ses ambitions à la hausse. Après une année 2020 positive et une année 2021 qui débute fort, elle a finalement augmenté son objectif à 1,3 million.

La banque mobile a accompli le tiers du chemin

L’annonce des résultats 2021 du groupe La Banque Postale a été l’occasion pour divulguer quelques informations clés sur Ma French Bank : 

  • Au cours de l’année 2021, elle a réussi à convaincre 145 000 clients supplémentaires. Au total, elle en compte plus de 425 000 qu’elle prévoit de multiplier par trois d’ici 2025,
  • Le nombre des nouveaux clients séduits en 2021 est légèrement inférieur à celui de 2020,
  • Pour continuer son expansion, la néobanque a augmenté le nombre de ses points de vente. Ses services bancaires sont maintenant disponibles auprès de 4 400 bureaux de poste supplémentaires portant le total à plus de 7 400.

Un business model efficace pour séduire les clients

L’engouement des utilisateurs envers la gamme de services financiers de la néobanque est la preuve incontestée que la stratégie qu’elle a mise en place fonctionne. En recrutant de nouveaux clients, elle ne fait que continuer d’avancer vers son objectif.

 D’ailleurs, l’actuel président du directoire en la personne de Philippe Heim a profité de la présentation des résultats du groupe pour saluer Ma French Bank et vanter ses mérites.  D’après ses propos :

  • La banque mobile est une machine dotée d’une extrême efficacité pour convaincre les clients.
  • Il s’agit actuellement de l’un des établissements bancaires les plus dynamiques du marché.
  • Ses coûts d’acquisition figurent parmi les plus faibles du secteur. Près de 70% des nouveaux clients passent par les bureaux de poste pour ouvrir un compte. En conséquence, les coûts marketing sont limités comparés à ceux des autres acteurs qui misent sur le 100% en ligne. Si les coûts marketing sont faibles, à la lecture de cette phrase, on peut se demander ce qu’il en est du coût global car la présence physique a un coût très important …

Ma French Bank continue à développer son offre 

Pour conquérir et fidéliser ses utilisateurs, la néobanque ne cesse de multiplier et d’améliorer ses prestations.

Des services bancaires accessibles

Si la banque digitale séduit autant, c’est grâce à l’accessibilité de ses produits et services :

  • Elle s’appuie sur un tout autre modèle de distribution : en bureau de poste et en ligne.

Elle a développé plusieurs offres qui s’adressent à différents profils :

    • Original, une offre de compte courant à petit prix et qui regroupe les essentiels,
    • Idéal, un compte premium et une carte plus généreuse,
    • WeStart, un compte qui cible les 12 à 17 ans.
  • Pour accéder à ses comptes, la banque n’exige ni conditions de ressources, ni engagement.

Du changement sur l’offre de paiement fractionné

D’après un article publié dans Les Echos, Philippe Heim a récemment annoncé la fin du partenariat de La Banque Postale et de Ma French Bank avec Alma, la fintech spécialisée dans les paiements en plusieurs fois. Une divergence en termes de perspectives serait à l’origine de cette séparation. La solution de paiement chercherait à obtenir les données des clients et à se mettre en avant.

Cependant, cette rupture ne signifie pas pour autant que les deux établissements vont cesser d’offrir cette solution de paiement très en vogue. Au contraire, ils se sont rapprochés de Pledg, une autre startup proposant les mêmes services. Les détenteurs de compte auprès de ces deux banques pourront continuer à se servir de leurs cartes pour régler leurs achats en plusieurs fois auprès des enseignes partenaires.

 

Par Danielle B

Rédactrice spécialisée sur les sujets : Argent, banque, budget.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire